Accueil > coppola/fdg/pc, paca, politique, territoires > Régionales : relever le défi de la gauche

Régionales : relever le défi de la gauche

mercredi 20 janvier 2010 / « le Patriote »

Ce 19 janvier a eu lieu à Marseille le premier meeting régional de la liste « Ensemble, pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes ». Premier meeting réussi avec des représentants des différentes forces du Front de gauche, et du mouvement social et citoyen, avec Jean Marc Coppola, tête de liste pour la région PACA. Partout maintenant la campagne publique et de proximité se déploie. Un premier meeting départemental aura lieu à Nice le 3 février à Acropolis.

Droite : le choix de la peur Loin des « dérapages », les marqueurs du débat sur l’identité nationale servent de révélateurs de l’identité d’une droite autoritaire sur le plan politique, et libéral-populiste aux niveaux idéologiques et économiques.

La semaine écoulée a connu le honteux débat « Besson-Le Pen » sur France 2, mise en scène de la concurrence entre l’extrême droite et la droite extrême, abondamment représentée dans la liste MP de la région PACA, à commencer par la tête de liste Mariani.

Comme l’a souligné Pierre Laurent au nom de la direction nationale du PCF, le Front de gauche avait eu raison d’inviter ce soir là les téléspectateurs à fermer leur poste en signe de protestation. Et ce n’est pas les polémiques sur l’échec de la présence-caution de Peillon qui changent quoi que ce soit à ce vrai scandale du détournement du service public. D’ailleurs madame Chabot de France 2, qui n’en est pas à son coup d’essai, a regretté simplement de n’avoir pas eu le temps de faire appel à Manuel Valls ou Pierre Moscovici !

Cette dérive revigore J.M Le Pen par un débat qui se déroule sur ses thèmes de prédilection, même si il en est, en même temps, réduit à dénoncer les imitations et un fric-frac idéologique, et à réclamer des droits d’auteur.

Jean Claude Gaudin de son côté cauchemarde sur les « 15000 à 20000 musulmans » qui ont « déferlé sur le Vieux Port » lors de la qualification de l’Algérie contre l’Egypte pour la coupe du Monde de football. Cherchant à se rattraper, il regrettera que, pour l’occasion, ils n’aient pas brandi de « drapeaux français » ?!

Une même instrumentalisation de la peur, de l’étranger, du musulman, de l’immigré, est à l’œuvre autour des surenchères sur une loi pour « interdire la burqua » en instrumentalisant finalement le nécessaire combat contre les courants idéologiques et religieux qui veulent faire disparaitre le corps de la femme de l’espace public.

Pierre Dharreville, responsable du PCF dans les Bouches du Rhône, alerte à juste titre contre l’utilisation permanente du registre de la peur par la droite « La peur verte, la peur de la crise, la peur de l’étranger, la peur de tout et de son contraire, la peur qui paralyse, qui tétanise, qui aveugle » et qui a encore été tentée vis à vis de la grippe A.

Au contraire, le choix du Front de gauche est celui de l’expression de la solidarité, de la colère sociale, du rassemblement pour tout ce qui émancipe du libéralisme et de ses injustices, et des divisions permanentes qu’il sécrète entre ses victimes. Un choix de l’action, du courage et de la prise de responsabilités. Le choix de permettre à chacune et chacun de relever la tête et d’agir, de retrouver une confiance collective et individuelle pour des choix à portée immédiate et d’avenir.

Jean Paul Duparc

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :