Accueil > 2nd tour, mariani/ump, paca, politique, services publics, société, territoires, vauzelle/ps > Michel Vauzelle, sortant PS et grand favori d’une région de droite

Michel Vauzelle, sortant PS et grand favori d’une région de droite

La Voix du Nord – 28/02/2010

.

Le socialiste Michel Vauzelle mène en PACA une campagne de bilan confortable. Avec ou sans triangulaire au second tour, le président de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur depuis 1998 part favori contre le spécialiste de l’immigration de l’UMP, le Vauclusien Thierry Mariani, venu chasser sur les thèmes de Jean-Marie Le Pen.

PACA, terre de paradoxe. Toutes les grandes villes de la région sont tenues aisément par l’UMP. Trente-quatre députés sur quarante font partie de la majorité. Mais le conseil régional est à gauche depuis douze ans. Résultat, avant de retourner aux urnes dans deux semaines, 65 % des habitants de Provence – Alpes – Côte d’Azur (60 % des UMP) se disent satisfaits de la présidence Vauzelle.

Avec son teint rose et ses fines lunettes, Michel Vauzelle se délecte de l’anomalie. Et n’allez pas lui dire que c’est grâce au maintien traditionnel du Front national au second tour : « En aucun cas, ce qui fait mon succès aujourd’hui, ce sont les déçus du Sarkozysme. »

OM et services publics

Comme ce matin-là, sur la petite place des États-Unis, dans les quartiers Nord de Marseille, le président sortant s’érige en rempart contre la politique gouvernementale. Entre le bar-snack-PMU des Mâles heureux (véridique !), le centre d’animation du Canet, réhabilité pour 460 900 E et à 80 % par la Région, et la future Maison régionale des services publics, l’ancien maire d’Arles parle de proximité, de social, de lutte, « de déstructurations qui nous tuent ».

Au pied des platanes et d’une tour délabrée, où seul le linge qui pend aux fenêtres est propre, un homme lui vole la vedette : Avi Assouly, l’ancien commentateur star de 1 500 matches de l’OM pendant 25 ans sur France Bleu Provence, opportunément installé à la dixième place sur la liste Vauzelle. Les gens du quartier ne connaissent pas le président socialiste mais se pressent pour faire des photos avec le journaliste retraité les mots populisme et clientélisme viennent sournoisement à l’esprit.

« Mes clients sont essentiellement M. Gaudin, maire de Marseille, qui a touché plus d’un milliard d’euros depuis que je suis président de cette région, rétorque Michel Vauzelle. Les autres clients importants sont le maire de Nice, M. Estrosi ; le maire de Toulon, M. Falco ; la maire d’Aix, Mme Joissains ; la maire d’Avignon, Mme Roig et le maire de Cannes, M. Brochand.Aucun d’entre eux ne se plaint et l’opposition de droite vote toutes les subventions que la Région accorde aux associations culturelles et sportives. » Une sombre affaire de subventions à des associations fictives, toujours à l’instruction (quatre mises en examen dont l’ancien directeur de cabinet de M.Vauzelle), ne vient même pas plomber l’ambiance. Le président de PACA a lui-même porté plainte et retiré sa délégation à la députée PS, Sylvie Andrieux, le temps qu’elle s’explique.

Tranquille triangulaire

Un dernier sondage IFOP pour La Provence laisse peu de place au doute : 49 % pour Vauzelle au second tour contre 36 % à Mariani et 15 % pour Le Pen. Pour son dernier round et une probable triangulaire, le vieux boxeur du FN réfute les accusations de tombeur de la droite : « Nous sommes la véritable opposition au conseil régional car c’est l’UMPS des complices et des comparses. » Il traite Thierry Mariani de « conseiller régional inconnu » et le député UMP du Vaucluse bat PACA dans tous les sens pour compenser son déficit de notoriété.
Le rapporteur de toutes les dernières lois sur l’immigration a pourtant le profil idoine mais peine à émerger au-delà du « le plus d’endettement, le moins d’investissement, c’est ça votre bilan », lancé au président PS lors de la dernière assemblée plénière du conseil régional.
Dans une région plus peuplée de 13 000 personnes chaque année, les sujets des transports et de l’urbanisation focalisent l’attention. En annonçant la fusion avec les Verts de l’ancien juge Laurence Vichnievsky (12 % dans le sondage) au second tour, pour constituer « l’alliance de l’olivier », Michel Vauzelle est en position de force. Il lui restera à changer le nom de la région comme il en a l’intention. Y’a plus qu’à… •

OLIVIER BERGER

.

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :