Accueil > le pen/fn, paca, politique, territoires, var > À Toulon, Le Pen dénonce les «invasions» migratoires

À Toulon, Le Pen dénonce les «invasions» migratoires

Le Figaro – De notre envoyé spécial à Toulon, Guillaume Perrault – 25/01/2010

«La situation du pays est gravissime», a affirmé Jean-Maire Le Pen, dimanche à Toulon.
«La situation du pays est gravissime», a affirmé Jean-Maire Le Pen, dimanche à Toulon. Crédits photo : AFP

Le président du FN a tenu son premier meeting de campagne pour les régionales en Paca.

Toulon, ville symbole des succès électoraux passés du Front national. C’est dans cette cité du littoral méditerranéen que Jean-Marie Le Pen a choisi de tenir son premier meeting de campagne pour les régionales. Tête de liste en Provence-Alpes-Côte d’Azur, le président du FN a réuni quelque 600 sympathisants dans le Palais des congrès de la ville conquise en 1995 et perdue six ans plus tard. Crédité de 19 % des intentions de vote dans un sondage Isama – commandé par le candidat PS Michel Vauzelle -, Jean-Marie Le Pen veut croire qu’il a le vent en poupe. L’eurodéputé se dit convaincu que ses listes atteindront «dans 10 à 12 régions au moins» la barre des 10 % qui permet de se maintenir au second tour et d’avoir des élus.

Confronté à la concurrence médiatique du débat sur l’identité nationale, le président du FN demeure fidèle à son discours sur le «tsunami migratoire».«La situation du pays est gravissime et les Français ne le savent pas, affirme-t-il. L’immigration massive est le phénomène historique le plus grave que la France ait connu, beaucoup plus grave que les grandes invasions, les guerres, les épidémies, les famines.» Après avoir fustigé le regroupement familial, Le Pen ajoute que «Bitru, smicard français qui attend depuis douze ans d’avoir un F2 ou F3, ne l’aura jamais : en vertu du principe socialiste qui s’applique plus encore à la droite progressiste UMP, c’est la famille kurde qui l’obtiendra».

Il fulmine contre les manifestations d’étrangers en situation irrégulière qui demandent leur régularisation. «À peine arrivés, ils réclament, ils exigent», insiste l’ancien candidat à l’Élysée. Et il s’indigne que «les soldats français aillent tenir la place des Afghans qui viennent se réfugier ici au lieu de se battre pour défendre leur pays». Quant aux réfugiés kurdes, découverts vendredi en Corse, ils doivent quitter le territoire, car «ce sont des immigrés, des clandestins, des délinquants».

Solal et Mohammed

Fidèle à sa stratégie qui consiste à provoquer une violente polémique à chacun de ses discours, Le Pen n’hésite pas à critiquer la famille du président de la République. Le président du FN consacre quelques mots à s’interroger sur le prénom – Solal – choisi par Jean Sarkozy pour son fils. Et, comme s’il se livrait à une comparaison, il ajoute sans transition que «Mohammed est le prénom le plus fréquemment donné aux nouveau-nés à Marseille».

Dans cette région où les rapatriés demeurent nombreux, Le Pen a choisi d’organiser son meeting cinquante ans jour pour jour après le déclenchement de la semaine des Barricades d’Alger, le 24 janvier 1960. Celui qui était alors un député «Algérie française» a tenu à évoquer ses souvenirs : «J’étais à Paris, arrêté le matin au mépris de mon immunité parlementaire, détenu pendant trois jours jusqu’au jour où hélas les barricades ont dû se rendre.»

Le Pen semble hanté par le risque d’abstention massive. «On peine à croire que ce même peuple a fait la Révolution, s’exclame-t-il. Sa passivité, son atonie sont incompréhensibles…» Semblant réfléchir tout haut à ce qu’il dit, il s’interrompt avant d’ajouter d’une voix neutre : «Et nous sommes là pour le réveiller.»

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :