Accueil > mariani/ump, politique, sondages/analyses, territoires, vauzelle/ps > Régionales : l’UMP sur la défensive face un PS désormais en ordre de bataille

Régionales : l’UMP sur la défensive face un PS désormais en ordre de bataille

Les Echos – Stéphane DUPONT – 28/01/10

A moins de sept semaines du scrutin, le parti présidentiel décide de décentraliser au maximum sa campagne, qui peine à trouver son rythme. Le chef de l’Etat s’en désengage. Tandis que l’opposition socialiste, portée par de bons sondages, resserre, elle, les rangs, notamment sur la question des retraites qui la divisait.

La meilleure défense, c’est l’attaque. Hier matin, le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, s’en est violemment pris aux élus socialistes, accusés de mener « une campagne politicienne » contre la réforme des collectivités locales « sur fonds publics ». Le parti présidentiel avait déjà dénoncé la « folie fiscale » et les « dépenses somptuaires » des régions de gauche, dans un Livre noir, en novembre dernier. Et il a bien l’intention de continuer de stigmatiser leur gestion d’ici aux élections régionales des 14 et 21 mars.

Très offensive dans ses propos, la majorité semble pourtant de plus en plus sur le reculoir à désormais moins de sept semaines de ce scrutin. Un sondage Ifop pour « Paris Match » la donne au coude à coude avec le PS au premier tour avec 27 % des voix seulement, alors qu’elle recueillait de 31 à 33 % des intentions de vote jusqu’à présent. « Il faut éviter d’en tirer des conclusions hâtives », estime-t-on à l’UMP.

Ambitions revues à la baisse

Il n’empêche, crédité de 8,5 % au niveau national, le FN pourrait se maintenir au second tour dans une dizaine de régions, tuant dans l’oeuf les rares espoirs de reconquête du parti présidentiel. « La majorité est dans une situation difficile, constate Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département opinion de l’Ifop.

L’heure y est plutôt au « rétropédalage ». « Mieux vaut décentraliser le débat actuellement que de le nationaliser », explique un dirigeant de l’UMP. Nicolas Sarkozy avait donné le coup d’envoi de la campagne de l’UMP lors du conseil national du 30 novembre à Aubervilliers. « Dans ce combat, je suis avec vous », avait alors déclaré le chef de l’Etat. Il n’assistera pas au conseil national de samedi prochain au cours duquel seront avalisées les listes. Et surtout il a assuré, lundi soir sur TF1, que le « rôle du président de la République n’est pas de faire campagne pour les présidents de région ». Le Premier ministre ira, certes, soutenir les candidats de la majorité comme il a déjà commencé à le faire (lire ci-dessous). Mais les enjeux locaux vont désormais prévaloir. Les têtes de file de la majorité présenteront leurs listes samedi après-midi dans leurs régions et non lors d’un grand rassemblement à la porte de Versailles, à Paris, comme prévu initialement.

Officiellement, l’UMP garde pour objectif de « reprendre quelques régions » au PS et de conserver les deux en sa possession (Corse et Alsace). Officieusement, les ambitions ont été sérieusement revues à la baisse. « Si on empêche Martine Aubry de faire le grand chelem, ce sera gagné », considère dorénavant un ténor de la majorité.

Ecart creusé avec les Verts

Car le PS, selon les sondeurs, semble bel et bien avoir, lui, le vent en poupe. Et il vient de resserrer ses rangs. Martine Aubry a, elle aussi, « rétropédalé » mardi soir sur TF1, sur les retraites, en réaffirmant son attachement à l’âge légal de 60 ans, « un droit ». Ses précédentes déclarations avaient jeté le trouble au PS et dans l’électorat de gauche traditionnel.

Les socialistes ont, en outre, creusé l’écart dans les sondages avec les écologistes. Daniel Cohn-Bendit a, d’ailleurs, jugé « improbable », hier, qu’Europe écologie soit en mesure de décrocher une présidence de région en mars. Avec un bémol toutefois : la campagne n’a pas encore vraiment démarré. Lors des européennes, le Modem et le PS s’étaient effondrés dans la dernière ligne droite au profit des Verts.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :