Accueil > paca, politique, société, territoires, transport, var, vauzelle/ps > Le PS tacle la droite

Le PS tacle la droite

Six Fours.net – 25/02/2010

Réunion de campagne offensive hier soir salle Scarantino. Robert Alfonsi , Marc Vuillemot et Mireille Peirano ont défendu le bilan de Michel Vauzelle et remis en cause les différentes allégations de l’UMP tant au niveau local que régional.

Marc Vuillemot (maire de la Seyne), Didier Pille (secrétaire de section du PS à Six-Fours) et Robert Alfonsi (vice-président du conseil régional)

Marc Vuillemot (maire de la Seyne), Didier Pille (secrétaire de section du PS à Six-Fours) et Robert Alfonsi (vice-président du conseil régional)

Près de 50 personnes ont assisté à cette réunion. Robert Alfonsi (vice-président du conseil régional) , Marc Vuillemot (maire de la Seyne), Mireille Peirano et Marie Bouchez (conseillères régionales) et Didier Pille (secrétaire de section du PS à Six-Fours) ont animé le débat. Ils remirent en cause la politique nationale de Nicolas Sarkozy, soulignant la situation de crise actuelle avec la « hausse du chômage ou le démantèlement du service public… ». Le projet de réforme territoriale a été vivement critiqué : « d’ici deux ans, nous ne pourrons plus intervenir sur certains domaines. Il n’y aura que des grandes métropoles. Comment pourra-t-on identifier l’élu référent ? » s’interrogea Robert Alfonsi. Il souligna que le découpage actuel fonctionnait très bien. Il aborda la stratégie de l’UMP et de Thierry Mariani : « nous sommes sur les marchés, dans les gares depuis près d’un mois, et nous n’avons personne en face ». Il regretta les allégations de Thierry Mariani (Région PACA = Bilan :0) et dit : « on voudrait un débat, pas un slogan contre un projet ». Il revint sur des propositions de Thierry Mariani concernant notamment les caméras aux abords des lycées : « des lycées en sont déjà équipés mais les caméras ne remplaceront jamais les hommes ». Marc Vuillemot souligna qu’il était bon signe « qu’Hubert Falco fasse la campagne à reculons », laissant entendre qu’il avait dû être contraint d’accepter. Robert Alfonsi avança que les 3 principales têtes de listes départementales du Var ne pourraient aucunement exercer un mandat régional en cas d’élection « car il y aurait cumul de mandats. Ils devront laisser leurs places ».

Jean Sébastien Vialatte a été la cible des socialistes

Il y avait une volonté de mobiliser les électeurs et montrer le rôle de la région au niveau local. Dès l’ouverture de la réunion les problémes locaux furent donc abordés et Jean-Sébastien Vialatte fut la cible des socialistes. Le ton de la soirée fut donné lorsque Didier Pille débuta son intervention : Il faut « dénoncer les mensonges et manipulations médiatiques de Jean-Sébastien Vialatte … Si la Région ne devait aider que des communes amies, il n’y aurait pas beaucoup d’investissements », sous-entendu que seuls La Seyne (PS) et Brignoles (PC) seraient aidés. Il revint sur Châteauvallon, en affirmant que la « Région l’avait toujours soutenu ». Lorsque « Jean-Sébastien Vialatte dit que « la région n’aide pas sa commune », c’est surtout parce qu’il n’a pas mené une politique de construction de médiathèque, de salle de sports ou de logements sociaux ». Et de souligner, « que les associations six-fournaises sont largement aidées par la Région et que la municipalité venait d’obtenir une subvention de « 128.000€ pour la construction d’un futur terrain de rugby » et bénéficiait d’une subvention pour le revêtement synthétique du terrain du stade Antoine Baptiste. Et de s’interroger « sur le futur projet de la municipalité » concernant l’actuel terrain de rugby. Enfin Didier Pille revint sur les voix du Gaou et expliqua pourquoi la Région avait cessé de subventionner ce festival : « la ville n’a jamais voulu transmettre le bilan financier ».

Robert Alfonsi ne fut pas en reste, revenant sur l’épisode du lycée de la Coudoulière : « il n’a fait qu’un coup médiatique et a laissé inutilement attendre les enfants dans le froid ». Marc Vuillemot regrettait l’attitude partisane de Jean-Sébastien Vialatte au sein de TPM, qui aurait voté dans un premier temps contre une demande de subvention pour un groupement d’intérêt public gérant un programme immobilier à la Seyne sur Mer, « à la grande surprise d’Hubert Falco ». Enfin Mireille Peirano élargit la critique en dénonçant certains élus locaux « se plaignant de ne recevoir aucune subvention de la Région » alors que les conseillers régionaux s’étaient déplacés dans toutes les communes pour expliquer « comment monter un dossier de subvention » et quels étaient les critères d’attribution  : « c’est évident que la Région ne finance pas les animations de quartier et certains ont donc beau jeu de dire que la Région leur a refusé des aides en montant des projets qui n’avaient aucune chance d’être subventionnés ».

Bilan et perspectives

Robert Alfonsi fustigea les nombreuses villes de la région « qui ne respectent pas la loi SRU ». Il mit en avant la politique volontariste de la Région en matière de logements et de formation. Au niveau du bilan, les socialistes se montrèrent satisfait : « on a construit 16 lycées et c’est la première région où tous les lycées sont raccordés au haut débit. On a créé 300 postes d’agents techniques » dira Robert Alfonsi. « Le budget de la culture et des sports a été triplé, avec près de 200.000.000 € d’aides attribuées ». Il a également rappelé que la Région a investi 650.000.000 € pour soutenir les entreprises et consacré 260.000.000 € pour l’emploi. « Il y a deux fois plus de trains qu’il y a dix ans », avec la création de lignes ou la rénovation et l’aménagement de 48 gares. Il revint sur les fréquents retards des trains : « La SNCF, dans notre région, doit négocier, il n’y a aucun dialogue social. D’autre part nous créons des lignes, mais l’Etat supprime des postes de cheminots ». Au niveau des projets, il est prévu d’ici 2013 « un triplement des lignes ferroviaires », et la rénovation en deux temps de la ligne Marseille-Toulon, actuellement saturée. Le ticket unique pour les différents transports pourrait voir le jour dans certaines villes, selon l’état d’avancement des négociations avec les différents protagonistes. Mais Robert Alfonsi rappela que tous les transports en commun n’étaient pas du ressort de la Région.
La prochaine grande réunion publique aura lieu le lundi 8 mars à 19h au Palais Neptune à Toulon, en présence de Michel Vauzelle.

La liste départementale
conduite par Robert Alfonsi

Robert Alfonsi, Mireille Peirano, Marc Vuillemot, Sylvie Massimi, Joël Canapa, Elsa Di Méo, Charles Laugier, Sylvie Guigonnet, Claude Mesangroas, Marie Bouchez, Cécile Muschotti, Pierre Blanc, Mireille Chabot, Michel Pineau, Martine Levilain Castel, Laurent Pozzi Pasquier, Letizia Carmier, Olivier Makabrou, Magali Denunzio, Jacques Clermont, Angélique Mazoyer, Armel Gien, Evelyne Jardiller et Bernard Fontaine.

Traste, le 25 février 2010

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :