Article précèdent

Les dix chantiers de Thierry Mariani

La Provence – lundi 15 février 2010

La tête de liste UMP en Paca a présenté son programme

Face à 600 élus locaux réunis dans un gymnase de Draguignan (Var), Thierry Mariani a développé, hier, le programme que vont défendre d’ici les élections régionales les candidats de la majorité présidentielle dans les six départements de la région Paca. Pas de catalogue clé en main mais une série d’engagements articulés autour de « trois grandes priorités » : terroirs, développement durable et libertés. Voici les dix principales mesures, des plus concrètes aux plus générales.

1. Le « pass transport ». Un ticket unique à petit prix, valable aussi bien dans les trains, les bus et les trams. Ce pass serait lancé par une autorité régionale des transports pour le grand Sud, calquée sur le modèle de la région parisienne.

2. Relancer le chantier de l’A51 : « Interrompu il y a 12 ans », quand la gauche est devenue majoritaire, cet axe qui s’arrête à 14 km de Gap doit « désenclaver les Alpes ». Car sans désenclavement, pas de développement économique.

3. Un chèque vert pour les éco-citoyens : ceux qui feraient des efforts environnementaux dans leur vie quotidienne – de l’aménagement de leur logement au choix de leurs loisirs – seraient ainsi récompensés.

4. Des maisons de région : ces structures serviraient aux élus de terrain et aux acteurs économiques. Des antennes existent déjà dans chaque département, mais le député UMP les assimilent à « des annexes locales du Parti socialiste« . Dans le même registre, des contrats de territoire financeraient « sans gaspillages » des projets précis montés par les institutions locales. Le Conseil général du Var les a expérimentés.

5. Réinventer l’engagement sécuritaire de la région : coup de pouce aux polices municipales, mieux équipées et formées, vidéo-surveillance dans « 100% des gares, 100% des trains » et dans les lycées « qui le veulent ».

6. Un plan régional pour l’emploi : c’est la mesure « phare » du programme de Thierry Mariani. Reprochant à la gauche d’avoir trop soutenu les emplois « aidés », les élus proches de Nicolas Sarkozy préféreraient mettre le paquet sur l’aide aux sociétés innovantes ou génératrices de fortes valeurs ajoutées. Un fonds stratégique d’investissement « en faveur des entreprises » est inclus dans ce plan.

7. Un plan emploi/développement durable : un effort dans l’offre de formations, ciblant le secteur des emplois verts.

8. Une charte foncière : ce texte fondateur doit « optimiser le développement durable des communes, la protection des espaces remarquables » et soutenir l’agriculture, hissée parmi « les axes centraux des engagements de la Région ».

9. Un plan santé/environnement : pour mieux gérer la qualité de l’air, le recyclage des déchets mais aussi rendre les transports régionaux « moins stressants ».

10. Un plan de traitement des eaux polluées : une urgence pour le chef de file de la droite régionale, inquiet de la qualité « des effluents domestiques et agricoles » dans une région « qui risque une rupture des approvisionnements en périodes touristiques ».

Présenté hier dans ses grandes lignes, ce programme, qui ne prévoie pas d’augmentation d’impôts « pour toute la durée de la prochaine mandature« , sera distribué à la fin du mois dans 2,1 millions de boîtes aux lettres de toute la région.

Patrice MAGGIO

.

Thierry Mariani : « Mon programme pour la Région »

Nice matin –  lundi 15 février 2010
nm-photo-287554.jpg
Photo : Luc Boutria
Le député UMP Thierry Mariani a promis notamment de ne pas augmenter les impôts.

Le chef de file de la majorité présidentielle en Paca a présenté hier à Draguignan son projet en présence des ténors de la droite et des têtes de liste

Un ancien président du conseil régional, le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, deux membres du gouvernement, le maire de Nice Christian Estrosi et celui de Toulon Hubert Falco, tous les trois UMP, le député Rudy Salles (A.-M.), responsable régional du Nouveau Centre, les têtes de liste majorité présidentielle des six départements de Paca dont le tandem des A.-M., Gaston Franco et Dominique Estrosi-Sassone et le chef de file varois Hubert Falco : c’est un casting de premier plan qui était réuni hier à Draguignan, à un mois jour pour jour du 1er tour, pour la présentation du programme de la liste que conduit Thierry Mariani aux régionales.
Comme le dira en introduction le maire de Draguignan Max Piselli, la droite pèse lourd dans la région Paca, elle détient de nombreuses grandes villes, les A.-M. et le Var ont donné les deux meilleurs scores de France à Nicolas Sarkozy en 2007, mais elle laisse échapper le conseil régional depuis 12 ans.
Pour le reconquérir, le député UMP du Vaucluse Thierry Mariani a présenté son plan de bataille (1). En voici les grandes lignes.

– Pas d’augmentation des impôts pendant la durée de la mandature (4 ans) et recentrage des dépenses sur les compétences générales de la Région.
– Ouverture de Maisons de la Région « symboles de la politique que nous proposerons aux territoires ».
– Mise en place de contrats de territoire : les élus de chaque territoire se réuniront avec le conseil régional pour définir des objectifs à atteindre et des financements. « Je veux remettre les élus locaux au cœur des décisions locales. »
– Création d’un « chèque vert » pour motiver et récompenser les habitants qui s’engageront dans le développement durable.
– Autoroute A51 prolongée : « Nous continuerons le programme arrêté. » Elle devait relier Marseille à Grenoble. Mais il manque aujourd’hui un tronçon d’une centaine de kilomètres.
– Lacement d’un « Pass transport » : un seul ticket pour se déplacer dans la région grâce aux transports publics (train, bus, tram) sous l’égide d’une autorité régionale des transports.
– Réformer la formation : « Le plan de formation est axé autour de l’Éducation nationale, c’est nécessaire mais pas suffisant car il écarte le monde de l’entreprise. Ce sont les offres d’emplois qui doivent conditionner quelles formations choisir et pas l’inverse. »
– Création d’un fonds stratégique d’investissement en faveur des entreprises : « C’est ce que ne veulent pas les socialistes toujours plus fervents partisans d’une politique du tout public destinée à multiplier les emplois aidés. »
– Convoquer des états généraux de l’économie et de l’emploi pour définir une politique et des priorités.
– Engagement de la Région dans la sécurité : « Progressivement 100 % des gares et des trains doivent être équipés de systèmes de vidéo-protection ; même chose pour les lycées qui en font la demande. »

Parce que le programme ne fera pas tout et que la présence ou pas du FN au 2nd tour (2) sera déterminante dans le résultat final, Thierry Mariani a conclu en lançant un appel aux électeurs tentés par l’extrême droite. « Ne dispersez pas vos voix car à deux reprises, Michel Vauzelle a dû son salut aux électeurs du Front national. Nous disons à ces électeurs ne vous laissez pas trahir une nouvelle fois pour faire élire ceux qui sont aux antipodes de vos idées. »

Eric Neri

1. À partir de fin février, un document de 16 pages sera distribué à plus de deux millions d’exemplaires aux habitants
2. Pour se maintenir, il faut réaliser plus de 10 % au 1er tour.

.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :