Pour « une région à haute qualité de vie »

La Marseillaise – 24/02/2010

Front de gauche. Les listes conduites par Jean-Marc Coppola ont rendu public leur projet.

JM COPPOLA et A MELIAND. photo ML THOMAS

JM COPPOLA et A MELIAND. photo ML THOMAS

Son ambition s’affiche sans ambiguïté. Le Front de gauche entend « faire gagner la gauche à gauche, lui donner force et contenu, agir pour un rassemblement de toute la gauche victorieux au second tour ». Cette pétition de principe chapeaute le texte du projet que Jean-Marc Coppola, le tête de liste régional, et ses co-listiers viennent de rendre public. C’est que stratégie électoral et contenu des politiques sont inséparables pour cette gauche qui veut « écarter cette hypothèse de recomposition et ancrer la gauche sur un projet de transformation sociale et écologique et démocratique ».
Pour construire leur projet, les militants du Front de gauche sont partis d’une conviction : ils souhaitent « une région combative qui affronte les logiques de construction et s’attache à défricher des chemins nouveaux ». Pour bâtir « une région à haute qualité de vie », ils souhaitent « contribuer à la construction d’un type de développement qui soit humain, social et écologique, durable et solidaire et promouvoir une région profondément citoyenne où chacun participe à l’élaboration des décisions, à leur mise en œuvre, à leur évaluation et à leur contrôle ».
Le projet du Front de gauche s’articule autour de trois axes : « une région d’avenir avec l’emploi et l’écologie au cœur d’un nouveau mode de développement solidaire et durable »; « une région à vivre, une région solidaire, une région service public »; « une région citoyenne, pour une démocratie participative et délibérative ».

Douze propositions

Impossible, ici, de détailler l’ensemble des propositions avancées (1). Nous en évoquerons douze qui illustrent la démarche choisie.
La gratuité des transports régionaux. Cette mesure vise à agir « contre le réchauffement climatique en favorisant les transports propres et collectifs et en faveur du pouvoir d’achat ». Elle doit s’inscrire « dans un plan de développement des lignes TER en terme de fréquence et de maillage » et suppose « que la SNCF mette en place le service correspondant à la commande publique ».
Un Fonds régional d’investissement pour l’emploi et un nouveau mode de développement économique. Il serait créé en partenariat avec la Caisse des dépôts et avec l’ensemble des banques. Les fonds propres de la région seraient utilisés en complément de l’intervention des banques. Il s’agit « de produire un effet de levier dans les dispositifs de financement pour les rendre utiles à l’économie réelle ». L’intervention de la région « pourra lui donner un statut d’actionnaire public ».
Une maison publique de l’eau. Elle accompagnera les collectivités « dans leur volonté de réappropriation de la gestion des ressources en eau ».
Un label Provence-Méditerranée. Il s’agit d’identifier les produits issus de la région, « de favoriser les circuits courts dans la distribution des biens agricoles et industriels, de mettre en relation à l’échelle des particuliers comme des entreprises l’offre et la demande. »
Une charte et un observatoire de services publics. Ils auront pour mission « d’organiser la veille et la défense de tous les services publics, alerter les citoyens et de leur donner les moyens d’intervenir ». Ils permettront à la région « de connaître la réalité des services publics ».
Un plan régional de construction, de rénovation, d’isolation des logements sociaux. Il sera élaboré en partenariat avec les organismes du logement social et l’établissement public foncier régional. Des Etats régionaux du logement seront organisés.
Priorité à la jeunesse. Des pouvoirs nouveaux et un budget participatif seront accordés au conseil régional des jeunes. De nombreuses mesures parcourent l’ensemble du projet (chèque santé, pass culturel…)
Agir pour la création d’un conseil de l’égalité. L’objectif est d’agir pour « faire reculer le sexisme, les violences, la féminisation de la pauvreté », contre « les discriminations et le racisme ».
Agir pour l’interdiction du transit des camions dans la région. Cette proposition s’accompagnera « d’un plan régional de transports de marchandises favorisant le port, le rail, les voies navigables avec des plateformes multimodales ».
Ouverture au monde et à la Méditerranée. Il s’agit d’élaborer « une charte de la coopération décentralisée et l’action humanitaire ».
Priorité à l’éducation et la formation, la recherche et la culture. Le combat sera conduit « contre toutes les formes de privatisation et de marchandisation ». La connaissance, l’innovation et la création seront « une priorité absolue en s’appuyant sur les outils essentiels que sont les services publics ».
La démocratie participative partout. Seront créés « des dispositifs citoyens permanents « d’élaboration, d’évaluation et de contrôle des politiques régionales ». Ils bénéficieront « de budget participatif ».

CHRISTIAN DIGNE

(1) Texte complet sur le site http://ensembleagauche.fr/accueil-paca

.

.

Jean-Marc Coppola en colère

France 3 -24/02/2010

Jean-Marc Coppola veut faire exister son Front de gauche dans les médiasSoulagé devant ce premier sondage qui le voit dépasser les 5% au premier tour, Jean-Marc Coppola devrait retrouver le sourire. Pourtant ce mercredi matin, il ne décolère pas en lisant la presse nationale:

« Après Libération et Le Nouvel Observateur, c’est Le Monde qui s’y met : numéro spécial régionales en PACA. Et toujours la part belle aux quatre listes chouchous des médias. Et toujours rien sur le Front de gauche. C’est évidemment bien mal connaître la réalité (ou en faire abstraction). C’est évidemment une tentative d’orienter le choix dans une certaine direction (et l’on peut en faire abstraction). Si je reste persuadé que l’on ne dictera pas depuis le Paris de la pensée unique leur choix aux citoyennes et citoyens de notre Région, je m’inquiète que l’on nous présente des dossiers complets volontairement incomplets à ce point. Je regrette que l’on ne signale pas la novation de notre démarche politique qui est sans conteste un des évènements par rapport au scrutin régional précédent.

Je m’étonne que l’on ne parle pas des propositions que nous avons faites et qui ont fait débat dans notre Région. Je m’étonne, mais dois-je m’étonner ? En tout cas, ma capacité de révolte est intacte car je n’accepte pas cette situation. Et à tous les organes de presse nationaux, qui entendent informer réellement leurs lecteurs, je veux dire ma disponibilité.

signé et envoyé a tous les médias Jean-Marc Coppola, tête de liste du Front de gauche en PACA.

Pour retrouver des extraits de l’enquête du Monde cliquez ici pour retrouver le site du quotidien. Jean-Baptiste de Montvalon titre son article sur Jean-Marie Le Pen » maître » du scrutin en PACA, et fait la part belle à Laurence Vichnievsky, la juge et candidate d’Europe Ecologie. De quoi provoquer le courrou du Secrétaire Général du PCF 13, habitué à jouer  et à négocier en position de force son soutien au Parti Socialiste entre les deux tours des Régionales.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :