Accueil > éco/emploi, mariani/ump, paca, politique, société, territoires, transport, vaucluse, vauzelle/ps > Une galette en guise de réunion de campagne pour Thierry Mariani

Une galette en guise de réunion de campagne pour Thierry Mariani

Vaucluse Matin | le 25/01/10 à 05h03

« Il faut gagner la bataille du premier tour et éviter une triangulaire avec le Front National ». Même si la phrase est tombée en fin de discours, c’est le mot d’ordre de Thierry Mariani en vue des élections régionales des 14 et 21 mars prochains.

Le député UMP de la quatrième circonscription de Vaucluse a réuni ses troupes, hier en fin d’après midi à Piolenc. Certes, c’était le moment des vœux et de partager la galette des rois, mais c’était aussi, pour le parlementaire, le moment de motiver les adhérents.

À côté de lui, Jean-Michel Ferrand, député de la circonscription de Carpentras qui mènera la campagne dans le Vaucluse tandis que la tête de liste ira à la conquête des autres départements où « le nom de Thierry Mariani n’est pas si probant ».

Il ironise à l’envi que face à l’UMP, qui doit encore arrêter sa liste de huit hommes et huit femmes, il n’y ait que des battus de gauche des dernières législatives. Et qu’il ait également gagné les seize engagements électoraux quand il est entré en lice.

Ajoutant par ailleurs qu’une campagne, c’était 1,3 million d’euros et que les bons de souscription étaient disponibles à la permanence orangeoise.

À boulet rose sur Michel Vauzelle

Ça, c’est pour la feuille de route des soldats, il fallait aussi donner les arguments pour que chaque adhérent puisse convaincre.

Dans le plan de bataille, Thierry Mariani a tiré à boulet rose sur le président socialiste sortant, Michel Vauzelle. Rappelant les mises en examen de ses principaux collaborateurs pour versement d’argent à des associations « fictives ».

Il a dénoncé la politique des transports comme « la ligne grande vitesse ou l’autoroute haut-alpine qui attendent toujours une décision de sa part », sa « résistance » face aux réformes demandées par le gouvernement concernant le pôle de compétitivité pas assez efficient au goût de Thierry Mariani « puisque la région Paca compte 15 % de chômage de plus que la moyenne nationale ».

Le député du Haut-Vaucluse s’est aussi amusé à inviter à regarder la toile du Net : « J’ai filmé, avec le portable, une séance du conseil régional pour montrer à quel point je n’étais pas indispensable quand je siégeais dans l’opposition. Au lieu de supprimer la vidéo, j’ai fait une mauvaise opération, je l’ai transmise. Je ne suis pas doué avec les téléphones cellulaires ! ».

Bruno ALBERRO
Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :