Accueil > bouches du rhône, paca, politique, territoires, vauzelle/ps > Michel Vauzelle fait son marché à Noailles

Michel Vauzelle fait son marché à Noailles

La Provence – 16/02/2010

Bouffée d’air froid, parfums d’épices, d’olives et d’agrumes en sortant du métro. À Noailles, en haut du marché qui s’alanguit ce lundi matin, Michel Vauzelle a la main leste. Une poignée pour le maraîcher à gauche, une autre à droite, on s’embrasse avec la clientèle pas vraiment pressée, accolades et salamalecs.

Autour, il faut dire, les tracts présentant le président-candidat PS de la Région s’échangent en vitesse. « Regardez, c’est lui là, vous l’avez sur la photo et en vrai, » expliquent les militants. Les gens s’arrêtent, saluent, polis ou expansifs. D’autres grognent. « On vous voit aujourd’hui parce qu’il y a les élections, mais quand on a besoin, il n’y a personne. »

La parade sera double. « Je dois être à la fois sur les marchés de Menton, Gap et Marseille, rétorque Michel Vauzelle. Vous êtes cinq millions dans cette région. Je ne peux pas être partout. » À ses côtés, Patrick Mennucci, maire du secteur, passe la seconde couche en rose vif. « Et moi, vous ne me voyez pas tous les jours? » On acquiesce. « Et je suis aussi candidat, je suis troisième sur la liste. »

Reprise des éclats de rire sous l’oeil amusé de Sébastien, le fils du président qui vient de travailler trois ans à Tanger. « Je suis venu soutenir un peu mon père, l’occasion est belle, on retrouve les mêmes images. » Dans la rue longue des Capucins, des bouchers chantent « un, deux, trois, on vote Vauzelle. » Un épicier sort des posters de l’équipe de foot algérienne.

Plus bas, un autre boucher a mis la photo du couple Vauzelle – Mennucci sur des quartiers d’agneau. « J’espère que Mariani ne l’utilisera pas, » s’amuse le chef de file socialiste en avalant un morceau de pain sorti du four d’en face. « C’est une campagne comme on les aime, glisse Patrick Mennucci. Il est très populaire pour un président de région. Mais c’est vrai que je fais mes plus gros scores électoraux ici. »

Les électeurs en profitent donc pour parler d’eux, de leur logement insalubre ou trop petit. « Il faut voir avec la mairie de Marseille et M. Gaudin, » dribblent les candidats PS. « C’est là qu’on observe le décalage entre politiques et citoyens, note Fatima Orsatelli, candidate sur la liste venue du monde associatif. Voir les gens parler comme cela me rassure. On est dans le concret, le terrain, l’humain. »

Un terrain qui prendra la forme d’une école de cirque et une association de femmes. « Elles sont là, nos subventions… justice ! » souffle même Michel Vauzelle, faisant une allusion joyeuse à une affaire de subventions aux associations touchant l’institution.

François TONNEAU

.

Interview de Michel Vauzelle, Patrick Mennucci et des habitants de Noailles – vauzelle2010.fr – 15/02/2010

.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :