Accueil > bompard/lds, identité nationale, paca, politique, société, territoires > Régionales : quand Jacques Bompard s’autotraite de menteur

Régionales : quand Jacques Bompard s’autotraite de menteur

La Provence – 01/03/2010

.

LES BOBARDS DE LA CAMPAGNE. Jusqu’au scrutin des régionales, LaProvence.com repère et décrypte les petits arrangements avec la vérité des candidats et de leurs équipes. Aujourd’hui, Jacques Bompard (Ligue du sud) dit qu’il ne fait pas ce qu’il fait…

Jacques Bompard avait dit : "Ceux qui font de l'immigration leur argument majeur de campagne sont des menteurs". Il a menti... - Photo Cyril Hiély

INTOX – Invité en tchat sur LaProvence.com le 9 février dernier, la tête de liste de la Ligue du sud aux élections régionales, Jacques Bompard, est interrogé sur la question de l’immigration, un thème sur lequel il intervient réguièrement. Pourtant, ce jour-là, celui qui a été élu maire d’Orange en 1995 sous les couleurs du Front national jure qu’il ne fait pas campagne sur ce thème, pas plus que sur le débat sur l’identité nationale. Interviewé par LaProvence.com, il explique que « l’immigration n’est pas de la compétence régionale », en ajoutant que « ceux qui en font leur argument majeur de campagne sont des menteurs ». Et d’enfoncer le clou : « Se battre sur une compétence que l’on a pas, c’est se moquer des gens »… Un tacle qui, on s’en doute, vise Jean-Marie Le Pen…

DESINTOX – Mais alors, comment expliquer l’appel de la Ligue du Sud et des identitaires, un groupuscule d’extrême droite, à manifester ce samedi 6 mars – soit huit jours avant le premier tour – contre « la grande mosquée » et « l’islamisation de Marseille » ? A coups de tracts sur lesquels on peut lire « Ici c’est Marseille… pas Alger ! », Jacques Bompard et son parti donnent rendez-vous à 14 heures sur le parvis de Notre-Dame de la Garde « à tous ceux qui veulent manifester leur attachement à l’identité provençale de la cité phocéenne ». Et pour prouver que jamais il ne lui viendrait à l’esprit de faire de l’immigration un « argument majeur de campagne », celui qui a rompu les ponts avec Jean-Marie Le Pen et pris ses distances avec Philippe de Villiers n’hésite pas à employer les grands moyens en mettant à disposition des bus aux départs de Toulon, Orange et Nice. « L’identité nationale n’est pas un bon thème de campagne pour nous », avait ajouté Jacques Bompard à l’occasion du tchat, laissant probablement au passage quelques électeurs dans leur scepticisme. Heureusement, avec cette illustration (photo 2), c’est beaucoup plus clair… Quand le Jacques d’Orange défend « l’identité provençale », c’est bien parce qu’il a les immigrés en travers de la gorge !

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :