Accueil > mariani/ump, politique, réforme collectivités, société, vauzelle/ps > Réforme des collectivités : abstention ou mobilisation ?

Réforme des collectivités : abstention ou mobilisation ?

La Provence – samedi 06 février 2010

.

Le débat va s’inviter dans les urnes, lors des régionales, pour freiner ou encourager les votants.

La réforme mobilisera-t-elle davantage les électeurs pour le scrutin régional? Réponse le 14 mars.

La réforme mobilisera-t-elle davantage les électeurs pour le scrutin régional? Réponse le 14 mars. Photo F.Speich

En écoutant les représentants d’associations régionales invités à s’exprimer ce jeudi à la permanence de campagne marseillaise du candidat PS Michel Vauzelle, on mesure mieux les données du problème. Le poids d’un engagement individuel et collectif de structures associatives d’un côté. De l’autre, l’engagement pris par la Région pour leur venir en aide. Et entre les deux, la menace d’une réforme des collectivités qui selon Patrick Mennucci, directeur de campagne de Michel Vauzelle, « pourrait venir tout remettre en cause ».

Ces craintes sont-elles de nature à mobiliser davantage des citoyens pour venir voter en masse ? Ou au contraire les dissuader, certains électeurs pouvant considérer que la Région est destinée à évoluer, mieux vaut aller à la pêche les 14 et 21 mars ? « C’est un enjeu qui peut démobiliser une partie des électeurs, reconnaît Yves Luchaire, professeur à Sciences-Po Aix. Mais ce ne sera sans doute pas un élément essentiel de l’abstention ou de la mobilisation. Il n’est pas évident que beaucoup de personnes soient réellement au courant des détails de la réforme, ni qu’elles en comprennent toutes les répercussions pour leur quotidien ». Sauf si par exemple, elles se rendent compte que des communes privées de ressources après la suppression de la taxe professionnelle décident d’augmenter leur fiscalité.Et qu’elles en soient les premières « victimes ». « C’est un thème auquel les Français sont très sensibles », admet Yves Luchaire.

Un sondage Ifop, paru dans le journal Sud-Ouest le 22 novembre dernier, va dans le même sens. Il en ressort que « 77% des Français s’estiment inquiets de la suppression d’une taxe qui est la principale ressource des collectivités locales ». De même, la clause générale de compétence qui pourrait échapper aux Départements et aux Régions alimente la crainte de faire « de gros dommages collatéraux » pour reprendre l’expression d’un président d’association. « On a l’impression que l’État se tire une balle dans le pied s’il va dans ce sens », poursuit Yves Luchaire.

La droite, par la voix de son représentant dans les Bouches-du-Rhône, Bernard Deflesselles, accuse la gauche de faire de la « désinformation » sur le sujet. Le 16 janvier, lors de la venue de Xavier Bertrand, secrétaire national de l’UMP, le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin parlait de « déformation totale de ce que le gouvernement proposait pour moderniser la vie politique ». Sur ce débat, en discussion au Sénat, les électeurs auront bientôt la chance de faire entendre leur voix.

Philippe FANER

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :