Myriam Lamare : un crochet du gauche à Nice

Nice matin – 16/02/2010

.

nm-photo-287683.jpg

La boxeuse de Marseille Myriam Lamare, n°2 sur la liste Vauzelle dans les Bouches-du-Rhône, a été accueillie à Nice notamment par Patrick Allemand et Anne-Julie Clary ainsi que d’anciens boxeurs.

Myriam Lamare a l’habitude des combats. A 35 ans, elle affiche déjà près de 20 ans de boxe, en full-contact puis en boxe anglaise. Dans cette discipline, elle a collectionné les titres de championne du monde.

Elle est désormais engagée dans une autre bataille, celle des élections régionales, et vise un autre titre celui de conseillère régionale. Il ne devrait pas lui échapper : elle est en effet en 2e position sur la liste de Michel Vauzelle dans les Bouches-du-Rhône.
Hier, Myriam Lamare a fait un crochet, du gauche évidemment, par les Alpes-Maritimes. Elle a été accueillie par Patrick Allemand, tête de liste PS dans le 06 et par Anne-Julie Clary, conseillère régionale en charge notamment du sport à la Région.

« Ni gadget, ni people »

Elle a déjeuné au côté d’anciens champions de boxe azuréens avant de faire la tournée des salles niçoises et de rencontrer les pratiquants.
Myriam Lamare se défend « d’être un gadget ou une people » sur la liste socialiste. « C’est pour moi une manière d’officialiser mes convictions même si je ne suis pas membre du Parti socialiste car ma force c’est aussi ma liberté.

Je suis également une citoyenne du monde engagée notamment à travers diverses associations. » C’est pourtant la Ville de Marseille, cité dans laquelle elle vit depuis dix ans, qui lui a proposé un emploi il y a quelques années. « Chacun y a trouvé son compte, aujourd’hui on est quitte » tranche-t-elle. Elle poursuit son chemin et envisage une reconversion dans le sillage de Michel Vauzelle alors que sa carrière de sportive tire à sa fin. « À travers mon parcours, je veux passer un message à la jeunesse et aux femmes, pas que dans les quartiers difficiles. Il faut faire tomber les frontières. »
Pour l’équipe sortante du conseil régional, Myriam Lamare est aussi la porte-drapeau de ce qu’a fait la Région pour le sport. « Nous avons créé 650 emplois d’éducateurs sportifs, aidé les clubs, organisé des séjours sportifs chaque année pour 10000 jeunes…

Le budget du sport se monte à 26 millions d’euros, 50 millions si on compte les infrastructures » expliquent Patrick Allemand et Anne-Julie Clary.
« Et tout cela peut disparaître demain avec la réforme territoriale qui va limiter les compétences des régions parce que le sport n’est précisément pas une compétence obligatoire. »

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :