Accueil > 2nd tour, bompard/lds, bonnet/lo, coppola/fdg/pc, godard/npa, le pen/fn, levraud/modem, mariani/ump, miran/aei, paca, politique, sondages/analyses, territoires, vauzelle/ps, vichniewsky/ee > Sondage Le Monde du 11/02/2010: rebondissement sondagier : analyses et réactions (7 articles)

Sondage Le Monde du 11/02/2010: rebondissement sondagier : analyses et réactions (7 articles)

Régionales PACA: Michel Vauzelle en tête

France3 Méditérranée – Xavier COLLOMBIER et Hugues GIRARD – 10 février 2010

.

Michel Vauzelle serait élu avec un score inégalé selon notre sondage

Selon TNS pour France Télévisions Le Monde et France Bleu, Michel Vauzelle arrive largement devant ses adversaires.

Les intentions de vote en Provence Alpes et Côte d’Azur ce lundi 8 et 9 février sont clairement définies. Selon notre sondage TNS-Logica pour le Monde France Bleu et France Télévisions, pas d’élection dans un mouchoir, encore moins de coude à coude: Michel Vauzelle est réélu dans un fauteuil.

Même en cas de triangulaire le Président socialiste sortant réalise le meilleur de ses scores. 49 % c’est quatre points de plus que lors du deuxième tour des élections régionales de 2004.

.

.

Détails du sondage:.

.

.

.

.

.

Sondage PACA: réaction Michel Vauzelle

Sondage PACA: réaction Vauzelle

Voir cette vidéo sur le site de France 3

.

L’analyse d’Hugues Girard

Un sondage,même à 5 semaines du 1er tour ne vaut pas résultat et il faut se garder selon son camp de tout triomphalisme ou defaitisme.

La légère avance de Michel Vauzelle au 1er tour face à son principal challenger Thierry Mariani n’a rien de très surprenant. Il dispose d’un taux de notoriété important et d’un bilan de 12 ans de présidence de a région Provence Alpes Cote d’Azur. Même si ce bilan est attaqué cela n’entame que peu son crédit pas plus que l’affaire des subventions pour laquelle une instruction judiciaire est en cours.
Thierry Mariani peut il gagner les quelques points qui lui manquent pour faire la course de second tour en tête?  Sa campagne a démarré laborieusement, ses listes départementales ont été difficiles a constituer et d’une manière plus générale les listes UMP souffrent du désamour des français pour Nicolas Sarkozy. Débats télé ou radio, interviews dans la presse devrait lui permettre de passer en premier le 14 mars à l’issue du 1er tour. Ce serait déjà une victoire,mais elle ne présagerait pas du résultat du second tour le 21 mars.

Apparement pour battre Michel Vauzelle il faudrait une conjonction d »événements aujourd’hui impossible à imaginer.

Le Front National et Europe écologie font jeu égal et pourrait se maintenir le 21 mars. Ce sera le cas pour le parti de Jean Marie Le Pen, c’est peu probable pour la liste de Laurence Vichnievsky qui préférera des postes de vice présidence chez Michel Vauzelle à des siéges d’opposition.

Dernier élément de ce sondage: 4 listes seulement passent la barre des 5% indispensables pour fusionner avec une autre liste. Cela éliminerait le front de gauche et le modem de la représentation régionale. C’est un peu une surprise lorsque l’on se souvient des scores du front de gauche aux élections européennes ou du score de François Bayrou au 1er tour de l’élection présidentielle de 2007. Mais une fois de plus il ne s’agit qu’un (d’un) sondage avec sa part d’erreurs. Une photo à 5 semaines du scrutin avec la marge de flou inhérente à la distance de l’événement.

.

.

Le socialiste Michel Vauzelle en position de conserver la région PACA

LE MONDE – 11.02.10

Michel Vauzelle, en décembre 2007.En Provence-Alpes Côte d’azur (Paca), la gauche sortirait victorieuse du second tour de l’élection régionale du 21 mars, selon un sondage TNS-Sofres/logica réalisé pour Le Monde, France 2, France 3 et France Inter, les 8 et 9 février, sur un échantillon de 700 personnes selon la méthode des quotas. Le président (PS) sortant, Michel Vauzelle, qui sollicite un troisième mandat, serait réélu quel que soit le scénario : duel avec l’UMP ou triangulaire avec le Front national (FN).

Dans le premier cas, la liste d’union PS-Front de gauche-Europe écologie, l’emporterait avec 53 % des voix, celle de la majorité présidentielle (UMP, Nouveau centre, MPF, CPNT), conduite par le député du Vaucluse, Thierry Mariani (UMP), rassemblant 47 % des intentions de vote.

Dans l’hypothèse ou le FN, conduit par Jean-Marie Le Pen, tête de liste régionale en Paca, se maintiendrait au second tour, la gauche serait encore gagnante avec 49 % des voix contre 37 % à la liste de la majorité présidentielle et 14 % à celle de M. Le Pen.

D’après cette étude, c’est cette dernière hypothèse qui devrait faire foi. Le FN réunissant 13 % des intentions de vote au premier tour en Paca, il devrait être en position de se maintenir – le seuil pour imposer une triangulaire étant de 10 %.

Ce score met le parti d’extrême-droite, au premier tour, nettement au-dessus de son niveau national (8,5 %) établi par l’enquête TNS-Sofres des 1er et 2 février. Il est, néammoins, très en dessous du niveau atteint au premier tour des élections régionales de 2004 alors que M. Le Pen n’était pas lui-même candidat : 22,9 %.

L’autre candidat d’extrême droite, le maire d’Orange (Vaucluse), Jacques Bompard et sa liste de la Ligue du Sud alliée aux Indentitaires, ne réunirait que 2 % des intentions de vote, soit un score légèrement inférieur à celui du MNR (2,94 % ) en 2004.

Au premier tour, le 14 mars, la liste PS de M. Vauzelle arriverait en tête avec 30% des suffrages, suivie par celle de M. Mariani (29 %), Europe écologie (13 %) et le FN arrivant à égalité derrière.

Le score des écologistes (13 %), inférieur de trois points à leur score des européennes, est à celui donné au plan national par le même institut.

Christine Garin

.

.

Ce matin, c’est Vauzelle qui gagne la guerre des sondages

marsinfos –  Pierre BOUCAUD – 11 février 2010

Michel Vauzelle a passé hier une très mauvaise journée de campagne. Le candidat PS à sa propre succession à la tête de la région PACA avait commencé sa journée avec un mauvais sondage publié par Le Figaro. Puis il a dû regarder ses principaux concurrents participer sans lui à un débat animé par Michel Field sur la chaîne d’infos LCI. Ce débat, Michel Vauzelle avait pourtant tout fait pour qu’il n’ait pas lieu, mais il a perdu son bras de fer contre la chaîne du groupe TF1. Il ne souhaitait pas en effet participer à un débat télé, avant le premier tour, par crainte de donner de la visibilité et de la notoriété à son concurrent UMP Thierry Mariani, que pas grand monde ne connait il est vrai dans la région. Ne pouvant inviter l’ensemble des candidats à débattre, pour des raisons évidentes d’organisation, LCI, comme on le fait toujours dans ces cas là, n’a invité que les candidats principaux : PS, UMP, Modem, Verts, FN, laissant de côté les petites listes. Du coup, Michel Vauzelle a utilisé ce prétexte pour refuser de participer au débat, certain que LCI n’oserait rien organiser sans la participation du Président sortant. Pas de chance, l’animateur Michel Field n’a pas cédé, et le débat a eu lieu sans lui. De toute façon, il a bien fait de s’abstenir, le débat était nul.

Sentant le danger, c’est à dire le risque de retournement d’une campagne qui pour l’instant s’est déroulée comme une promenade de santé pour le candidat PS, son expérimenté directeur de campagne Patrick Mennucci, est passé à la contre-attaque.  Il a commencé hier par faire fuiter auprès de quelques journalistes locaux les chiffres d’un autre sondage, commandité celui-là par France3, Le Monde, France Info et réalisé par TNS Sofrès , qui donne Mariani battu à plat de couture par Vauzelle au second tour, 49 à 37, dans une triangulaire avec Le Pen à 14%, et même en duel, sans Le Pen, 53/47, pourtant la configuration rêvée par l’UMP. 

Ce matin, la contre -attaque bat à nouveau son plein  « pas d’élection dans un mouchoir, encore moins de coude à coude, Michel Vauzelle est réélu dans un fauteuil » pour France 3, « un sondage donne Michel Vauzelle largement vainqueur « pour La Provence… Oublié le sondage d’hier, bien joué, la comm !

.

.

.

Sondage PACA : Michel Vauzelle (PS) serait largement réélu

France Info – 11/02/2010

Dans une région PACA qui a très fortement voté à droite à l’ensemble des élections depuis 2004, le socialiste Michel Vauzelle, président de région sortant, semble aujourd’hui bien placé pour l’emporter. Un grand perdant, selon notre enquête TNS Sofres : le Front national…

Au premier tour, la liste Vauzelle est créditée de 30% des intentions de vote, soit juste un point de plus que son rival UMP Thierry Mariani (29%). Celui-ci, propulsé candidat après la défection du secrétaire d’Etat Hubert Falco à l’automne dernier, pâtit d’un manque de notoriété (seuls 63% des habitants PACA le connaissent, contre 83% pour Michel Vauzelle) et surtout de popularité : seuls 43% des sympathisants de droite disent en avoir une bonne opinion.

Jean-Marie Le Pen recueille pour sa part 13% des intentions de vote. Soit davantage que les 6% nationaux obtenus aux dernières Européennes, mais 10 points de moins qu’au régionales de 2004. Le FN devrait donc toutefois être présent au second tour.

Enfin, la liste Verts / Europe Ecologie conduite par Laurence Vichnievsky recueillerait également 13% des votes, soit 3 points de moins que le score obtenu en PACA par la liste Europe Ecologie lors des élections européennes de 2009.

Au second tour, dans une situation de triangulaire avec le FN, Michel Vauzelle sortirait vainqueur avec 49% des votes, contre 37% pour Thierry Mariani et 14% pour Jean-Marie Le Pen.

Enquête réalisée par téléphone les 8-9 février 2010 auprès d’un échantillon de 700 personnes, représentatif de l’ensemble de la population de la région PACA âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) et stratification par département et catégorie d’agglomération.

.

.

Michel Vauzelle donné largement réélu en PACA par TNS-Sofres

L’Express – 12/02/2010

PARIS – La gauche est donnée gagnante en Provence-Alpes Côte d’Azur au deuxième tour des régionales de mars, même en cas de triangulaire avec l’UMP et le Front national, selon un sondage TNS-Sofres pour Le Monde, France 2, France 3 et France Inter.

LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZURLA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

Le président sortant du conseil régional, le socialiste Michel Vauzelle, l’emporterait avec 53% des suffrages en cas d’alliance avec Europe Ecologie au deuxième tour face à la liste de droite conduite par Thierry Mariani.

La majorité présidentielle qui rassemble l’UMP, le Nouveau centre, le MPF et CPNT récolterait 47% des voix dans ce cas de figure.

En cas de triangulaire, la gauche serait gagnante avec 49% des suffrages contre 37% à la majorité présidentielle et 14% au Front national, conduit par Jean-Marie Le Pen.

Le FN devrait être en position de se maintenir pour le deuxième tour. Il est crédité de 13% des intentions de vote au premier tour.

L’enquête a été réalisée par téléphone les 8 et 9 février auprès d’un échantillon de 700 personnes.

.

Régionales Paca : les sondages disent-ils la vérité ? (! …)

La Provence –  jeudi 11 février 2010

Vingt-quatre heures après une étude Opinionway qui rendait espoir à Thierry Mariani, une enquête TNS-Sofres redonne un net avantage à Michel Vauzelle, au premier comme au second tour. Le FN et Europe écologie sont crédités de 13% des intentions de vote.

Photo à l’instant T, réelle tendance ou simple appui pour les QG de campagne? Le sacro-saint sondage est-il réellement fiable? Les élections européennes de 2009, où personne n’avait vu Europe écologie si haut ou le fameux 21 avril 2002 de l’élection présidentielle avec le leader frontiste Jean-Marie LePen devant le Premier ministre PS Lionel Jospin peuvent faire penser le contraire.

Hier, Le Figaro a publié un sondage OpinionWay qui donnait l’UMP Thierry Mariani loin devant le socialiste Michel Vauzelle au premier tour pour le scrutin des régionales. Le président sortant restait en tête au deuxième tour avec 44% des intentions de vote, juste devant son adversaire de droite (41%) et le FN (15%). Or aujourd’hui, Le Monde, en partenariat avec France 3 et Radio France publie une enquête d’opinion TNS Sofres qui redonne l’élu socialiste en tête au premier tour et largement vainqueur au deuxième.

Selon cette nouvelle étude, la liste de M. Vauzelle l’emporterait au premier tour avec 30% des intentions de vote, un point devant son adversaire UMP qui rassemblerait lui 29%. En troisième position, le président du Front National Jean-Marie Le Pen et la chef de liste d’Europe Ecologie, Laurence Vichnievsky, feraient jeu égal avec 13% des voix.

Parmi les huit autres listes en compétition, aucune ne franchirait le seuil des 5% nécessaire pour se maintenir au second tour. Le Front de Gauche (PCF et Parti de Gauche) de Jean-Marc Coppola obtiendrait 4%, l’Alliance écologiste indépendante 3% devant le Modem 2%, la Ligue du Sud de Jacques Bompard 2%, Lutte Ouvrière 2% et le NPA 1%.

Au second tour, Michel Vauzelle devancerait ses concurrents avec 49% d’intentions de vote, contre 37 % pour Thierry Mariani et 14% pour Jean-Marie Le Pen.

Que retirer de ces deux études, rendues publiques à moins de 24 heures l’une de l’autre ? Pour Frédéric Dabi, directeur d’opinion de l’Ifop, « les sondages ne sont absolument pas prédictifs du résultat final. Nous faisons très attention pour notre part à la réalité géographique de chaque candidat, au niveau d’éducation et la localisation des sondés pour avoir le panel le plus représentatif possible. »

Dans les états-majors de campagne, on reste très prudent sur ces enquêtes d’opinions. « Nous ne ferons pas de sondages au niveau régional ni au niveau national, précise Alexandre Serina, directeur de campagne de Thierry Mariani. Ces enquêtes d’opinion n’influent pas sur le tempo de notre campagne. À sept semaines du scrutin, elle n’a pas vraiment démarré. Quand ils sont favorables, nous n’avons pas d’excès d’optimisme, et quand c’est le contraire, pas d’excès de pessimisme. »

Pour son alter ego du PS, l’élu marseillais Patrick Mennucci, qui, lui, commande ces enquêtes, « elles servent à vérifier la bonne marche d’une campagne. Ce qui est le plus intéressant, ce n’est pas les intentions de vote, mais sur quoi les sondés fondent leur choix pour se décider. »

Les précédents sondages

En début de campagne, l’UMP a fait réaliser un sondage confidentiel, afin de l’aider à choisir son candidat, Hubert Falco venant de jeter l’éponge. L’UMP obtenait entre 32 et 36% selon le candidat (le maire de Toulon signant le meilleur score), le PS oscillait entre 27 et 29%, Europe écologie était à 14%, le FN était déjà entre 12 et 14%… Au second tour, Michel Vauzelle obtenait 56% contre 44% pour l’UMP.

Fin octobre, juste après la désignation de Thierry Mariani par l’UMP, Le Figaro a publié un sondage réalisé par OpinionWay. Vauzelle : 31%. Mariani : 24%. Vichnievsky : 13%. Le Pen : 12%. MoDem (avec François-Xavier de Peretti) : 7%. Miran : 5%. Coppola (Front de gauche) : 4%. LO : 2%. NPA : 1%. Ligue du Sud : 1%. N’expriment pas d’intentions de vote : 21%. Second tour en triangulaire : 50% pour Vauzelle, 37% pour Mariani, 13% pour Le Pen. Second tour en duel : 56% pour Vauzelle, 44% pour Mariani.

Le 20 janvier, l’équipe Vauzelle a rendu publique une étude qu’elle a commandée à l’institut iSama. Au premier tour, Michel Vauzelle virait en tête, avec 30% pour le président PS du Conseil régional, devant Thierry Mariani (28%), Jean-Marie Le Pen (19%), Laurence Vichnievsky (Europe écologie, 9%), le Front de gauche (4%), le MoDem (3%), la Ligue du Sud (3%), le NPA (2%), l’Alliance écologiste indépendante (1%) et Lutte ouvrière (1%). Au second tour, en triangulaire, Michel Vauzelle obtenait 48%, Thierry Mariani 34% et Jean-Marie Le Pen 18%. En duel, Vauzelle devançait largement Thierry Mariani, avec 56% contre 44%.

Début février, l’Alliance écologiste indépendante (AIE) a commandé un sondage auprès d’Opinionway, afin de tester divers scénarios d’alliance en vue du premier tour. Dans la configuration la plus classique, l’enquête d’opinion mettait à égalité à 27% Michel Vauzelle (PS) et Thierry Mariani (UMP), et octroyait 14% au FN, 13% à Europe Ecologie, 4% à l’Alliance écologiste indépendante, au Front de gauche et au MoDem. Le NPA suivait à 3%, l’Alliance centriste était à 2%, la Ligue du sud à 1% tout comme Lutte ouvrière.

Pour une étude Opinionway publiée le 10 février par Le Figaro, avec 30% des intentions de vote, l’UMP Thierry Mariani passe devant Michel Vauzelle au premier tour (24%). La liste conduite par Jean-Marie Le Pen serait à 15%. Derrière, les Verts occupent la quatrième place avec 13%, devant la liste du Front de gauche (6%) et l’Alliance écologiste indépendante (4%). Le MoDem n’obtiendrait que 3%. Suivraient le NPA à 2% et Lutte ouvrière, l’Alliance centriste et la Ligue du sud. Au second tour, en cas de triangulaire, une liste conduite par Michel Vauzelle arriverait en tête avec 44% des voix, celle de Thierry Mariani est à 41% et celle de Jean-Marie Le Pen à 15%.

La Provence

.

Michel Vauzelle (PS) part grand favori en Provence-Alpes – Côte d’Azur

Le Monde – 11/02/2010

Le président socialiste de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Michel Vauzelle, le 1er février 2010 à la gare Saint-Charles de Marseille, dans le cadre de sa campagne. En Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), la gauche sortirait victorieuse du second tour de l’élection régionale du 21 mars. C’est ce qu’indique un sondage TNS-Sofres/Logica réalisé pour Le Monde, France 2, France 3 et France Inter, les 8 et 9 février, sur un échantillon de 700 personnes selon la méthode des quotas. Le président (PS) sortant, Michel Vauzelle, qui sollicite un troisième mandat, serait réélu quel que soit le scénario : duel avec l’UMP ou triangulaire avec le Front national.

Dans le premier cas, la liste d’union (PS, Front de gauche, Europe Ecologie) l’emporterait avec 53 % des voix, celle de la majorité présidentielle (UMP, Nouveau Centre, MPF, CPNT), conduite par le député du Vaucluse Thierry Mariani (UMP), rassemblant 47 % des intentions de vote. Dans l’hypothèse où le FN, conduit par Jean-Marie Le Pen, tête de liste régionale en PACA, se maintiendrait au second tour, la gauche serait encore gagnante avec 49 % des voix contre 37 % à la liste de la majorité présidentielle et 14 % à celle de M. Le Pen.

D’après cette étude, c’est cette dernière hypothèse qui devrait prévaloir. Le FN est en effet crédité de 13 % des intentions de vote au premier tour en PACA. Il devrait donc être en position de se maintenir, le seuil pour imposer une triangulaire étant de 10 %. Ce score place le FN, au premier tour, nettement au-dessus de son niveau national (8,5 %) établi par l’enquête TNS-Sofres des 1er et 2 février. Mais très en dessous du niveau qu’il avait atteint au premier tour des élections régionales de 2004, alors que M. Le Pen n’était pas lui-même candidat : 22,9 %.

L’autre candidat d’extrême droite, le maire d’Orange (Vaucluse), Jacques Bompard et sa liste de la Ligue du Sud alliée aux Identitaires, ne réunirait que 2 % des intentions de vote, soit un score légèrement inférieur à celui du MNR (2,94 %) en 2004. Guy Macary, tête de liste FN en 2004, vient d’ailleurs de rejoindre la Ligue du Sud.

Au premier tour, le 14 mars, la liste PS de M. Vauzelle arriverait en tête avec 30 % des suffrages, suivie par celle de M. Mariani (29 %), Europe Ecologie (13 %) et le FN arrivant à égalité derrière. Le score des écologistes (13 %), inférieur de trois points à celui qu’ils avaient obtenu aux européennes mais égal à celui donné sur le plan national par le même institut, est « d’un bon niveau », selon Brice Teinturier.

Faible notoriété

Le directeur général adjoint de TNS-Sofres souligne la faible notoriété de la tête de liste régionale d’Europe Ecologie. Seuls 22 % des sondés ont « entendu parler » de l’ancienne magistrate du pôle financier du tribunal de Paris, Laurence Vichnievsky. Ils sont à peine plus nombreux (31 %) parmi les électeurs qui ont voté Europe Ecologie aux européennes de juin 2009.

L’Alliance écologiste indépendante conduite par Patrice Miran, installée depuis longtemps dans le paysage en PACA, est pour sa part créditée de 3 % des intentions de vote au premier tour, derrière le Front de gauche (4 %) mais devant le MoDem (2 %), Lutte ouvrière (2 %) et le NPA (1 %).

M. Vauzelle, dont le bilan est jugé « satisfaisant » par 65 % des sondés (60 % de ceux se réclamant de l’UMP), bénéficierait d’un bon report des voix d’extrême gauche (69 %) et d’un très bon report de celles d’Europe Ecologie (80 %). En revanche, plus du tiers (35 %) des écologistes indépendants comme des électeurs du MoDem opteraient, au second tour, pour l’UMP.

Le président du conseil régional ne recueille que 55 % de « bonnes opinions » – soit un niveau plutôt faible pour un sortant. Il tirerait parti, selon Brice Teinturier, de la « faiblesse de ses adversaires » mais aussi du poids relatif des enjeux nationaux dans cette campagne.

Certes, 61 % des personnes interrogées affirment que, au moment de voter, elles se détermineront « en fonction des problèmes locaux ». Mais les mêmes sont 45 % à penser que leur opinion « sur la politique de Nicolas Sarkozy et du gouvernement » aura une influence dans leur vote, dans un sens ou dans l’autre.

Un niveau relativement élevé qui montre que ce scrutin mêle bien les deux enjeux et que la dimension du « vote sanction », à gauche, devrait peser.

Christine Garin

Le droit à l’erreur *

Blog L’Express/Rock&Pol – 12 février 2010 18h16 – Ludovic Vigogne

C’est ça qui est bien avec les dimanches d’élection, le lundi, on peut compter les morts parmi les sondeurs. Lors de la présidentielle de 2007, j’étais au Parisien et c’est l’institut de ce journal, CSA, qui a laissé quelques grosses plumes dans ce scrutin. Le samedi, veille du premier tour, CSA avait réalisé un sondage destiné au microcosme, où Le Pen était à 16% et Bayrou à 14%. On connait la suite: le centriste obtint 18,5% et le leader du FN un peu plus de 10%. Déjà pendant la campagne une enquête où Sarkozy était à 25% et Bayrou et Royal à égalité à 24% avait fait beaucoup jaser…et ressemblait pour beaucoup à un coup Cette semaine, deux sondages ont donné des résultats quelque peu contradictoire (c’est le moins qu’on puisse dire!) concernant les régionales en PACA. Mercredi, Le Figaro publie une enquête Opinion Way. Au second tour, les listes du PS Vauzelle récolteraient 44%, celles de l’UMP Mariani 41% et celles de Le Pen 15%. Le lendemain, Le Monde présentait une enquête TNS-Sofres. Au second tour, les listes du PS Vauzelle récolteraient 49%, celles de l’UMP Mariani 37% et celles de Le Pen 14%. Trois points d’écart d’un côté, 12 de l’autre!!!! Rendez vous le 22 mars pour connaitre le nom de l’institut heureux élu…

* Amel Bent, 2005


.

.

.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :