Accueil > paca, politique, territoires, vauzelle/ps > Paca. La région empruntera plus pour investir davantage

Paca. La région empruntera plus pour investir davantage

La Gazette des Communes – 24/02/2010

.

Le budget primitif 2010 est marqué par une hausse importante des dépenses d’intervention qui seront financées à 45% par l’emprunt, la fiscalité restant stable.

La région Paca a adopté le 8 février le dernier budget primitif de la seconde mandature de Michel Vauzelle (PS). D’un montant total de 1,9 milliard d’euros (avec les budgets annexes) il est en légère progression par rapport au budget 2009 qui s’élevait à 1,8 milliard d’euros.

Dépenses
Le montant global des dépenses atteint cette année 1,821 milliard d’euros (+3,6%) dont 643 millions en autorisations de programme (+6%) au titre du budget principal et 683 millions avec les budgets annexes de l’aéroport d’Avignon et des Chemins de fer de Provence.
En crédits de paiement, les dépenses se montent à 607 millions (avec les budgets annexes) contre 570 millions il y a un an.

La région mobilisera l’essentiel de ses capacités d’intervention en faveur des lycées (189,2 millions d’euros), des transports et des grands équipements (177,7 millions) et de l’aménagement du territoire (90,7 millions).
L’environnement, le développement durable et l’agriculture font également figure de priorité avec un montant d’investissement de 70,8 millions. Une enveloppe en grande partie dédiée au développement du photovoltaïque, à l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, notamment dans le cadre du plan AGIR.

A noter que dans le même temps, les dépenses de fonctionnement sont également en progression : 1,18 milliard d’euros en 2010, contre 1,13 milliard l’année dernière (+3,9%).

Recettes
Malgré une fiscalité régionale marquée par des taux stables depuis quatre ans, les recettes du conseil régional augmenteront sensiblement cette année, pour atteindre un montant total de 1,69 milliard d’euros (+8%). Les principales ressources affectées au fonctionnement de l’institution régionale proviennent des dotations de l’Etat (609 millions d’euros), de la compensation provisoire au titre de la suppression de la taxe professionnelle (248 millions d’euros), du reversement de la TIPP (247 millions d’euros), des cartes grises (184 millions d’euros) et des taxes foncières (146 millions d’euros).
On observera que les recettes générées par les investissements sont presque deux fois plus importantes qu’en 2009 : 107 millions d’euros, contre 74 millions (+44%).

Emprunts et dettes
Pour équilibrer ses comptes, la région se tournera davantage vers les banques et optimisera la gestion de sa dette, d’autant que 2010 sera marquée par un pic de remboursement d’un précédent emprunt obligataire. Le montant total du remboursement du capital des différents emprunts atteindra cette année 118 millions d’euros.

Pour financer les investissements de l’institution, le budget primitif prévoit un recours à l’emprunt de 258,1 millions d’euros (281,2 en 2009). Quant au financement des dépenses d’investissement, il reposera sur l’emprunt à hauteur de 45,4% et sur les recettes d’investissement pour 18,9%, le solde (35,7%) étant couvert par l’épargne.
A noter enfin que l’épargne brute s’élève à 285 millions d’euros, contre 272 millions en 2009.

http://www.lagazettedescommunes.com/

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :