Accueil > dév. durable, levraud/modem, mariani/ump, paca, politique, société, territoires, vauzelle/ps, vichniewsky/ee > Environnement : ce que proposent les candidats aux Régionales

Environnement : ce que proposent les candidats aux Régionales

 

La Provence – 22 février 2010

Le plus grand parc d'éoliennes de la région a été installé à Port-Saint-Louis, avec 24mâts érigés. Mais la problématique n'a pas encore été prise à bras-le-corps par la classe politique. Photo Frédéric Speich

L’environnement tente de se faire une place pour ces régionales. Dans le prolongement du sommet de Copenhague, Europe écologie préconise de réduire de 40% les émissions de gaz à effets de serre dans la région d’ici 2020. Le parti défend un plan de rénovation thermique des logements sociauxet des constructions antérieures aux années 70. Il veut également soutenir de nouvelles réserves naturelles régionales et les aires marines protégées.

Parmi les grands chantiers qu’il promeut, l’UMP Thierry Mariani avance l’idée d’un plan régional « énergies nouvelles ». Pour faire des Bouches-du-Rhône « l’un des départements leaders dans les domaines du solaire et de l’éolien ». « Le plus grand parc photovoltaïque d’Europe est à Berlin alors que nous avons, nous, plus de 300 jours d’ensoleillement par an », déplore Bernard Deflesselles, tête de liste UMP dans les Bouches-du-Rhône.

Thierry Mariani évoque aussi un « plan de traitement des eaux polluées ». Pour les éco-citoyens, il parle enfin la mise en place d’un chèque vert : une prime qui récompenserait les efforts des citoyens les plus méritants. Au MoDem, on rêve d’un patrimoine régional fonctionnant de manière autonome sur le plan énergétique. « L’objectif consisterait à avoir 70% d’énergie photovoltaïque dans les quatre ans qui viennent« , affirme Christophe Madrolle, directeur de campagne.

Le parti de François Bayrou envisage également de développer une centrale de covoiturage régionale. Et veut réfléchir à un plan cohérent régional de traitement des déchets. À gauche, le président PS sortant Michel Vauzelle estime que depuis 2004, la Région a changé d’échelle. Et a « fait de l’environnement et du développement durable une politique transversale systématique ».

Le PS entend poursuivre les actions entreprises dans tous les domaines et accentuer le programme pour l’innovation en matière d’énergie, ciblé sur les professionnels, les territoires, les particuliers. Et veut prolonger la politique photovoltaïque initiée dans les lycées. Il projette de réhabiliter les lycées pour en faire des bâtiments à énergie positive d’ici 2020.

Reste que deux grands dossiers risquent de provoquer des tiraillements entre Europe écologie et PS. Le premier s’oppose fermement au projet de ligne à grande vitesse avancé comme une priorité par le deuxième, sur le thème « Des TER avant la LGV ». Europe écologie ne veut pas entendre parler non plus du projet Iter. Des lignes de fracture plus que de tension. Surtout dans la perspective d’un rapprochement entre la liste écologiste et le PS au deuxième tour.

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :