Régionales : l’UMP sur la grille de départ

La Provence –  mardi 02 février 2010

La liste des Bouches-du-Rhône pour les régionales a été présentée hier matin au QG de Thierry Mariani

Jean-Claude Gaudin au micro, l’UMP en ordre de bataille, hier. Photo Guillaume Ruoppolo

Imposante photo de famille. Sur l’estrade du QG de campagne de Thierry Mariani, boulevard des Dames (2e), la liste UMP des Bouches-du-Rhône attaque les régionales au complet. Pas vraiment de surprises, parmi ces 51 visages, tous élus dans une assemblée locale. « Une liste cohérente, se répartissant de manière équitable entre Marseille et le reste du département, entre femmes et hommes », résume Jean-Claude Gaudin.Le patron de la fédération départementale, président de la commission nationale d’investiture, respire en famille après le casse-tête hexagonal du week-end qui s’est achevé par un conseil national houleux à Paris. « On aurait pu avoir des personnalités de la société civile avec nous, reprend-il. Mais elles ne connaissent pas bien la vie politique et on a voulu des gens sérieux, sachant ce qu’est le sacrifice personnel. Il s’agit aussi pour nous de préparer les élections territoriales de 2014.« Un exercice d’anticipation politique, d’autant que la réforme des collectivités qui instaurerait ces conseillers territoriaux en est au stade du projet. Un travail de dentelle, aussi, « horrible parce qu’on a partout des amis et des places réduites », glisse Thierry Mariani. Où il a fallu tenir compte des formations satellites de l’UMP et éteindre l’incendie du Nouveau Centre entretenu à Marseille par Robert Assante, absent hier.

Pour « fermer la parenthèse », Jean-Claude Gaudin brandit une lettre d’Hervé Morin, leader du parti centriste « satisfait du large accord » et rappelle que de deux de ses candidats, la Ciotadine Mireille Benedetti (6e ) et l’Aixois Bruno Genzana (11e ) figurent dans les places éligibles, « même en cas de défaite. »Autre braise à apaiser, celle de quadras qui auraient aimé être mieux placés.

« J’ai dû attendre douze ans avant d’être conseiller général », balaie en souriant Jean-Claude Gaudin. Rictus nerveux dans l’assistance. Une fois présenté tout ce joli monde, Thierry Mariani peut réajuster ses lunettes. « On va enfin pouvoir partir en campagne », clame le chef de file régional, toujours prompt à fustiger « le saupoudrage des subventions à la Région qui se fait à la sulfateuse. » Et qui se dit « disponible pour un débat avec Michel Vauzelle. »

En attendant, l’UMP prépare un programme qu’elle dévoilera le 14 février à Draguignan (Var). Persuadée que c’est dans les dernières semaines que se joue une élection. « Nous sommes décidés à faire la surprise, reprend le député vauclusien. Montrer qu’aucune élection n’est inscrite à l’avance. Nous comptons sur la dynamique du premier tour. Il n’y aura peut-être pas de liste appellant à voter pour nous au second tour, mais notre réserve de voix, c’est notre conviction. » Il a ensuite filé dans des centres sociaux des 4e et 5e arrondissements.

La liste complète des candidats UMP aux Régionales

François TONNEAU

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :