Les entreprises au cœur des régionales

Le Figaro – 21/02/2010 

À trois semaines des élections, les patrons de TPE estiment que les conseils régionaux sont «utiles» et prennent les «bonnes décisions» économiques. Mais ils sont aussi perçus comme «bureaucratiques».

.

Les chefs d’entreprise de société de moins de 20 salariés, c’est-à-dire des très petites entreprises (TPE), portent un jugement sévère et pragmatique sur la politique économique des régions.

Selon le dernier baromètre de conjoncture des TPE Ifop-Fiducial, que Le Figaro publie à moins de trois semaines des élections régionales, 60% de ces entrepreneurs ont le sentiment de vivre dans une région qui connaît des difficultés : 40% estiment leur région en stagnation, 20% en déclin. Ils ne sont que 9% à affirmer que leur région est en «pleine expansion» et 31% «en développement».

«Les plus pessimistes se recrutent en Champagne, Picardie, Bourgogne, Normandie, Centre. Les plus positifs en ­Rhône-Alpes, Auvergne, Aquitaine, Limousin, explique Jean-Marc Jaumouil­lé, directeur des techniques professionnelles de Fiducial. Étrangement, il existe une forte corrélation entre la perception du dynamisme de leur région et la notoriété de leur président de région. Les présidents les moins connus sont ceux des régions en déclin. Les plus connus sont ceux des régions en expansion.»

Les patrons de TPE jugent positivement l’action économique de leur conseil régional. 54% assurent qu’il «prend les bonnes décisions pour le développement économique». Le score monte à 79% dans le Nord-Pas-de-Calais, 71% en Alsace, en Lorraine, en Franche-Comté. Mais en Ile-de-France, 60% des sondés sont d’avis contraire. En Paca et en Languedoc-Roussillon, 51% se montrent critiques.

«Le jugement est globalement moins sévère que vis-à-vis de l’action gouvernementale. Les dirigeants de TPE ne considèrent pas le conseil régional comme responsable du chômage, de la croissance, du déficit public. De plus, ses actions sont ­visibles, comme par exemple les investissements dans les infrastructures», commente Jean-Marc Jaumouillé.

Les dirigeants de TPE reprochent à une très forte majorité au conseil régional d’être loin de leurs préoccupations et d’écouter davantage les PME employant entre 20 et 250 salariés. Les deux tiers n’hésitent pas à qualifier cette institution de bureaucratique. 55% ont une opinion négative sur la manière dont l’argent du contribuable est utilisé. Malgré ce constat, 71% jugent le conseil régional utile.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

 

Téléchargez les résultats de l’étude Ifop/Fiducial

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :