Accueil > bouches du rhône, mariani/ump, paca, politique, pratique, programmes, listes & sites, territoires > Mariani : « L’UMP, seule à défendre un vrai projet »

Mariani : « L’UMP, seule à défendre un vrai projet »

La Provence – 20 février 2010

Éric Woerth, ministre du Budget et Thierry Mariani, tête de liste UMP, face à 300 personnes, hier, à Marignane.

Éric Woerth, ministre du Budget et Thierry Mariani, tête de liste UMP, face à 300 personnes, hier, à Marignane. Photo Serge Guéroult

Ils étaient un peu plus de 300, hier soir à Marignane, pour écouter Thierry Mariani, tête de liste UMP aux régionales, mais aussi Bernard Deflesselles, chef de file dans les Bouches-du- Rhône et Éric Woerth, le ministre du Budget venu soutenir le candidat de son parti.

Après le discours de bienvenue du maire Éric Le Dissès – qu’il a conclu d’un « Thierry, Bernard, ensemble faisons la Région que nous méritons » -, c’est Éric Diard, député UMP de la circonscription qui a dit tout le bien qu’il pensait de « son ami, Thierry Mariani ».

Bernard Deflesselles lui a succédé à la tribune, en assurant : « Nous allons gagner cette Région. » Puis est venu le moment que tous attendaient. Celui du discours de la « star » de la soirée, Thierry Mariani: « Nous sommes les seuls à défendre un vrai projet que chacun va recevoir chez lui », a-t-il déclaré avant d’en détailler les « trois axes prioritaires: l’emploi, car notre Région a 15% de chômage de plus que la moyenne nationale, la sécurité pour laquelle la Région doit s’engager dans les gares, les trains, les lycées et les transports. »

Et de fustiger au passage « le record de 10% de TER en retard en Paca ». Il a également adressé un message aux électeurs du FN, dont dépend selon lui le résultat final : « Ne vous laissez pas manipuler. »

Enfin, Éric Woerth a conclu la soirée avec un appel à la prudence. « On nous dit qu’on va gagner, c’est dans les derniers jours que tout va se jouer. » Mais en le certifiant : « La Région a besoin de quelqu’un qui la tire vers le haut et ça, c’est Thierry Mariani ».

Emmanuelle ELBAZ

.

UMP: l’armistice a été signé lors du meeting de Thierry Mariani

La Provence – 21/02/2010

.

Les militants des différents « clans » étaient là, malgré les divisions

Trois Éric, Woerth, le ministre du budget, Diard, le député et Le Dissès, le maire, étaient là pour soutenir le candidat de l'UMP, Thierry Mariani, comme l'a souligné Bernard Deflesselles.

Des pancartes ont été posées sur les murs de Saint-Ex' et certains les ont même brandies. Photo Serge guéroult

Jamais deux sans trois. Ils étaient trois Éric, vendredi soir, à Saint-Ex’, à soutenir la candidature de Thierry Mariani, tête de liste UMP pour les régionales: Éric Le Dissès, le maire, Éric Diard, le député et Éric Woerth, ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique. Bernard Deflesselles, le chef de file départemental, l’a d’ailleurs fait remarquer: « La trilogie des Éric est là ». Éric Woerth n’en était pas à son premier meeting de soutien: avant Marignane, il était déjà allé prêter main-forte aux candidats de Midi-Pyrénées, Picardie, Rhône-Alpes… Et s’il était là, c’était « par amitié pour Thierry Mariani », cela n’avait rien à voir avec ses fonctions ministérielles, qui constituent pourtant, sur le plan local, des thèmes brûlants de l’actualité… Avant le meeting, le ministre du budget a été invité par le maire, à une rencontre à l’hôtel de ville. « J’ai été reçu de façon formidable par Éric Le Dissès, tout le monde se soude autour de Thierry Mariani », a-t-il confié. Éric Le Dissès – qui déclarait pourtant dans nos colonnes le 29mai dernier « ne penser qu’à travailler pour sa ville » – en a d’ailleurs donné la preuve dans son discours de bienvenue (voir par ailleurs). Un discours qui a visiblement ravi les membres du groupe UMP de sa majorité au sein du conseil. Ceux-ci ont déployé de grands panneaux indiquant « L’UMP Marignane avec Éric Le Dissès soutient Thierry Mariani ». Ils avaient pourtant estimé, dans notre édition du 21octobre dernier, qu’Éric Le Dissès « avait été trahi par l’UMP ». Mais vendredi soir, tout le monde semblait réconcilié, et même Daniel Simonpiéri, du groupe d’opposition UMP-divers droite, assis au premier rang, était à seulement quatre places de Grégory Panagoudis et d’Emmanuelle Puechegut, du groupe UMP de la majorité. Éric Diard, prenant la parole, a poursuivi la charge contre la gauche entamée par le maire. Mais lui s’est attaqué à Eugène Caselli, président de la Communauté urbaine, en s’adressant à Thierry Mariani: « Aux voeux de Marignane, tu étais là et contrairement à Eugène Caselli, qui est parti juste après la cérémonie, toi tu es resté pour assister à la remise des distinctions sportives (c’était la Nuit des lauréats et il n’y avait pas que des sportifs récompensés, ndlr) et discuter avec les Marignanais, voilà la différence entre vous« . Une diatribe applaudie par tous les politiques se trouvant sur l’estrade. Bernard Deflesselles est ensuite intervenu, glissant un petit mot plein d’humour à chacun de ses confrères, qualifiant Éric Woerth de « bon ministre, qui a la cassette. C’est pas Harpagon (le nom du personnage de l’Avare de Molière, ndlr) mais presque! », puis estimant, à propos d’Éric Le Dissès: « Il a sauté des haies dans sa carrière,d’abord en tant que sportif. Mais en politique aussi. Ça arrive, et ensuite il faut se redresser ». Une petite « boutade » bien vite effacée par les remerciements de Thierry Mariani à l’adresse du maire: « Je tiens à te remercier pour ton accueil car ton soutien est la preuve qu’on est tous rassemblés dans le même objectif, changer de majorité au conseil régional ». Éric Woerth n’a pas dit autre chose, remerciant à son tour « le Nouveau centre (là aussi quelques panneaux étaient de sortie), le parti radical, Chasse pêche nature et tradition et évidemment l’UMP ». Visiblement ravi de tous ces soutiens, Thierry Mariani, affichait, après le meeting, un large sourire: « Il est important qu’on se rassemble tous. J’ai compris que le maire de Marignane me soutenait. On est de la même famille, on partage les mêmes idées », s’est-il réjoui. Qu’en pense Renaud Muselier, le secrétaire départemental de l’UMP, absent vendredi soir? En octobre dernier, il avait déclaré, furieux: « On ne peut avoir deux groupes UMP au sein du même conseil (voir ci-contre), dont un qui vote contre le parti à la Communauté urbaine ». Et il avait prévenu: « Je vais regarder le comportement de Le Dissès pour les élections régionales et selon qui il soutiendra, je demanderai une explication de texte« . Qu’en sera-t-il? Et hier matin, autre point commun entre tous les « clans » de l’UMP locale, tous devaient être fatigués car aucun n’a tracté sur le marché…

Emmanuelle ELBAZ

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :