Projet Vauzelle 2010: commentaires et analyses (3 articles)

.

Michel Vauzelle veut travailler sur l’emploi

20 minutes – mardi 23 février 2010 

Michel Vauzelle promet la création de 10 000 emplois par an en cas de victoire./ S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

Politique Le président sortant (PS) a présenté hier son programme pour un troisième mandat 

Soixante-dix engagements pour «résister à la restauration de l’Ancien régime ultra-capitaliste». Michel Vauzelle, président (PS) sortant du conseil régional Paca, candidat à un troisième mandat, a sorti la grosse artillerie hier pour présenter son programme. Rassemblé avec les élus socialistes en écharpe tricolore à l’espace culturel et sportif d’Allauch, le candidat PS a dénoncé « la présidence ultra-libérale » de Nicolas Sarkozy.Pas de hausse d’impôts
Sur la forme, rien que du très révolutionnaire. Sur le fond, figure obligée pour un candidat sortant, un savant mélange entre grandes promesses sans trop – une quinzaine – d’objectifs chiffrés, mise en valeur du bilan et… quelques oublis étonnants, notamment sur les TER (lire ci-contre) ou le contrôle des subventions aux associations, actuellement visé par une enquête judiciaire. En priorité, le PS affiche l’emploi, avec la volonté d’en créer « 10 000 par an », au travers des investissements publics et des plans de formation. Côté finances, un des principaux axes d’attaque de la droite, Michel Vauzelle s’engage «à ne pas augmenter les impôts durant le prochain mandat». «Depuis quatre ans, la région ne les a pas augmentés, au contraire des grandes villes UMP de la région, qui ont toutes augmenté leurs taxes locales de 200 à 400€ en moyenne par ménage !», tacle le candidat PS. Pour les transports, une des principales compétences de la région, Michel Vauzelle promet des primes aux abonnés des TER, la gratuité pour les lycéens, apprentis, stagiaires et étudiants, ainsi que des «coûts largement abaissés» pour les classes moyennes. Pour les lycées, autre compétence obligatoire de la région, le PS propose de fournir un ordinateur portable à chaque lycéen, selon le niveau de revenu des familles, en plus des livres scolaires, et «d’augmenter le nombre d’agents de prévention et de sécurité ». 

Frédéric Legrand 

TER
 

A la rubrique « Transports régionaux » du programme du PS, pas une ligne sur la manière d’améliorer la régularité des TER, pourtant un des principaux points de débat de la campagne. Depuis plusieurs années, Michel Vauzelle pointe la responsabilité de la SNCF, « qui ne fournit pas assez de personnel pour la conduite et la maintenance des trains ». Comment l’y forcer ? « A l’heure où je vous parle, je ne sais plus quoi faire », reconnaissait Michel Vauzelle début février. 

. 

Le projet de Michel Vauzelle pour un troisième mandat

La Provence – mardi 23 février 2010

. 

Le président PS sortant a présenté son programme devant des élus hier soir  

Après avoir soutenu un chantier naval marseillais hier matin, Michel Vauzelle a présenté son projet dans la soirée. Ph. C. Sollier

Plus de 300 élus socialistes avaient fait le déplacement à Allauch, hier soir. Pour écouter Michel Vauzelle, président sortant de la région, exposer son programme. Dans une ville symbolique pour le PS local, dirigée par le sénateur maire Roland Povinelli, Michel Vauzelle a reçu le soutien du président du conseil général des Bouches-du-Rhône et président de la fédération socialiste départementale, Jean-Noël Guérini.  

« Nous devons tout mettre en oeuvre pour que Michel soit réélu. La mobilisation ne doit pas se relâcher. La bataille ne sera pas si facile. » Pour la mener à bien, la tête de liste PS en Paca a dévoilé 70 propositions regroupées sous quatre mots : résister, protéger, inventer et rassembler. « Je propose un projet de société, destiné à défendre une certaine idée de la République mise à mal par le chef de l’État. Ma priorité, c’est l’emploi. Nous allons en créer 10000 par an. » 

Dans une ville qui se bat contre la réforme des collectivités locales, Michel Vauzelle a indiqué sa volonté d’organiser des votations citoyennes sur des sujets engageant l’intérêt supérieur de la région : « L’enjeu de ces élections est de continuer à faire vivre la région. Nous sommes projet de société contre projet d’abandon. » 

Les principales mesure : 

Emploi. Michel Vauzelle s’engage à créer 10 000 emplois par an. Avec le plan régional pour l’emploi, un volume d’investissement de 600 millions d’euros par an sera dégagé. 30000 jeunes et demandeurs d’emploi auront un contrat d’accès à la qualification et 5000 personnes seront aidées à travers des contrats de continuité professionnelle. Une prime de 1000 euros sera offerte aux employeurs qui embauchent un apprenti en CDI. 

Logement. L’établissement public foncier régional sera doté de 70 M€pour aider à la réalisation de logements sociaux. 3000 logements seront construits pour les étudiants. 

Services publics. Les études en Institut de formation en soin infirmiers seront gratuites, des maisons régionales de santé seront créées pour faire face au manque de médecins dans les quartiers urbains et les gares régionales seront aménagées en lieux de vie et de services. Une organisation régionale d’appui aux communes pour le maintien des services publics de proximité sera mise en place. Un programme régional de création d’accueils de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sera appliqué. 

Transports. Un service public régional de transport sera créé. Le prix maximum des abonnements domicile-travail sera de 1 euro par trajet pour les salariés. Les déplacements en TER pour les lycéens, les apprentis, les stagiaires de la formation professionnelle et les étudiants seront gratuits.
La Région financera la LGV, les 3e voies entre Marseille et Aubagne et Antibes et Nice. 150 M€ seront débloqués pour la sécurité des principales routes nationales et départementales et les grands projets (L2, A 51) seront financés. 

Jeunesse. Un contrat autonomie pour les jeunes sera créé avec une aide pour le permis de conduire et le financement d’une mutuelle pour les boursiers. Les lycéens en fonction des ressources des familles, bénéficieront d’un cartable numérique avec un ordinateur portable éducatif. Un service civique régional sera mis en place pour 1000 jeunes.   

Formation. Trois nouveaux instituts régionaux de formation seront lancés dans les métiers de l’aide à la personne, du BTP et du spectacle vivant et de l’audiovisuel. Seront ouvertes des maisons de la formation dont l’université régionale des métiers sera une composante.
La carte « apprenti » ouvrira des droits en matière de logement, de transport, de restauration et d’accès à la culture. Un plan CFA avenir sera lancé. Le plan d’investissement pour participer au service public d’éducation et de formation initiale sera doté d’1,5 milliard d’euros. 

Sécurité. Le nombre d’agents chargés de la prévention et de la sécurité dans les transports et les lycées sera augmenté. 

Environnement. Une prime anti-carbone régionale, pour encourager les citoyens à être eux-mêmes acteurs de la protection de l’environnement, sera créée. Grâce à une carte Eco’logic, chaque citoyen qui s’abonnera au TER, équipera et aménagera son domicile pour économiser de l’énergie ou achètera des produits alimentaires locaux, obtiendra des réductions.
Cinq parcs naturels régionaux seront créés : Ventoux, Baronnies, Préalpes d’Azur, Sainte-Baume et Massif des Maures. 500 kilomètres de pistes cyclables, vélo-routes et voies vertes seront financées. La Région s’engage à réduire ses émissions de carbone de 40% d’ici 2020. 

Innovation. 50 millions d’euros par an seront consacrés pour la recherche et l’innovation. Un fonds régional d’investissement solidaire, financé par les citoyens et contrôlés par eux sera lancé pour entrer au capital d’entreprises régionales. 

Florent PROVANSAL

 

.

Un projet, quatre objectifs

La Marseillaise – 23/02/2010

 

PS. Michel Vauzelle présente son projet. Il veut résister, protéger, inventer, rassembler. Priorité à l’emploi.

Michel Vauzelle soutenu par les « grands » élus socialistes de la région. PHOTO MARIE-LAURE THOMAS

Résister. Protéger. Inventer. Rassembler. Depuis son lancement, toute la campagne de Michel Vauzelle se décline autour de ces quatre objectifs. Ils articulaient son bilan de gestion rendu public il y a une quinzaine de jours. Ils charpentent son projet pour la région, présentée hier soir à Allauch en présence de nombreux élus socialistes, dont Jean-Noël Guérini, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône et Eugène Caselli président de Marseille Provence Métropole.
« Nous résistons à la restauration de l’Ancien régime capitaliste et à ce modèle de société archaïque que l’on veut nous imposer d’en haut, explique le président sortant de la région. Nous protégeons notre conception de la société en France et dans la région en faisant vivre ici les valeurs de la République. Nous inventons de nouvelles manières de « vivre ensemble ». Enfin, nous rassemblons dans la diversité de nos parcours individuels, les femmes et les hommes qui font notre grande région ».
Soulignant que son programme n’est pas celui « d’un parti politique », il le qualifie de « projet de respect, de confiance et de courage ».

Résister

La priorité est de s’opposer « à la montée du chômage ». Si Michel Vauzelle est élu, la région s’engage à créer « 10 000 emplois par an » notamment avec le Plan régional pour l’emploi et un volume d’investissement de 600 millions d’euros par an. Mais ajoute-t-il « solennellement » : le versement des aides régionales aux entreprises « sera conditionnées à la création d’emplois durables et dans des conditions qui respectent la dignité des personnes ».
Résistance encore à la crise du logement. La Région lancera « un grand plan régional pour la construction de logements pour tous ». Un plan conçu en partenariat avec l’Etat, les départements et les agglomérations. Trois mille logements seront construits pour les étudiants.
A l’opposée de « la politique fiscale injuste du gouvernement », les impôts régionaux « n’augmenteront pas durant le prochain mandat ».
Afin de résister « à la disparition des services publics », seront lancées des Maisons régionales de santé. Comme seront aménagées les gares régionales « en lieux de vie et de service ».

Protéger
Michel Vauzelle propose « un contrat autonomie pour les jeunes » et souhaite « amener 100% d’une classe d’âge vers l’obtention d’un diplôme et d’un haut niveau de qualification ». A cet effet, de nouvelles formations seront ouvertes et des lycées professionnels et technologiques construits. Une prime de 1000 euros sera accordée « aux entreprises dont l’employeur proposera un CDI à son apprenti ».
Contre les violences, « le nombre d’agents chargés de la prévention et de la sécurité » sera augmenté dans les transports et les lycées.
Mesure phare du programme de Michel Vauzelle pour la protection de l’environnement, « une prime anti-carbone » verra le jour « pour encourager les citoyens à être eux-mêmes acteurs de la protection de l’environnement ». De même « un plan littoral méditerranéen » sera élaboré et « cinq nouveaux parc naturels régionaux » créés.

Inventer
L’objectif affiché est de promouvoir « une économie rentable et durable ». Ainsi, les listes socialistes promettent «de consacrer 50 millions d’euros chaque année pour la recherche, l’innovation et l’enseignement supérieur ».
Toujours au chapitre économie, Michel Vauzelle suggère « un fonds régional d’investissement solidaire financé par les citoyens qui le souhaitent et contrôlé par eux pour entrer au capital d’entreprises régionales ».
Côté transports, « le prix maximum des abonnements domicile-travail » sera fixé « à 1 euro par trajet pour les salariés ». De même, sera investi « massivement pour le développement des lignes ferroviaires et la réouverture de nouvelles dessertes ».

Rassembler
Michel Vauzelle ambitionne « d’associer le plus grand nombre aux grands choix de la région ». D’où l’organisation annuelle « d’Etats généraux de la région » et la promesse de procéder « à des votations citoyennes régionales » sur les grands sujets.
En réponse à la réforme des collectivités locales qui devrait interdire aux régions d’intervenir en dehors de leurs strictes compétences, Michel Vauzelle annonce une aide de « 75 millions d’euros par an à la culture » et une participation « au financement des licences sportives annuelles dans les clubs ».

CHRISTIAN DIGNE

 

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :