Accueil > alpes maritimes, bouches du rhône, mariani/ump, paca, politique, territoires, vauzelle/ps > Bilan du conseil régional : la polémique

Bilan du conseil régional : la polémique

Métro – 03 février 2010

Patrick Allemand, numéro 2 de la Région, défend un bilan « fondé sur l’intérêt général ». L’UMP, Eric Ciotti en tête, dénonce un déséquilibre « sectaire » entre Bouches-du-Rhône et Alpes-Maritimes.

Patrick Allemand, numéro 2 PS

Patrick Allemand, numéro 2 PS – Photo : DR

A moins de six semaines du premier tour des élections régionales, la polémique sur le bilan prend le pas sur le débat autour des programmes.

Un sujet avec lequel il ne faut visiblement pas trop chatouiller le numéro 2 socialiste de la Région, Patrick Allemand: « Je vais tout de suite couper court à la polémique : notre bilan n’est pas sectaire ! Il est fondé sur l’intérêt général régional. Faut pas nous chercher sur ce terrain là ! »,  a-t-il lancé en réponse aux attaques du président UMP du conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti.

La réplique de ce dernier ne s’est pas fait attendre: « Patrick Allemand ne conteste pas le fait que les Alpes-Maritimes donnent plus qu’elles ne reçoivent de la Région. Entre 2004 et 2009 les AM, qui représentent 22,4% de la population. Cela représente 106 euros par habitant, contre 151 dans les Bouches-du-Rhône », (département géré par les socialistes, ndlr).

Pour Patrick Allemand, c’est  « une vision thatchérienne de la Région : I want my money back. Ils ont pourtant voté 80% des délibérations ». Et Patrick Allemand de rappeler les louanges de Christian Estrosi à Michel Vauzelle en octobre 2008 à Nice, lorsqu’ils signaient un accord à la villa Masséna, et ceux de Bernard Brochand, à Cannes, en novembre dernier. « Des contrats de dernière minute », selon Eric Ciotti,  » qui servent de paravent au désengagement de la Région depuis six ans ». Et d’ajouter : « C’est plus le bilan de M. Allemand que celui de M. Vauzelle qui est en cause ».

Michel Bernouin

Eric Ciotti, président UMP du conseil général

Eric Ciotti, président UMP du conseil général – Photo : DR

.

Eric Ciotti : « Les A.-M. sont maltraitées par la Région »

Nice Matin – mercredi 3 février 2010 

La Région Paca, présidée depuis 12 ans par un président de gauche, Michel Vauzelle, a-t-elle moins aidé les A.-M. que les Bouches-du-Rhône au motif que la droite dirige la plupart des grandes collectivités locales de notre département ? Cet argument de campagne de la majorité présidentielle, relayé par le président du conseil général Eric Ciotti, a été combattu, par le 1er vice-président PS du conseil régional, Patrick Allemand (nos éditions d’hier).

106e/hab dans le 06 contre 151e dans le 13

En réponse, estimant que « Patrick Allemand ne conteste pas le fait que les A.-M. donnent plus qu’elles ne reçoivent de la Région », le député UMP aligne les chiffres : « Entre 2004 et 2009, les A.-M. qui représentent 22,4 % de la population ont perçu 16,84 % des subventions de la Région, pendant que les Bouches-du-Rhône avec 40,74 % de la population recevaient 43,47 %. Cela représente 106 euros/habitant dans le 06 contre 151 dans le 13. Et 101 dans le Var. »

Eric Ciotti embraye sur la politique. « Les Alpes-Maritimes et le Var qui se situent dans la majorité présidentielle, sont très clairement sanctionnés. C’est inacceptable. »

Il balaie les explications de son rival selon lesquelles un certain nombre d’actions initiées dans les Bouches-du-Rhône profitent aux six départements de la Région. « Dans notre étude, nous n’avons gardé que les crédits territoriaux. » Il donne quelques exemples : « pas de lycée construit dans les A.-M. depuis 2004, diminution de l’aide aux associations culturelles et sportives, rares soutiens aux communes rurales, faibles participations sur certains grands chantiers (rénovation urbaine des Moulins, du centre ancien de Grasse, campus STIC à Sophia)… »

Il dénonce également « le chantage exercé par la Région pour que les signatures des contrats d’aides aux communes soient, depuis trois mois, subordonnées à une couverture médiatique ».

« Ces contrats de dernière minute servent de paravent au désengagement de la Région depuis six ans. Ce sont, de surcroît, des chèques en blanc sur 2010-2013 car ces sommes ne sont pas budgétées. » Et Eric Ciotti de conclure : « C’est plus le bilan de M. Allemand que celui de M. Vauzelle qui est en cause. Cela montre son peu de crédibilité dans sa majorité pour défendre les dossiers des Alpes-Maritimes. »


Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :