Accueil > listes, mariani/ump, politique, pratique, sondages/analyses, territoires > Pourquoi l’UMP a tenu à jouer l’ouverture sur ses listes

Pourquoi l’UMP a tenu à jouer l’ouverture sur ses listes

Blog Le Monde: La campagne des régionales – 01 février 2010

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les troupes de l’UMP, réunies en conseil national à Paris, samedi 30 janvier, ont fait un accueil peu chaleureux à la présentation des listes pour les élections régionales du 14 au 21 mars.

C’est un classique : tout casting fait plus de mécontents que de satisfaits, le nombre de prétendants excédant largement celui des places à pourvoir. Reste que, samedi, le mouvement de grogne était d’une ampleur inhabituelle dans un parti souvent considéré comme “bien tenu”.

Les dirigeants nationaux du mouvement se sont empressés de justifier cette fronde. “C’est la preuve que nous avons bien mené notre opération de renouvellement. Ceux qui sont mécontents sont ceux qui n’ont plus leur place”, constatait ainsi Frédéric Lefebvre, le porte-parole du mouvement présidentiel.

S’il permet, un peu facilement, d’évacuer les divisions actuelles de la majorité – que le retour sur le devant de la scène de Dominique de Villepin ne risque pas de calmer -, l’argument n’en est pas moins recevable.

23 des 26 têtes de listes renouvelées

Lundi, le même Frédéric Lefebvre a présenté des statistiques sans appel. Selon son décompte, depuis les dernières élections régionales de 2004, 23 des 26 têtes de listes régionales, 80 des 100 têtes de listes départementales, et 65 % de l’ensemble des listes ont été renouvelés.

Un sacré ménage. Une réponse, aussi, à une double volonté de Nicolas Sarkozy, qui avait posé deux principes préalables : il fallait des listes uniques pour l’ensemble de la majorité dès le premier tour, pour créer un “élan” à même de compenser l’absence de réserve de voix entre les deux tours, et faire apparaître de nouvelles têtes, pour préparer les futures échéances.

La place accordée aux partis alliés (Nouveau Centre, Progressistes, Parti radical, Gauche moderne, chasseurs, villiéristes et Parti chrétien démocrate), en particulier, a fait grincer de nombreuses dents au sein de l’UMP.

Le Nouveau centre, ainsi, a été très bien servi. “C’est le principe : on paye cher une utilité marginale”, explique un responsable du mouvement. Beaucoup de places sur les listes pour, au final, quelques petits pourcents. Mais ces petits riens seront peut-être, à terme, déterminants, estiment les responsables de l’UMP.

“Ne pas insulter l’avenir”

Surtout, selon la formule d’un dirigeant de la Gauche moderne, le parti du secrétaire d’Etat à la justice, Jean-Marie Bockel, il s’agit de “ne pas insulter l’avenir”. Car, si les élections régionales, comme le dit Xavier Bertrand, le secrétaire général du parti présidentiel, se gagnent sur le “cœur de cible” – à savoir ici l’électorat traditionnel de l’UMP –, ce n’est pas le cas d’une présidentielle, où les candidats doivent élargir leur socle électoral pour s’imposer.

Et 2012 est déjà dans toutes les têtes. Avant cela, il y a aura aussi les élections sénatoriales de 2011, où l’UMP sait qu’elle ne pourra préserver sa majorité sans les centristes. La facture se paye dès aujourd’hui.

A court terme, cette stratégie n’est-elle cependant pas dangereuse ? L’UMP montre, à seulement un mois et demi du scrutin, le spectacle d’une désunion. En sus, les campagnes, pour les élections régionales, se jouent beaucoup au niveau local. Tout le monde va-t-il jouer le jeu ? Rien n’est moins sûr.

Les responsables du mouvement se consolent en disant, en chœur, qu’il “vaut mieux avoir réglé les problèmes de listes maintenant, plutôt que de devoir trouver des accords entre les deux tours, comme va devoir le faire la gauche”.

L’argument a une limite : il est toujours plus facile de s’accorder dans une dynamique de victoire, les places d’”éligibles” étant plus nombreuses.

Pierre Jaxel-Truer

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :