Vauzelle: « La droite a remis le FN en selle »

lejdd.fr – 19 février 2010

Ardent pourfendeur du sarkozysme, le placide Michel Vauzelle mène sereinement campagne en Provences-Alpes-Côte d’Azur. Grand favori des sondages, le sortant socialiste brigue un troisième mandat à la tête du Conseil régional. En rassembleur de toute la gauche et en se tenant loin des querelles de la rue de Solferino.

Michel Vauzelle
Michel Vauzelle, en lice pour un troisième mandat en Paca. (Reuters)
.

A en croire les sondages, la route semble dégagée pour vous en Paca. Pourtant, François Fillon en a fait l’une des régions « gagnables » pour la droite. Un vœu pieux?
Disons que François Fillon ne fait que s’inscrire dans la lignée de Nicolas Sarkozy. Il y a un an, le président de la République a estimé que cette région était la propriété de la droite et que par conséquent, il était anormal qu’elle soit dirigée par un président socialiste. Depuis, tout l’appareil de l’Etat, y compris les préfets, s’est mis au service de l’UMP. Mais ceci n’est pas étonnant: nous sommes dans un Etat UMP, avec un président, qui, rompant avec la grande tradition républicaine, et loin de se poser en rassembleur, est d’abord le chef d’un parti politique. Il est le président de 30% de la population, passant son temps à dresser les Français les uns contre les autres: les jeunes contre les vieux, les riches contre les pauvres ou les jeunes des banlieues contre les autres citoyens.

Votre adversaire UMP en Paca, Thierry Mariani, affirme que « depuis douze ans, Le Pen est en réalité la bouée de sauvetage de Michel Vauzelle« . C’est aussi l’argument de la droite de dire que voter FN, c’est voter PS. Quelle est votre réponse?
C’est faux. Voter FN, c’est voter pour la droite. D’ailleurs, Thierry Mariani dit aux électeurs du Front national: « Votez utile, nous avons les mêmes idées, nous avons le même programme, nous sommes contre les racailles des banlieues, contre l’immigration, contre l’Islam, etc. » Il faut remettre les choses à leur place: c’est la droite, qui, par sa politique, a remis le FN en selle.

«C’est plutôt l’UMP qui fait ma campagne aujourd’hui»En même temps, la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour priverait l’UMP d’un important réservoir de voix, ce qui ferait vos affaires…
Pas du tout. Prenez les derniers sondages: si Le Pen n’est pas au second tour, je gagne encore plus facilement contre Mariani. Je ne souhaite pas du tout que Le Pen soit au second tour. Je me bats contre cela.

Vous le disiez, vous êtes à la tête d’une région dont sont issus de nombreux élus de droite. Comment expliquez-vous cette « exception Vauzelle »?
C’est avant tout une méthode: le Conseil régional ne regarde pas l’étiquette du maire d’une ville pour verser des subventions amplement méritées. Et d’ailleurs, je dois dire que c’est plutôt l’UMP qui fait ma campagne aujourd’hui: j’ai par exemple retrouvé des articles de presse dans lesquels Christian Estrosi (maire de Nice, ndlr) ou Hubert Falco (maire de Toulon, ndlr) remercient la Région pour tout ce qu’elle a fait pour leurs villes depuis dix ans. C’est bien la preuve que mes adversaires politiques reconnaissent que je suis un président de région républicain et que j’aménage bien le territoire…

Dans cette campagne, vous êtes tout de même la cible de la droite qui vous accuse de « copinage » avec certaines associations. Une enquête est d’ailleurs en cours au Conseil régional. Comment réagissez-vous à ces attaques?



Moi, j’ai toujours été un homme de grande rigueur, c’est ma morale personnelle et c’est pour cela que je fais de la politique. Au sujet de l’affaire que vous évoquez, c’est moi qui ai créé un corps d’inspection pour que sur les 80.000 associations que compte la région, il n’y ait pas ici ou là quelques malfaiteurs. Mais nous n’avons pas les moyens de la police judiciaire. Il y a deux ans, j’ai donc déposé plainte, sans réel effet, malheureusement. Et comme par hasard, cette affaire ressurgit en pleine campagne pour les élections régionales. J’espère qu’elle se résoudra rapidement, car on a tendance à oublier que c’est nous qui sommes plaignants dans cette histoire…

Parlons de vos partenaires Verts, on dit que vos rapports sont distants avec Laurence Vichnievsky, chef de file Europe Ecologie dans la région…
Non, pas distants, elle fait sa campagne, je fais la mienne. C’est une femme que je respecte beaucoup. Elle découvre cette région et j’en suis très content.

«Je ne me reconnais pas dans cette bataille d’écuries présidentielles au PS»En même temps, le maintien des Verts au second tour serait une mauvaise nouvelle pour vous…
Je ne l’imagine pas un instant. Il n’y pas de possibilité qu’ils ne fassent pas accord avec nous. Nous avons gouverné ensemble cette région ces dernières années et il n’y a aucun signe d’éclatement de cette coalition. Certes, Europe Ecologie est un jeune mouvement qui veut se compter après les élections européennes. C’est tout à fait son droit, mais, au soir du premier tour, nous ferons l’alliance que le peuple attend. Face à une droite très agressive et extrême, de nombreux citoyens sont d’ailleurs très déçus qu’il n’y ait pas eu accord dès le premier tour, alors que cette formule a fait gagner la gauche en 1998 et 2004…

C’est également dans votre région, dans le département du Vaucluse, qu’une jeune candidate du NPA se présentera voilée. Est-ce que cela vous heurte?
C’est un débat très compliqué, théologique et qui doit être tranché par les plus hautes autorités publiques du pays. Dans cette affaire, M. Besancenot fait ce qu’il veut pour sa propre publicité, il a visé un coup médiatique. Mais ce qui me heurte le plus, ce sont ces gens qui agitent la burqa, le restaurant halal ou casher en disant vouloir lutter contre le communautarisme alors qu’ils cherchent surtout à faire monter un sentiment anti-immigrés dans l’opinion.

Vous êtes un élu socialiste bien implanté localement, pourquoi ne vous entend-on pas davantage au sujet du PS, comme Gérard Collomb ou Jean-Noël Guérini ont pu le faire à un moment?
Parce que je ne me reconnais pas dans cette bataille d’écuries présidentielles. Je n’appartiens d’ailleurs à aucun courant au PS. Je suis pour un regroupement des socialistes et loin de moi l’idée de vouloir entrer dans les petits problèmes des dirigeants du PS en vue de l’élection présidentielle de 2012. Moi, la seule présidence qui m’importe est celle de la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur, où j’essaie de rassembler toute la gauche – et au-delà -autour de ma candidature. Et je puis vous dire que les citoyens de ma région me sont très reconnaissants de ne pas mêler des querelles des chefs à Paris.

Nicolas Moscovici – leJDD.fr

Advertisements
  1. benseddik
    21 février 2010 à 9:35

    Avez-vous déjà vu la nouvelle affiche de FN : la jeunesse avec le pen : tous contre l’islamisme.
    Jusque là tous va bien, laissons plutôt aux spécialistes le soin de définir la limite des libertés religieuses dans un pays laïque.
    Le scandaleux : c’est le dessin dans l’affiche avec une fille en burka et LE DRAPEAU ALGERIEN COMME SIGNE D’ISLAMISME !! L’Algérie qui a passé 10 ans (1990 2001) à combattre le terrorisme lié à l’extrémisme religieux, avec plus de 100 000 morts !!
    C’est franchement scandaleux et très blessant pour la population algérienne et les populations étrangères en général de se retrouver mêlées gratuitement aux débat national, c’est populations sont utilisées comme un bouque émissaire à tous les malheurs qui nous frappent et qui sont en réalité des débats économiques et géopolitiques plus que autres choses.
    À méditer.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :