Accueil > le pen/fn, mariani/ump, politique, vauzelle/ps, vichniewsky/ee > Régionales: l’UMP se heurte une nouvelle fois au FN en Paca

Régionales: l’UMP se heurte une nouvelle fois au FN en Paca

 La Tribune.fr – 18/02/2010

MARSEILLE – Pour son dernier combat électoral, Jean-Marie Le Pen détiendra une fois de plus les clés du scrutin régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur, où sa présence au second tour serait presque à coup sûr synonyme de troisième mandat pour le socialiste Michel Vauzelle.

Même en perte de vitesse, le vieux leader du Front national est annoncé sensiblement au-dessus de 10% dans les sondages, une perspective décourageante pour les représentants de la droite dans une région qui avait accordé plus de 60% de ses suffrages à Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle de 2007.

A 81 ans, il ambitionne de dépasser la barre des 20% au premier tour en surfant sur ses vieux thèmes de campagne – immigration et insécurité – pour tenter de rallier les « déçus du sarkozysme« .

« Le marché électoral est un marché libre. Les voix n’appartiennent à personne« , martèle-t-il.

Les deux enquêtes publiées à ce jour créditent le FN de respectivement 13% et 15% des voix, loin de ses scores passés (22,95% en 2004, 26,64% en 1998) mais suffisamment pour jouer une nouvelle fois les trouble-fête.

« Ce qui est sûr, c’est que la région Paca n’est pas à gauche. L’anomalie, c’est que M. Vauzelle la préside depuis 12 ans car le Front national lui rend service en organisant des triangulaires au second tour« , déplore Thierry Mariani, le chef de file de l’UMP.

Le député du Vaucluse a été envoyé au combat par Nicolas Sarkozy faute d’intérêt des barons régionaux du parti.

Seul le secrétaire d’Etat à la défense Hubert Falco, qui avait ravi en 2001 la mairie de Toulon au Front national, était prêt à y aller. Mais il s’est heurté à la règle édictée par l’Elysée, à savoir qu’un président de région ne pourrait rester au gouvernement.

A 51 ans, Thierry Mariani a pour handicap d’être peu connu hors de son département d’élection. Mais il dispose du profil idoine pour chasser sur les terres du Front national.

VAUZELLE MISE SUR SON BILAN

Il s’est fait connaître du grand public par des prises de position très conservatrices en matière de sécurité et d’immigration, comme l’amendement introduisant des tests ADN pour authentifier les filiations chez les candidats au regroupement familial.

Ancré dans le Vaucluse, dont il a été élu quatre fois député, il veut transposer à la région une recette qui lui a déjà permis de battre aux législatives l’ex-maire FN d’Orange, Jacques Bompard.

« Aux électeurs du FN, je dis : vous vous faites plaisir mais vous assurez l’élection de la gauche, ne votez plus pour des idées aux antipodes des vôtres« , déclare-t-il.

Ce discours ne semble convaincre qu’en partie les intéressés au vu des derniers sondages. Ceux-ci placent l’UMP autour de 30% au premier tour mais la donnent battue dans des triangulaires au second (avec trois points de retard dans un sondage, 12 points dans le second).

Face à l’agitation de la droite, Michel Vauzelle reste serein. L’ancien maire d’Arles, qui s’est tenu depuis longtemps à l’écart des querelles intestines du PS, mise sur son bilan pour enchaîner à 65 ans un troisième mandat consécutif à la tête de la région.

« La bataille sera rude« , prédit l’ancien ministre de la Justice de François Mitterrand, qui raille son adversaire : « M. Mariani est un peu à plat dans une région qu’il découvre« .

« Il est très difficile pour lui de critiquer un bilan qui est aussi celui de la droite à travers une majorité de délibérations régionales soutenues par l’UMP« , ajoute-t-il.

Michel Vauzelle n’a toutefois pas réussi à fédérer au premier tour l’ensemble des forces de gauche. Europe Ecologie, qui détenait cinq sièges dans le conseil régional sortant, a choisi de partir sous ses propres couleurs sous la conduite de Laurence Vichnievsky.

Aujourd’hui avocate générale près de la Cour d’Appel de Paris, l’ancienne partenaire d’Eva Joly dans l’affaire Elf a comme cette dernière rejoint les rangs des Verts.

Elle vise la barre des 10% qui lui permettrait théoriquement de se maintenir au second tour, au risque de venir compliquer la donne politique. Le scénario d’une alliance avec les socialistes apparaît plus probable.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :