Accueil > hautes alpes, mariani/ump, paca, politique, société, territoires, transport > Thierry Mariani: « L’élection sera un référendum sur l’A51 »

Thierry Mariani: « L’élection sera un référendum sur l’A51 »

Le Dauphiné Libéré – 04/03/2010

.

VIRGILE/Le Dauphiné Libéré / Photopqr . Gap (Hautes - Alpes ) le 03 Mars 2010. POLITIQUE.Elections régionales.Partis politiques. Thierry Mariani tête de liste de l'UMP aux élections régionales (pour la région PACA) en meeting à Gap avec ses colistiers des Hautes- Alpes dont la tête de liste est Chantal Eymeoud maire d'Embrun.

Thierry Mariani, chef de file de la majorité présidentielle pour les élections régionales a donné hier soir une réunion publique à Gap, devant une assistance d’une centaine de personnes réunies au CMCL.

 Alors que le scrutin des 14 et 21 mars approche, le candidat était entouré des membres de la liste départementale de l’UMP dans les Hautes-Alpes conduite par Chantal Eyméoud, et des ténors locaux de son parti – Pierre-Bernard Reymond, Jean-Yves Dusserre, Victor Bérenguel.

À son arrivée sur scène, Thierry Mariani a été présenté comme « futur président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ». Et les oreilles de l’actuel titulaire de ce siège n’ont pas tardé à siffler.

« La région la plus mal gérée de France »

Pour le candidat de l’UMP, Michel Vauzelle a tout faux, lui qui aurait fait de Provence-Alpes-Côte d’Azur la région « la plus endettée de France », celle « qui investit le moins » et dont « le train de vie est le plus coûteux ». Et Thierry Mariani de citer les récentes publications de la presse économique pour constater qu’il s’agit là de « la région la plus mal gérée de France ».

C’est pour cela que le président socialiste sortant est « le seul qui refuse les débats » avec les autres candidats, estime son adversaire. Qui lui reproche de n’avoir « pas de vrai programme », mais « que des mots », ce qui l’obligerait à ne faire campagne que sur des thèmes nationaux. « Les vraies questions, dans cette campagne, ne sont pas posées » regrette Chantal Eyméoud.

Et la vraie question dans les Hautes-Alpes, selon les candidats de l’UMP, c’est le désenclavement. « L’A51, c’est le dossier capital pour les départements alpins. Il est bloqué depuis l’arrivée de M. Vauzelle aux manettes de la Région. S’il est réélu, il n’avancera pas d’un centimètre » assure Thierry Mariani. Qui voit dans le scrutin imminent « en quelque sorte un référendum sur le prolongement de l’A51 ».

Également favorable au tunnel du Montgenèvre, le candidat du parti de Nicolas Sarkozy souhaite « renouer le dialogue avec la SNCF ». Parce que le train est pour lui « une compétence régionale devenue incompétence notoire », illustrée par les 5h nécessaires pour rallier Marseille depuis Briançon. S’il est élu, il veut et un « pass » unique et une autorité commune pour tous les transports régionaux.

Transports, agriculture, emploi, sécurité : telles sont les priorités affichées par la liste UMP. Sans oublier l’environnement, « une de nos grandes ambitions » dixit Chantal Eyméoud.

Nicolas MANIFICAT
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :