Vauzelle à Noailles

 Méd’in Marseille – 16 février 2010

Hier matin, après le dépôt de la liste PS en Préfecture des Bouches-du-Rhône, Michel Vauzelle, candidat à sa succession, accompagné de son directeur de campagne, Patrick Mennucci et de ses colistiers est allé à la rencontre des Marseillais de Noailles. Changement de décor, autres ambiances pour un président sortant, manifestement en pleine confiance au vu des derniers sondages nationaux, le donnant vainqueur.

Michel VAUZELLE devant un stand de fruits et légumes, marché des Capucins

« Vauzelle, Mennucci. Il manque Guérini et on est au complet » raille un habitué des lieux. D’autres râlent « il (le président du Conseil régional) ne me donne rien, je ne donnerai pas ma voix, je m’en fiche » ou « ça (les élections) ne m’intéresse pas ». Un marchand de légumes s’exclame (rires) « c’est le Front national. Je vous ai confondu avec Jean-Marie Le Pen ». Le président sortant reste imperturbable. Il garde le sourire, serre des mains, fait des bises, échange quelques mots à son passage et lance à la cantonade, « faut voter Vauzelle ! ». Lundi 15 février, nous sommes place des Capucins. Patrick Mennucci, maire du secteur s’est aujourd’hui improvisé guide du quartier, emmenant Michel Vauzelle et ses colistiers au fil des ruelles de Noailles.

Le patron socialiste prend un bain de foule, et il semble très à l’aise dans l’exercice. Non dépourvu d’humour, il fait savoir que les femmes et les hommes de la Région ont besoin d’être défendus dans leurs droits. Il lui paraît nécessaire de protéger la Région, « un Sarkozy, sinon rien. Thierry Mariani ? Un mais pas deux. Ce n’est pas comme le pastis »…Il rend visite au propriétaire d’un salon de thé oriental sur la place des Capucins. Rue longue des Capucins, l’ambiance est bon enfant. Il engage la conversation avec le poissonnier, le fromager, le boucher. Un commerçant l’apostrophe en souriant « achetez, on a besoin d’argent ». Plus loin, à la sortie d’un magasin, le président sortant s’exclame en riant « 1, 2, 3, on vote pour Vauzelle ». Deux jeunes badauds, dans la rue, le regardent passer, l’un murmure, « ah c’est le nouveau président de la République ? », non « le président de Région », répond une militante.

Lire la suite sur le site de Méd’in Marseille

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :