Accueil > mariani/ump, paca, politique, sondages/analyses, territoires > Régionales : la nouvelle stratégie présidentielle

Régionales : la nouvelle stratégie présidentielle

Le Figaro – Judith Waintraub – 26/01/2010

Nicolas Sarkozy ne souhaite pas «nationaliser le débat» afin que «les Français ne mélangent pas les échéances».

Qui a dit : « Le rôle du président de la République n’est pas de faire campagne pour les présidents de région» ? Nicolas Sarkozy, lundi soir. Qui a demandé aux candidats de l’UMP aux régionales d’assumer» les «choix structurants» de sa politique devant les Français ? Le même, le 30 novembre, à la tribune du Conseil national du parti majoritaire, en donnant le coup d’envoi officiel de la campagne. À cette époque, quand l’opposition lui reprochait son implication, Sarkozy pourfendait l’«hypocrisie» qui consisterait, pour un président, à feindre de n’être concerné en rien par les résultats d’un scrutin, fût-il local. Le contraire, ou presque, de ce qu’a dit hier soir le Sarkozy nouveau.

Sur le plateau de TF1, il a été formel : «M’engager dans la campagne au sens partisan, ce n’est pas le rôle, la place du président de la République.» Plus question, non plus, de «nationaliser le débat». Désormais, aux régionales, «il s’agit de choisir des dirigeants pour les régions, et les Français ne mélangent pas les échéances». Certes, Nicolas Sarkozy a l’intention d’«écouter» ce que diront les Français les 14 et 21 mars. Qu’on le soupçonne de ne pas le faire l’indignerait presque : «Mais enfin, qui serais-je pour dire : “Non, non, je ne les écouterai pas” ? Naturellement, je les écouterai !» Mais de là à en tirer des conséquences immédiates sur la composition du gouvernement ou sur les réformes en cours, il y a un pas que le président n’est visiblement pas décidé à franchir.

«Une si grande entente»

Il l’a dit en termes très clairs : «Le moment des conclusions n’est pas arrivé.» Et même s’il a refusé de confirmer lundi qu’il maintiendrait François Fillon à Matignon quel que soit le résultat des régionales, la vision idyllique qu’il a donnée de sa relation avec le premier ministre exclut l’idée d’un changement imminent. «François Fillon et moi, nous travaillons depuis deux ans et demi en parfaite entente, a-t-il assuré. Il est un très bon premier ministre. Je crois que c’est d’ailleurs une première dans la Ve République, une si grande entente, une si grande confiance, et, mon Dieu, c’est très bien ainsi.»Si le temps où le chef de l’État traitait celui du gouvernement de «collaborateur» est révolu depuis plus d’un an, jamais Nicolas Sarkozy n’avait eu de paroles aussi aimables pour François Fillon. Et jamais, non plus, il n’avait présenté leur couple comme un modèle de bonheur depuis l’origine de la Ve République. De quoi combler d’aise l’intéressé… Ou l’inquiéter.Car si le premier ministre est ainsi couvert d’éloges, c’est d’abord parce que le chef de la campagne des régionales, officiellement, c’est lui. Fillon ira dans les 22 régions soutenir les candidats de la majorité. Il a d’ailleurs déjà commencé sa tournée. Il vantera le bilan de l’exécutif, il défendra les réformes passées, en cours et surtout à venir, les plus difficiles. Il assumera la réorganisation des collectivités locales, comme il l’a promis à Sarkozy. Le président n’était pas tout à fait sûr que son premier ministre, toujours soutenu par les élus locaux, prendrait le risque de leur déplaire. Il a été rassuré. Fillon évoquera la réforme des retraites, à laquelle il s’était déjà attaqué lorsqu’il était ministre des Affaires sociales.En résumé, il «fera le job», comme disait le Sarkozy d’antan à propos de lui-même. Et si le résultat des régionales est aussi mauvais que les sondages le prédisent pour l’UMP, Fillon aura joué le rôle classiquement dévolu au premier ministre : protéger le président.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :