Accueil > dév. durable, le pen/fn, paca, politique, société, territoires > Jean-Marie le Pen dénonce l' » écologisme » et les « bobos gogos »

Jean-Marie le Pen dénonce l' » écologisme » et les « bobos gogos »

– 01 février 2010—

Jean-Marie Le Pen a fustigé samedi « l’écologisme, nouvelle religion des bobos gogos » qui donne aux dirigeants politiques le « beau rôle de protecteurs » de la planète, lors d’un colloque sur le réchauffement climatique organisé à Nanterre par le Front national.

« L’écologisme est la nouvelle religion des populations urbaines aisées bobos gogos de l’Occident », a déclaré le président du FN lors du premier colloque organisé par son parti sur l’écologie et particulièrement le réchauffement climatique, dont il conteste l’origine humaine.

Cette journée sur le thème « Réchauffement climatique, mythe ou réalité », rassemblait une centaine de personnes devant lesquelles scientifiques et politiques ont dénoncé la « manipulation » du « prétendu réchauffement climatique ».

Celle-ci est fondée, selon eux, sur des rapports scientifiques inexacts ou alarmistes, et la volonté « d’imposer un pouvoir mondial destructeur de nos libertés nationales », a dit le FN.

« A qui profite le crime ? », a demandé M. Le Pen, en concluant la journée: aux Verts, aux socialistes « à court d’idées », à l’UMP, en bref à la « quasi totalité de l’échiquier politique qui contribue, pour des raisons électoralistes, à alimenter l’arnaque ».

Ce « catastrophisme donne à nos dirigeants politiques le beau rôle de protecteurs de l’avenir de notre planète et de nos enfants », a-t-il poursuivi. « Cela permet de faire accepter une hausse du nombre de réfugiés climatiques, puisque leur situation aurait été créée par nous autres qui, consommant trop, avons contribué à détruire le cadre de vie de ces refugiés prétendument climatiques ».

Ce sont « des milliards qui sont en jeu », a ajouté le dirigeant FN, dénonçant les « interêts des groupes pétroliers » et ironisant : « comment taxer encore plus le consommateur tout en lui expliquant que c’est pour l’avenir de la planète ».

Le FN, qui se prononce pour un « protectionnisme raisonné », estime que « produire et consommer local réduirait le CO2, ce qui ne correspond pas aux interêts des grandes multinationales ».

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :