Godard (NPA) veut rétablir l’équilibre

20 Minutes -10/02/2010

REGIONALES – Radiographie de la tête de liste du Nouveau parti anticapitaliste à Marseille…

Pierre Godard, candidat du NPA aux régionales à Marseille.Profil Employé de la ville de Marseille, d’abord comme éboueur, avant d’être affecté au Samu social, Pierre Godard a 58 ans. Lycéen en mai 1968, il adhère deux ans plus tard à la LCR, devenue aujourd’hui le NPA. En 1976, il est candidat aux législatives dans la circonscription de Gaston Deferre sous les couleurs de la LCR, et aux municipales en 1983, dans les quartiers nord. Il a été syndiqué à la CGT, avant de rejoindre la CFDT jusqu’en 2003.

Score aux régionales de 2004 2,69 % des suffrages exprimés (48.680 voix), au sein d’une alliance LO-LCR.

Diagnostic régional Pierre Godard dénonce une «région socialement polarisée». D’un côté, «elle est la deuxième région de France où il y a le plus de riches», et se place «au septième rang pour le nombre de foyers assujettis à l’impôt sur la fortune». De l’autre, selon l’Insee, un quart des salariés de Paca vivent avec moins de 830 euros par mois. «C’est un chiffre qui me choque énormément», affirme Pierre Godard. Agriculteurs de montagne, retraités, chômeurs en fin de droit… «Tout cela est un halo de précarité, alimenté par la politique de Sarkozy. On attendait que la gauche, qui dirige la région, soit un pare-feu. Ça n’a pas été le cas, c’est décevant.»

Prescriptions «La région a accordé de nombreuses aides à des entreprises privées, ou à des PME, filiales de grands groupes», indique Pierre Godard. Et sans réel discernement selon lui. «La direction d’Atmel, à Rousset, veut vendre l’usine par compartiments. Si nous sommes élus, nous demanderons un audit sur les fonds versés. S’ils ne respectent pas des normes sociales et environnementales, on demandera un remboursement.» Pour le NPA, «l’argent public doit aller au bien public», assène Pierre Godard. Autre exemple: «La région dépasse le niveau légal de soutien aux lycées privés.» Le NPA veut également positionner sa campagne sur la question des trains régionaux, les TER, un «dossier majeur. Je ne dis pas que la région n’a rien fait sur ce point», précise-t-il, mais il souhaite aller plus loin en rendant les transports régionaux gratuits. «On nous parle d’éco-taxe, ras-le-bol ! Moi, je suis pour l’éco-gratuité.» Pour financer cette mesure, le NPA compte sur une généralisation de la taxe transport payée par les entreprises. Il est en outre opposé à la LGV. Enfin, sur tous les sujets, les candidats du NPA «seront les vigies de la région sur l’usage de fonds publics et le clientélisme», affirme Pierre Godard.

Laurent Berneron
Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :