Accueil > paca, politique, territoires, vauzelle/ps > Michel Vauzelle défend (avec austérité) son bilan et balaye (avec mesure) les critiques de Thierry Mariani

Michel Vauzelle défend (avec austérité) son bilan et balaye (avec mesure) les critiques de Thierry Mariani

fini-parti – 01/02/2010

Avec la présentation du bilan de la majorité Vauzelle à la tête de la Région Paca, la campagne des régionales prend un peu de hauteur. En abordant les sujets de fond, le président sortant réplique à son principal adversaire, Thierry Mariani, qui a désormais en mains ce qu’il faut pour contre-argumenter.

A l’issue de la conférence de presse de présentation du bilan de la mandature de sa majorité, Michel Vauzelle a reconnu que l’exercice n’était pas loin du « pensum ». Doctoral, à la limite de l’austérité, le président sortant aura tout de même eu le mérite d’apporter de l’eau à une campagne qui frôlait jusqu’ici la sécheresse .

En abordant les problématiques de fond et les six années de la politique régionale conduite par sa majorité, Michel Vauzelle a donné matière à réfléchir et répondu en partie aux attaques de son premier opposant, Thierry Mariani (UMP).

Ce dernier, tête de liste de la droite en Paca, ne manque pas une occasion depuis quelques semaines de critiquer le bilan « de son prédécesseur » dans une région majoritairement de droite, où la gauche gouverne « grâce au Front national ».

Sa majorité

Si Michel Vauzelle ne rechigne pas à parler au « je », il n’hésite pas non plus à parler au « nous », pour évoquer l’ensemble de sa majorité, sa chère « Alliance de l’olivier », pourtant partie décomposée en campagne cette année.

Des observateurs avisés comme vous, les journalistes, n’auraient pas pu distinguer dans notre façon de travailler qui était communiste, radical de gauche, verts ou socialiste. Nous avons trouvé des points communs d’action dans une majorité très cohérente. »

Il n’oublie donc jamais d’associer les camarades communistes, les Verts ou les radicaux de gauche à « l’excellent bilan » de la Région. Alors même que, dans le cadre de leur campagne respective, les uns et les autres cherchent sans bien y parvenir à se démarquer de la figure tutélaire de leur président.

Michel Vauzelle a tenu à rappeler qu’il avait été « élu pour six ans » et qu’il entendait bien mener « jusqu’au bout son mandat, sans ambigüité entre (son) action de président de région et les dépenses réalisées dans le cadre des frais de campagne ».

La gestion de l’institution

« Les choses sont menées avec un très grand souci des deniers publics, de l’argent du contribuable, mais aussi dans la transparence, avec une éthique, une morale. Nous avons une gestion saine. » Michel Vauzelle a insisté sur les bonnes notations décernées à la Région par les agences de notation financière, une pratique « abandonnée par Jean-Claude Gaudin lorsqu’il présidait l’institution et pourtant une garantie de transparence pour le contribuable », a-t-il précisé.

Sur ce point, la gestion de l’institution, Michel Vauzelle est attaqué non seulement sur sa droite mais également sur sa gauche, si l’on ose dire. La candidate d’Europe Ecologie, Laurence Vichnievsky, dont les Verts sont membres de la majorité régionale, a fait de « l’éthique et de la bonne gestion » une priorité de sa campagne et n’est pas tendre avec Michel Vauzelle sur le sujet.

La magistrate a notamment évoqué à plusieurs reprises l’affaire des subventions détournées au profit d’associations fantômes. Un sujet sur lequel Michel Vauzelle ne s’est évidemment pas étendu au cours de la présentation de son « bilan » (même s’il l’a fait par ailleurs).

La fiscalité

La hausse de la fiscalité régionale couplée aux dépenses excessives des institutions locales apparaissaient en bonne place dans le Livre noir des Régions socialistes présenté l’an dernier par la droite. En Paca, Thierry Mariani a repris tout ou partie de ces arguments pour dénoncer « une augmentation de la fiscalité régionale globale de 110% » au cours des dernières années.

Réplique de Michel Vauzelle: « L’un des points d’attaque de Mr Mariani est de dire que les régions dépensent beaucoup. Le problème, c’est qu’on ne parle jamais en euros mais toujours en pourcentage. Or, on ne prend pas en compte la réalité de la fiscalité régionale ». (voir la vidéo)

Le président a également mis en perspective l’évolution de la fiscalité régionale et de la fiscalité des communes, prenant l’exemple de Marseille en particulier:

Entre 1998 et 2009, en raison notamment de la suppression de la part régionale de la taxe d’habitation, le contribuable marseillais a en moyenne donné 7 euros de moins à la Région mais 211 euros de plus à la ville de Marseille. »

LISEZ, ECOUTEZ, REGARDEZ LA SUITE SUR LE SITE FINI-PARTI

Publicités
  1. remileroux
    1 février 2010 à 1:19

    Bonjour, je trouve intéressant le principe d’un site ressources pour les Régionales. Je regrette néanmoins que vous vous permettiez de reproduire intégralement et sans mon autorisation les articles que je mets en ligne sur mon blog, vidéos comprises. Ce contenu m’appartient. Je vous demanderai, comme je le fais par exemple dans ma revue de web, de ne reprendre qu’un ou deux paragraphes de mes articles et de proposer à vos lecteurs de lire la suite sur le blog fini-parti. Et non sur pacaencampagne2010…
    Merci.
    Rémi Leroux

  2. bourgeon stephane
    23 février 2010 à 3:23

    D’abord merci MR le president de la region PROVENCE.Vous etes le seul à defendre une identité regionale forte .Apres avoir rendu dignement les vrais couleurs de la region sur notre nouveau drapeau.Vous finnissez le traval en lancant cette consultation pour en finir avec ce therme hiddeux de paca qui est un profond handicap pour notre region et son rayonnemnt en retrouvant son nom historique de provence vous redonnez fierte a tout le peuple .et surtout vous creer une identité forte et creatrice d’emploi dans le domaine du tourisme de l’artisanat et de l’industrie.

  3. 25 février 2010 à 1:35

    Bonjour Mr VAUZELLE.
    Je vous fais savoir que vos deux communiqués et mes petites phrases personnelles sont parues sur mon blog.J’ai donc bien reçu vos mails.
    Je vous souhaite bonne chance pour les élections et je pense que vous avez l’une des meilleures chances de l’emporter.Jean SEGARD

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :