Accueil > alpes maritimes, éducation/formation, paca, politique, société, territoires, vauzelle/ps > Lycée :  » Une rentrée en 2011 est encore possible « 

Lycée :  » Une rentrée en 2011 est encore possible « 

Nice matin – 25/02/2010

Près de 150 parents d’élèves, enseignants et élus ont assisté à la pose de la première pierre du futur Lycée René-Goscinny

nm-photo-289239.jpg

Hier, lors de la pose de la première pierre, en présence du président du conseil général, Eric Ciotti. Quelques mois avant le début des travaux, prévus à l'été 2010. Photo : Richard Ray

Forte mobilisation, hier après-midi, lors de la pose symbolique de la première pierre du futur lycée des Paillons. Près de 150 personnes avaient répondu présent à l’appel lancé par les élus et les syndicats d’enseignants et de parents d’élèves.
Après de multiples rebondissements, les travaux devraient donc commencer cet été et la première rentrée, initialement prévue en 2011, se fera un an plus tard. C’est du moins ce qu’a annoncé le président de la Région, Michel Vauzelle, lors d’un meeting sur Drap vendredi dernier (lire notre édition du 20 février). Or parents d’élèves, enseignants, syndicats et élus ne s’accommodent pas de cette déclaration. « Si toutes les conditions techniques sont réunies, les travaux doivent commencer au plus vite.

L’objectif d’une rentrée en 2011 peut toujours être tenu », s’exclame ainsi Alain Galan, enseignant au collège de Contes et militant FSU. Et le maire de Drap, Marc Morini de compléter : « Nous demandons une signature des ordres de service sur les appels d’offres retenus dès lundi. Il ne faut plus perdre de temps ».

Un lycée exemplaire

Le lycée des Paillons, baptisé René-Goscinny, est prévu comme un établissement général pouvant accueillir 900 élèves. Il devrait proposer une orientation sur les métiers des arts du spectacle et des arts graphiques. « Une structure pédagogique originale », saluée par Alain Galan. Le bâtiment sera bien intégré dans le paysage, grâce à une large utilisation du bois, et répondra aux nouvelles éxigences des normes HQE (haute qualité environnementale). Les voies d’accès seront financées par le conseil général et un arrêt pour le TER est même prévu.
Un lycée de qualité, certes, « mais il faut avoir un établissement de qualité avec ses propres moyens humains », insiste le président départemental de la FCPE, André Gaucher. « Il ne s’agit pas de déshabiller les autres lycées pour donner des effectifs » au lycée des Paillons, insiste-t-il.
Après dix ans d’atermoiements, toutes les personnes présentes qui soutiennent l’avancée du lycée espèrent le voir enfin aboutir. Mais elles ne peuvent pas s’empêcher de craindre qu’un nouvel imprévu vienne encore retarder les travaux. Et pénaliser tous les élèves de la vallée…

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :