Renfort universitaire pour Michel Vauzelle

La Marseillaise – 10/02/2010

Régionales. J.P.Caverni, président de l’Université de Provence candidat.

Jean-Paul Caverni en position éligible sur la liste conduite par Michel Vauzelle. PHOTO MARIE-LAURE THOMAS« Parce que le combat politique a besoin de sens et qu’il dépasse largement le combat du PS et même de la gauche pour englober l’ensemble des valeurs républicaines, la candidature de Jean-Paul Caverni est très importante ». C’est à Aix-en-Provence, cité universitaire s’il en est, que Michel Vauzelle a annoncé hier la présence sur ses listes, en position « éligible », du président de l’Université de Provence. « Cette référence aux valeurs républicaines a été essentielle dans ma décision d’être candidat » a fait écho  l’universitaire qui entend porter dans cette campagne les notions « de biens publics, d’intérêt général ».
A 63 ans, Jean-Paul Caverni qui a toujours eu « le cœur à gauche », se lance pour la première fois dans l’arène électorale. « La présidence d’une grande université est une responsabilité noble, mais elle ne me permet pas de défendre toutes mes convictions, ajoute-t-il. En m’engageant au côté de Michel Vauzelle, je souhaite porter un message à l’égard de nos concitoyens et du pouvoir politique. J’ai crainte de voir la République se déliter. C’est pourquoi je n’ai pas hésité lorsqu’il m’a fait cette proposition ».
Selon Michel Vauzelle, le PS « a eu l’intelligence d’ouvrir ses listes aux forces vives de la Nation. Il est important d’offrir des places à des personnalités qui nous projettent sur la société telle qu’elle est. C’est une ouverture du cœur et de l’esprit ».
La présentation de cette candidature a été l’occasion pour l’actuel président de la région PACA de dresser le bilan de l’institution dans l’Enseignement supérieur, même s’il se situe en dehors de son champ de compétence. « Nous apportons beaucoup d’argent », témoigne le président-candidat qui rappelle que la région « a triplé » son budget entre 1998 et 2010 pour le développement de l’enseignement supérieur, de la recherche et du transfert des technologies. Elle a pris « l’engagement d’un budget de 50 millions d’euros par an ».

Alors que le gouvernement accuse les Région de « jeter l’argent pas les fenêtres », Michel Vauzelle valorise « le soutien au plan Campus du gouvernement » qui s’est traduit par une aide « de 110 millions pour les universités d’Aix-Marseille et 25 millions pour celle de Nice, en priorité pour la vie et le logement des étudiants ». Se remémorant une visite à Aix de la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse qui lui demandait « qu’apporte la région? », le chef de file des socialistes provençaux remarque : « l’Etat nous appelle au secours, et en même temps il veut nous retirer les compétences pour agir ». « Si les universités n’ont plus ce que donnent les régions, elles seront en grande difficulté », confirme Jean-Paul Caverni.
CHRISTIAN DIGNE

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :