L’UMP affiche sa volonté d’unité

La Provence – Publié le dimanche 24 janvier 2010

Les grands élus provençaux étaient aux côtés de Thierry Mariani, hier à Marseille.

B. Deflesselles, Th. Mariani, J.-C. Gaudin, M.Joissains, H. Falco et R. Muselier (g. à d.) étaient hier à la permanence UMP.

Bernard Deflesselles, Thierry Mariani, Jean-Claude Gaudin, Maryse Joissains, Hubert Falco et Renaud Muselier (gauche à droite) étaient hier à la permanence UMP. Photo frédéric Speich

La localisation du QG de campagne de l’UMP pour les régionales est tout un symbole. Il est situé à 300 mètres du siège du Conseil régional. Pour franchir cette distance au soir du 21 mars, le parti de droite « va mettre toutes ses forces dans la bataille, a affirmé hier lors de l’inauguration du local, Bernard Deflesselles, tête de liste des Bouches-du-Rhône, devant plusieurs centaines de militants et d’élus.

Parmi eux les poids lourds de la droite provençale, de Jean-Claude Gaudin, vice-président du Sénat et maire UMP de Marseille à Hubert Falco, secrétaire d’État à la Défense et maire de Toulon, tête de liste départementale dans le Var, en passant par les députées maires d’Avignon et d’Aix, Marie-Josée Roig et Maryse Joissains, du député et secrétaire départemental des Bouches-du-Rhône Renaud Muselier, et de nombreux parlementaires dont Éric Diard, Richard Mallié, Bruno Gilles ou encore Dominique Vlasto, députée européenne.

Une démonstration de force et d’unité destinée à démontrer que « la majorité présidentielle, qui dispose de très nombreux parlementaires et de nombreuses villes en Paca peut conquérir la Région », a estimé Jean-Claude Gaudin qui l’a dirigée de 1986 à 1998.

Pour sa part, Thierry Mariani, tête de liste régionale et député du Vaucluse, a rappelé que la droite « présenterait les mêmes listes au premier et au deuxième tour contrairement à la gauche, ce qui est un gage de respect vis-à-vis des électeurs. » Pourfendant le président socialiste sortant, Michel Vauzelle, « le seul train qui marche dans la région, aujourd’hui c’est le train de vie de son président », il a affirmé que « les TER de Paca détenaient le triste record de la plus grande irrégularité en France. »

Si le candidat déclinera son programme le 14 février à Draguignan (Var), il a dévoilé un des grands thèmes de sa campagne : « La défense de la politique du gouvernement et du président de la République et notamment celle de la réforme des collectivités territoriales qui ne supprime absolument pas les régions mais rend plus lisible leurs actions. »

Florent PROVANSAL

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :