Accueil > 2nd tour, bompard/lds, bonnet/lo, coppola/fdg/pc, godard/npa, le pen/fn, levraud/modem, mariani/ump, miran/aei, paca, politique, sondages/analyses, territoires, vauzelle/ps, vichniewsky/ee > Sondage Régionales PACA du 24 février 2010/IFOP: chiffres, réactions et analyses (11 articles)

Sondage Régionales PACA du 24 février 2010/IFOP: chiffres, réactions et analyses (11 articles)

Régionales : un nouveau sondage favorable à Michel Vauzelle

La Provence – mercredi 24 février 2010

.

Selon un sondage Ifop pour Paris Match et La Provence, au second tour, la liste emmenée par le président sortant l’emporterait sur l’UMP Thierry Mariani (49% contre 36%) dans le cadre d’une triangulaire avec Jean-Marie Le Pen (15%).

Michel Vauzelle pourrait s'imposer largement en cas de triangulaire. Infographie LP

A dix-neuf jours du scrutin, le socialiste Michel Vauzelle, aux commandes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, domine la course. Selon le sondage Ifop pour Paris Match et La Provence, au second tour, la liste emmenée par le président sortant l’emporterait avec 13 points d’avance sur l’UMP Thierry Mariani (49% contre 36%) dans le cadre d’une triangulaire avec Jean-Marie Le Pen (15%). Un scénario qui confirmerait une tendance qui se dessine, étude après étude, plaçant Michel Vauzelle en bonne place pour se succéder dans une région, pourtant très marquée à droite.

Si cette enquête ne révèle pas de modification fondamentale sur le rapport de forces politiques depuis 2004, elle montre, néanmoins, qu’au premier tour, les efforts du candidat UMP, Thierry Mariani, qui doit combler un déficit de notoriété et mène une intense campagne de terrain, sont porteurs. Il devance d’un point le favori socialiste (29% contre 28%). Cette courte tête d’avance le situe à un étiage équivalent à celui de l’UMP lors du dernier scrutin européen (30,8%) mais le positionne en deçà du score obtenu par le candidat Sarkozy en 2007 en Paca (37%).

« Ce coude à coude ne permet pas la construction d’une dynamique électorale qui peut lui profiter » commente Frédéric Dabi, directeur du département opinion de l’Ifop. En effet, si Thierry Mariani gagne sept points entre les deux tours, en récupérant notamment des voix centristes et un point chez les frontistes ayant décidé de voter utile, Michel Vauzelle prend 21 points. Pour l’un, le rassemblement s’est fait au premier tour et les réserves de voix sont limitées. Pour l’autre, la division de la gauche en ordre dispersé le 14 mars ne l’empêche pas de ratisser large le 21 mars.

Le Front national, inévitablement, devrait jouer les arbitres : avec 16% au premier tour, il se maintiendrait au second. Parmi les autres listes en compétition, celle conduite par la magistrate Laurence Vichnievesky, chef de file d’Europe-Ecologie, recueillerait 12%, en retrait de quatre points par rapport aux européennes. La liste Front de gauche pilotée par le communiste Jean-Marc Coppola, vice-président de la région durant 12 ans, confirme sa bonne tenue avec 6,5% des intentions de vote. Enfin, ce sondage signe la marginalisation, avec 2,5%, du MoDem pour qui Paca ne semble pas une terre de mission. Mais la campagne débute à peine.

.

Vichnievsky (Europe-Ecologie) : « Nous sommes la 3e force politique »

La Provence – mercredi 24 février 2010

Créditée de 12% des intentions de vote au premier tour selon le sondage Ifop La Provence, la tête de liste Europe Ecologie Laurence Vichnievsky se montre satisfaite : « On conserve un socle stable, c’est bon signe. Les premiers sondages pour les européennes 2004 nous donnaient en-dessous des 10% et le résultat a été bien au-delà. Nous sommes la troisième force politique nationale, même s’il y a le particularisme FN en Paca. »

.

Vauzelle (PS) : « Il faut rester prudent avec les sondages »

La Provence – mercredi 24 février 2010

Crédité de 28% des intentions de vote au premier tour et de 49 % au second tour selon le sondage Ifop La Provence, le président sortant Michel Vauzelle (PS) reste cependant prudent : « Avoir treize points d’avance au second tour est une bonne nouvelle, mais il faut rester extrêmement prudent avec les sondages. Ils ne tiennent pas compte de l’abstention, dont le rôle est important. Ceci dit, il y a une certaine constance dans les chiffres obtenus depuis le début. »

.

Levraud (MoDem) : « On espère et on mérite mieux »

La Provence – mercredi 24 février 2010

Créditée de 2,5 % des intentions de vote au premier tour selon le sondage Ifop La Provence, la tête de liste du MoDem pour les élections régionales Catherine Levraud n’est pas parue résignée : « Je ne suis pas très inquiète parce que je ne suis pas encore connue au-delà du pays d’Arles. Notre liste avec François Bayrou n’est pas facile à repérer. On espère et on mérite mieux, même si le vote centriste a toujours été faible dans cette région. »

.

Mariani (UMP) : « Le rôle de Le Pen est de faire gagner Vauzelle »

La Provence – mercredi 24 février 2010

Crédité de 29% des intentions de vote au premier tour et de 36 % au second tour selon le sondage Ifop La Provence, le candidat UMP pour les Régionales Thierry Mariani se montre confiant : « On monte régulièrement au premier tour, c’est encourageant, d’autant que les sondés n’ont que mon nom. Lorsqu’ils auront vu les listes avec Falco ou Estrosi dans leur département, nous gagnerons des voix. Au second tour, les fusions à gauche changeront les programmes, ce qui ne sera pas le cas à l’UMP. Le Pen n’a aucune chance de gagner, mais son rôle est de faire gagner Vauzelle. »

.

Coppola (Front de Gauche) : « On fait valoir des propositions concrètes »

La Provence – mercredi 24 février 2010

Crédité de 6,5 % des intentions de vote au premier tour selon le sondage Ifop La Provence, la tête de liste Front de Gauche pour les élections régionales Jean-Marc Coppola s’est montré satisfait : « Ces chiffres confirment les bons retours que nous avons sur le terrain. On fait valoir des propositions concrètes et les électeurs commencent à être convaincus qu’on choisit du contenu au premier tour. Ils vont se forger leur opinion dans cette dernière ligne droite. »

.

Le Pen (FN) : « Le Front national est sous-estimé »

La Provence – mercredi 24 février 2010

Crédité de 16% des intentions de vote au premier tour et de 15 % au second tour selon le sondage Ifop La Provence, le candidat FN pour les élections régionales Jean-Marie Le Pen se dit perplexe : « J’ai une méfiance légitime à l’égard des sondages. Le Front national me semble sous-estimé par rapport aux sondages précédents, mais cela ne me tracasse pas. Je mène ma campagne, dans un climat social qui s’aggrave et qui jouera un rôle de plus en plus important. »

.

Paca: Vauzelle garde le cap

lejdd.fr – 24/02/2010

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, Michel Vauzelle pourrait bien conserver son poste. Selon un sondage Ifop pour Paris-Match et La Provence, la liste du président socialiste sortant conserverait une petite longueur d’avance sur celle de l’UMP Thierry Mariani.

vauzelle

Au vu des derniers sondages, Michel Vauzelle a des raisons d'avoir le sourire. (Reuters)

Michel Vauzelle toujours devant. Dans une région Paca électoralement compliquée, le président socialiste sortant semble bien partie pour conserver son poste. Selon un sondage Ifop pour Paris-Match et La Provence, sa liste devancerait en effet celle de son adversaire UMP, Thierry Mariani. Le FN, lui, fait de la résistance.

Pour François Fillon, la région Paca est prenable pour la droite. « Tout l’appareil de l’Etat, y compris les préfets, s’est mis au service de l’UMP » dans ce but, a confié Michel Vauzelle au JDD.fr . Selon la dernière enquête d’opinion, il semblerait que ce ne soit pas suffisant. Au second tour du scrutin, le 21 mars prochain, la liste conduite par Michel Vauzelle totaliserait 49% des intentions de vote, contre 36% pour la liste UMP-Nouveau Centre du député du Vaucluse Thierry Mariani. Le Front national de Jean-Marie Le Pen, éternel trublion électoral dans la région, serait crédité de 15% des voix. Des résultats qui vont donner du grain à moudre à ceux qui, à droite, répètent que c’est le FN qui a placé Michel Vauzelle là où est.

« C’est faux. Voter FN, c’est voter pour la droite. D’ailleurs, Thierry Mariani dit aux électeurs du Front national: Votez utile, nous avons les mêmes idées, nous avons le même programme’« , nous expliquait le socialiste il y a quelques jours. Au premier tour, pourtant, c’est bien Thiery Mariani qui arrive en tête, comme à peu près toutes les listes UMP dans le pays.. Toujours selon ce sondage pour Paris Match, la droite emporterait 29% des suffrages, contre 28% à la liste PS. La liste du Front national recueillerait pour sa part 16% des intentions de vote, devant celle d’Europe Ecologie menée par la novice Laurence Vichnievsky (12%). La liste Front de Gauche (PCF et Parti de Gauche) de Jean-Marc Coppola se démarquerait ensuite (6,5%), suivie du Modem et du NPA (2,5% chacun), puis de l’Alliance écologiste indépendante (1,5%) et enfin de la Ligue du Sud de Jacques Bompard (1%) et Lutte Ouvrière (1%). Comme par le passé, c’est donc l’alliance entre le PS et Europe Ecologie – « Il n’y pas de possibilité qu’ils ne fassent pas accord avec nous« , assure Vauzelle- qui pourrait permettre à la gauche de conserver une région où la droite tient pourtant toutes les grandes villes, ainsi que trente-quatre des quarante sièges de députés.

.

Michel Vauzelle frôlerait la majorité absolue en Paca

NOUVELOBS.COM – 24.02.2010

Le candidat socialiste creuse l’écart, selon un sondage Ifop. Il serait nettement en tête au second tour, dans le cadre d’une triangulaire.

Michel Vauzelle, président PS de la région Paca, ne mène pas ses administrés en bateau, à en croire les sondages (AFP)

Michel Vauzelle, président PS de la région Paca, ne mène pas ses administrés en bateau, à en croire les sondages (AFP)

La tendance reste bonne pour le président socialiste de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Michel Vauzelle dominerait très nettement son challenger UMP, le député Thierry Mariani, dans le cadre d’une triangulaire au second tour. La liste de gauche recueillerait 49% des voix, selon un sondage Ifop pour Paris-Match et La Provence publié mercredi 24 février. La liste de droite obtiendrait 36% et la liste d’extrême-droite de Jean-Marie Le Pen, 15%

Serré au premier tour
Au premier tour, en revanche, la liste UMP-Nouveau centre est très légèrement en tête : 29%, contre 28% au PS et 16% au FN.
La liste Europe Ecologie de Laurence Vichnievsky recueillerait 12% des voix.
La liste Front de Gauche (PCF et Parti de Gauche) de Jean-Marc Coppola se démarquerait ensuite (6,5%), suivie du Modem et du NPA (2,5% chacun), puis de l’Alliance écologiste indépendante (1,5%) et enfin de la Ligue du Sud de Jacques Bompard (1%) et Lutte Ouvrière (1%).
Michel Vauzelle avait déjà été donné gagnant dans deux précédents sondages datant du 10 février. L’un, réalisé par TNS Sofres-Logica pour Le Monde, Radio France et France Télévisions, le créditait de 49% des suffrages, tandis qu’une enquête Opinionway pour Le Figaro/LCI lui donnait 44%. > Tous les sondages.
La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est un des objectifs prioritaires de l’UMP au scrutin des 14 et 21 mars. En 2004, la liste conduite par Michel Vauzelle avait obtenu 45,18% des voix (73 sièges), contre 33,82% à celle de l’UMP (31 sièges) et 21% à celle du Front national (19 sièges).

– Sondage effectué auprès d’un échantillon représentatif de 805 personnes inscrites sur les listes électorales de Paca, selon la méthode des quotas. Les interviews ont été réalisées par téléphone du 18 au 20 février.

(Nouvelobs.com)

.

Régionales en PACA: Vauzelle tient la corde

Le Post/Public Sénat – 24/02/2010

Serein. Le socialiste Michel Vauzelle à la tête de la région PACA depuis 1998 se veut serein. A trois semaines des régionales, il devrait rempiler pour un troisième mandat et permettre à la gauche de garder une région qui vote traditionnellement à droite.

Selon notre sondage Public Sénat-IFOP-Paris Match-La Provence, la liste PS conduite par Michel Vauzelle l’emporte haut la main au 2ème tour avec 49% des intentions de vote, devançant de 14 points la liste UMP conduite par Thierry Mariani, qui pâtit de son manque de popularité. Le député du Vaucluse n’est pas très connu dans la région. Il doit également faire face au candidat FN qui n’est autre que Jean-Marie Le Pen. Le leader du parti d’extrême droite qui mène ici son ultime combat électoral, réaliserait au second tour 15% des suffrages. Un score nettement inférieur au 21% du candidat FN Guy Macary lors des régionales en 2004.

Au premier tour, Thierry Mariani se retrouverait en tête d’un point avec 29% des intentions de vote contre 28 % pour la liste PS de Michel Vauzelle, profitant de la division de la gauche. La liste d’Europe Ecologie menée par la juge Laurence Vichnievsky obtiendrait 12% des voix, soit 4 points de moins que le score d’Europe Ecologie aux Européennes. Le Front de gauche est crédité quant à lui de 6 ,5%. Autant de réserves de voix pour le sortant Michel Vauzelle au second tour. Ce qui n’est pas le cas de l’UMP, Thierry Mariani, qui redoute logiquement une triangulaire avec Jean-Marie Lepen (16% des intentions de vote au 1er tour). Tous deux font campagne sur l’insécurité, dossier prioritaire pour 34% des sondés .Un thème cher au leader frontiste mais également à Thierry Mariani, qui était à l’origine notamment de l’amendement sur les tests ADN pour les candidats à l’immigration.

L’emploi reste cependant la question prioritaire pour 50% des personnes interrogées. Or, Michel Vauzelle fait le plein des intentions de votes chez les ouvriers (61%) et chez les cadres supérieurs. Tandis que Thierry Mariani séduit les artisans (47%) et les retraités (45%).

Sauf retournement de dernière minute, la réélection de Michel Vauzelle semblerait donc assurée au Conseil régional PACA.

Caroline Deschamps

.

Les régionales : les enjeux sont-ils clairs pour vous ?

Nice matin – 24/02/2010

En Paca comme ailleurs, les préoccupations nationales ont pris le pas sur les enjeux locaux. Au moment où lesmouvements sociaux accroissent leur pression sur la campagne, la  présencede l’emploi comme enjeu prioritaire des régionales ne surprend personne. Comme dans d’autres régions sondéespar l’Ifop, la préoccupation devance largement toutes les autres (50%).

Aucun candidat ne le conteste, à l’image d’unMichel Vauzelle (PS), pour qui « voir le chômage dominer tout le reste semble évident, » ou d’un Jean-Marc Coppola (Front de Gauche) aux yeux de qui « il est normal que les gens veuillent trouver les fruits de ce que le gouvernement leur dit sur la sortie de crise.» ThierryMariani (UMP) préfère dénoncer « une politique de pseudo résistance au gouvernement» de son adversaire socialiste pour expliquer l’inquiétude, dont il a fait un thème de campagne privilégié. Tout comme l’insécurité qui arrive en seconde position dans notre sondage (34%). Alors que «dans d’autres régions» remarqueFrédéricDabi (Ifop), « elle arrive plus loin.

En Paca, elle est l’enjeu numéro un chez les personnes âgées et les femmes y sont sensibles. On peut y voir des raisons culturelles ouliéesàl’immigration. » Ce que nemanque pas de souligner Jean-Marie Le Pen (FN). «C’est le fantôme auquel les deux enjeux sont liés. La situation ici corrobore les thèmes que jemets, hélas, depuis longtemps en avant.» Que l’élection soit régionale, nationale ou européenne. Les préoccupations quotidiennes semblent en tout état de cause en submerger les enjeux locaux. Catherine Levraud (MoDem) le pointe en relevant que «les gens ont envie que ça s’arrange pour eux. Quelle collectivité y contribue ?

Cela signifie aussi qu’ils ne savent pas vraiment à quoi sert la région et explique pourquoi ils sont aussi peu exigeants à son égard.» La lectureaideàdécrypter la dernière place occupée par les transports en commun (14%), pourtant compétence de la Région avec les TER notamment. « Celane veut pas direque les sondés ne s’en soucient pas, nuanceFrédéric Dabi. Ils ont peut-être lesentiment que l’on part de loin en Paca.». Là encore, les analyses divergent. Si Laurence Vichnievsky (Europe Ecologie) se satisfait de voir l’environnement (30%) devenir « une préoccupation incontournable», elle note que «la voiture l’est aussi. Cela veut dire qu’il y a encore du travail pour infléchir les modes de déplacement.» Michel Vauzelle préfère y voir « un problème de visibilité. Le gouvernement martèle ses discours sur l’insécurité et fait en sorte que les gens ne s’intéressent pas aux régions ni à leurs compétences. » La réponse fuse chez Thierry Mariani : «les transports sont unéchec en Paca et doivent rester un thème prioritairede la campagne.» Tous les candidats ont d’ailleurs déjà pris le train.


  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :