Accueil > alpes maritimes, éco/emploi, éducation/formation, dév. durable, internet/ntic, mariani/ump, paca, politique, société, territoires, transport > Dominique Estrosi-Sassone : « L’emploi et de la formation sont nos priorités ».

Dominique Estrosi-Sassone : « L’emploi et de la formation sont nos priorités ».

 

Métro – 15/02/2010

A l’occasion des élections régionales, Dominique Estrosi-Sassone, conseillère régionale UMP dans les Alpes-Maritimes a répondu aux questions des metronautes.

Dominique Estrosi-Sassone, conseillère régionale UMP dans les Alpes-Maritimes.

Bonjour à tous ! Ravie de participer à cette expérience de chat sur Metro, pour apporter, j’espère, un certain nombre de réponses aux attentes et aux besoins des habitants de la Région Provence Alpes Côte d’Azur.

Anne : Je ne trouve aucune info sur vous sur Internet. Pour quelle raison n’avez-vous pas de site web ? C’est devenu un outil de comm indispensable ! Par ailleurs, quel est votre parcours ?

Je n’ai pas de site Internet, mais j’ai un profil Facebook. Même si je commence à me familiariser avec toutes ces nouvelles techniques, je n’ai pas encore trouvé la possibilité de créer un site Internet parce que je sais combien il est important de pouvoir l’actualiser en permanence, et je ne suis pas sure aujourd’hui, toute seule, de pouvoir rendre ce site attractif et renouvelé de façon permanente. Mais j’y songe !
Mon parcours, maintenant. Je suis élue depuis 2001 en qualité d’adjointe à la ville de Nice, renouvelée aux dernières élections municipales de 2008. J’ai en charge la délégation du logement dans les Alpes-Maritimes et à Nice. C’est une des préoccupations premières de nos concitoyens, en raison de la crise du logement, de la cherté des loyers et du manque de logements accessibles aux ressources de bon nombre de nos concitoyens. À ce titre, je préside le plus gros bailleur social du département des Alpes Maritimes : Côte d’Azur Habitat. J’ai également en charge la politique de la ville et la cohésion sociale. C’est-à-dire tout ce qui touche à l’environnement, à l’urbanisme, mais aussi et surtout à la cohésion sociale dans les quartiers les plus en difficulté de la ville de Nice et je suis conseillère régionale sortante depuis 2004.

Didier : Pourquoi n’êtes- vous pas tête de liste ?

La volonté affichée par notre mouvement a été de mettre en place un tandem pour conduire cette liste départementale. Il fallait un numéro un et un numéro deux… Le choix s’est porté sur Gaston Franco, député européen en 1, et moi-même en numéro 2. Ce qui est important c’est à la fois de mettre
en exergue un élu qui a des responsabilités au Parlement Européen et qui pourra s’investir dans les besoins de la région sur bon nombre de projets avec des fonds européens… et une élue locale que je revendique d’être, au niveau de la proximité. C’est un moyen, me semble-t-il, important de montrer à nos concitoyens que la Région, qui est souvent perçue comme une institution très lointaine, saura faire de la proximité une priorité.

Etienne : Pourquoi faites-vous de la politique ?

Parce que j’aime ma ville, et que cet engagement et ce seul engagement me motive. Et parce que cette passion m’a également été transmise par mon père dès mon plus jeune âge, puisqu’il a été, pendant plus de 30 ans, élu de cette ville.

Laure : Quels sont vos pronostics ? Quel score ferez-vous à votre avis ?

J’espère le meilleur des pronostics ! D’abord pour le département des Alpes-Maritimes, nous tablons, en restant mobilisés, et dans la dynamique de la campagne aujourd’hui engagée, sur 35 à 40% au premier tour. Pour l’ensemble de la Région, le choses seront peut être moins faciles… On serait extrêmement satisfaits que Thierry Mariani et ses listes puissent sortir en tête au 1er tour dans tous les départements.

Erika : Quelle sera votre première action si vous êtes élue ?

Ce sera une action collective. La Région, c’est d’abord un engagement d’un ensemble d’élus. Ils défendront le projet de Thierry Mariani, la première des choses sera peut-être de mettre en place des états généraux rassemblant toutes les forces vives de la Région pour faire de l’emploi et de la formation, qui sont nos priorités, un acte fort avec très rapidement des propositions concrètes pour réduire le chômage et résorber la précarité qui, malheureusement, dans notre région est très forte. On aura besoin de l’avis et des propositions des branches professionnelles des chambres consulaires, des entreprises, pour adapter au mieux l’offre de formation en fonction des emplois.

Nissalabella : Mme Estrosi-Sassone, Bonjour ! La Région ne peut ignorer les graves problèmes de logement, dans un article paru dans Nice Matin le 08-04-2009, vous dites « les locataires sont en droit d’avoir un appartement en accord avec leurs loyers et leurs charges »… Qu’en est-il aujourd’hui, quand on sait que l’immense majorité des travaux ne sont pas fait ?

Bonjour ! Le patrimoine de Côte d’Azur Habitat, auquel je pense vous faites référence, est extrêmement vétuste. C’est la raison pour laquelle un vaste programme de réhabilitation a été engagé pour permettre aux locataires de vivre dans de meilleures conditions et surtout d’avoir un meilleur service, tant en termes d’entretien que de réparations courantes, qui devra être à la hauteur, effectivement, des charges que paient les locataires, et qui sont, aujourd’hui encore, trop souvent élevées alors que la qualité de service n’est pas encore optimale.

Ali : Le parti Europe Ecologie a compris que le budget chauffage pesait énormément sur les ménages. Ils mettent en place une politique des transports pour réduire la consommation d’énergie. Qu’en est-il de l’UMP ? Que pensez vous faire pour gérer de façon plus écologiques les espaces ?

L’UMP proposera la mise en place d’un chèque vert dont pourront bénéficier les habitants de Provence Côte d’Azur, que ce soit dans le domaine du logement pour réduire leur facture énergétique, pour réhabiliter leur logement et lutter contre la précarité énergétique, pour inciter au recyclage des déchets et participer ainsi à un environnement apaisé, à l’image de l’environnement naturel qui est l’une des richesses de notre Région.

Marc : La plupart des villes du département ne respectent pas la loi en ce qui concerne les logements sociaux, que peut faire la région pour y remédier ?

La Région… pas grand chose ! Ce n’est pas dans ses compétences… Cela relève de la seule volonté des maires. Mais, encore une fois, même si le besoin de logements est criant dans notre Région, il faut aussi prendre en considération les contraintes géographiques, les problématiques de foncier (rare et cher) qui peuvent être des freins à la construction de logements, malgré cela, à Nice par exemple, le maire a clairement exprimé sa volonté de construire près de 800 logements sociaux par an sur les 6 années à venir.

Al1 : Je suis Niçois et galère tous les matins avec le TER pour aller travailler à Monaco. Si vous remportez la région, le TER fonctionnera-t-il vraiment mieux ?

Le TER ne pourra pas fonctionner plus mal, car Michel Vauzelle et sa majorité sont à l’origine de la vraie faillite des transports ferroviaires en Paca. Nous nous engageons, à travers un dialogue social et avec la SNCF, à tout mettre en oeuvre pour rendre les TER plus performants et plus sûrs. Mais pour cela, il nous faut sécuriser les gares et les rames, ce qui n’a pas été fait jusqu’alors. Et nous nous engageons à équiper en caméras de vidéo-protection toutes les gares de la Région afin que les voyageurs puissent se déplacer en toute sécurité. En 2009, 16000 TER ont été annulés dans la Région. C’est inadmissible ! Cela laisse les voyageurs très souvent sans solution pour se rendre à leur travail. Le conseil régional et Michel Vauzelle renvoient la balle sur la SNCF et pourtant, dans les autres régions socialistes, les TER marchent mieux ! Pour mettre fin à cette anarchie, on installera une haute autorité organisatrice de l’ensemble des transports en région Paca afin que l’on prenne le train, le car, le tram ou tout autre mode de transport collectif, on puisse mieux circuler grâce à un Pass qui facilitera les déplacements et participera ainsi à la lutte contre les gaz à effet de serre.

Alfred : Formation/financements région : c’est une véritable galère que de monter un dossier pour obtenir un financement région et ça fait des années que ça dure ! Des conditions draconiennes sont exigées pour bénéficier d’un financement et de nombreux chômeurs plongent dans le chômage de longue durée !

Aujourd’hui, Michel Vauzelle s’est contenté de mettre en place un catalogue des formations sans qu’elles soient en adéquation avec les emplois. Nous, demain, nous voulons d’abord identifier les emplois, pour mettre en place les formations nécessaires. Exemple : les métiers du bâtiment, principale
activité dans notre région, n’ont toujours pas Centre de formation, d’apprentissage (CFA). Alors qu’un terrain a été mis à disposition du conseil régional à Draguignan depuis plus de 3 ans ! Les moindres travaux n’ont toujours pas commencé. Et pourtant, on mesure toute l’importance d’un
tel centre, en particulier pour nos jeunes aujourd’hui sans formation et qui pourraient ainsi trouver un emploi stable et durable.

Domdom : Est-ce que vous allez augmenter les impôts comme vous l’avez fait à Nice et au conseil général ?

L’engagement a été pris au niveau national, par toutes les têtes de listes, de ne pas toucher à la fiscalité régionale, alors que, entre 1998 et 2006, Michel Vauzelle a augmenté la fiscalité de 110%. S’agissant du conseil général des Alpes-Maritimes et de la ville de Nice, ces deux collectivités viennent de faire voter leurs budgets sans aucune augmentation d’impôt et ont pris l’engagement de ne pas augmenter les impôts jusqu’à la fin des mandats en cours.

Julia : Quel est votre programme pour Cannes en général, et pour le festival du film en particulier ?

Pour Cannes, comme pour les autres villes de notre département, si demain nous sommes élus à la Région, nous accompagnerons tout simplement tous les projets structurants et importants mis en oeuvre par le maire de Cannes et sa municipalité. Quant au Festival, les socialistes s’en sont
servis comme d’une vitrine, sans forcément mettre en avant sa renommée internationale et les impacts qu’il génère pour le tourisme et l’économie locale. Nous, nous serons d’abord aux côtés des acteurs de l’économie touristique, plutôt que sur les marches du Palais.

Thierry : Je suis lillois et je fais mes études de Lettres à la fac à Nice. J’ai eu du mal à me trouver un logement. Que pourriez-vous faire pour améliorer la situation de jeunes dans le même cas que moi ?

Le logement des jeunes est un véritable problème aujourd’hui dans notre département et dans notre région. Nous avons l’ambition d’accroître l’offre de logements étudiants, de foyers pour jeunes travailleurs, mais aussi de développer des offres de logement intergénérationnel, qui permettraient à
des personnes âgées de pouvoir louer une chambre dans un logement, aujourd’hui trop grand pour elles, en contrepartie de quelques services accomplis par l’étudiant et cela via une association. C’est aujourd’hui une offre nouvelle qui me tient particulièrement à coeur et dont j’aimerais pouvoir mettre en place l’expérimentation à Nice et pourquoi pas dans notre région.

Ari : Vous pensez que Thierry Mariani serait un meilleur président de région que Michel Vauzelle ?

Sans conteste, Thierry Mariani est un élu d’expérience, un homme courageux, dynamique, qui sait rassembler et écouter et qui a de profondes convictions sur lesquelles il n’a jamais transigé.

Phitou : Bonjour, Les événements de ces derniers temps montrent que la démocratie politique est inopérante face aux abus des spéculateurs, des grandes entreprises…

Certes la crise nous a montré que notre système économique devait changer. Nos responsables nationaux, au premier rang desquels le président de la République s’y emploie avec courage et volontarisme. Pour autant, je reste persuadée que la démocratie locale et participative sont essentielles à notre cohésion nationale.

Christian : Quels sont vos objectifs économiques dans le département des Alpes Maritimes ?

Renforcer et accompagner les pôles de compétitivité, au lieu de continuer les pratiques discriminatoires mises en place par la Région à travers les Prides, véritables usines à gaz sans lien avec la réalité économique. Etre au plus près des petites et moyennes entreprises, à travers la mise en place d’un fond d’investissement stratégique qui leur permettra de se développer et de créer de l’emploi.

Serena : Que pensez-vous de Patrick Allemand ?

Je respecte l’homme politique. Je doute un fois de plus qu’il soit l’homme de la situation au soir du premier tour, avec une majorité hétéroclite qu’il faudra rassembler sur des dossiers où les positions des uns et des autres sont diamétralement opposées et ne mettent pas en avant la recherche et la satisfaction de l’intérêt général.

Myriam : Vos ambitions pour l’après régionales sont déjà tracées ? Vous pensez avoir les épaules pour une carrière nationale ?

Mes seules ambitions sont de continuer à servir au mieux la ville de Nice et la région. Cela suffit largement à mon épanouissement et à la réalisation des engagements auxquels je crois.

Moderateur metrofrance : Une dernière question, qui a son importance.

Cuisto : Vous préférez la pissaladière ou la bouillabaisse ?

La pissaladière sans conteste ! Et encore mieux, la socca !

Moderateur metrofrance : Le chat va bientôt prendre fin. Quelque chose à ajouter Dominique Estrosi-Sassone ? Un aspect qui n’aurait pas été évoqué ?

J’ai été très heureuse de vivre cette pre expérience de chat et j’espère sincèrement que les « metronautes » auront trouvé un réel intérêt à ces échanges. A très bientôt j’espère !

Lauren Malka

Publicités
  1. Barbara13
    23 février 2010 à 3:06

    Le lifting a été raté… non ?

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :