Accueil > coppola/fdg/pc, paca, politique, réforme collectivités, société, territoires > Coppola s’adresse aux parlementaires

Coppola s’adresse aux parlementaires

La Marseillaise – 08/03/2010

.

Réforme des collectivités locales. Le tête de liste du Front de gauche leurs demande de s’engager.

Jean-Marc Coppola : « la logique du projet est de concentrer les pouvoirs et de vassaliser les élus restants » PHOTO MARIE-LAURE THOMAS

Jean-Marc Coppola : « la logique du projet est de concentrer les pouvoirs et de vassaliser les élus restants » PHOTO MARIE-LAURE THOMAS

La réforme des collectivités locales, dont les premiers textes ont été récemment adoptés par le Sénat, est l’un des thèmes importants de cette campagne dés régionales. Si Nicolas Sarkozy parvient à la faire adopter dans son intégralité d’ici 2014, ces régionales seront, en effet, les dernières à être organisées.
A leur place, les électeurs seront appelés à élire des conseillers territoriaux qui siègeront tout à la fois à la région et au département. Ils seraient élus selon un mode de scrutin inédit en France, uninominal à un tour, qui favorise le bipartisme et affaiblit le pluralisme politique. En outre, la création des métropoles, prévue par le projet Sarkozy, viderait de leur substance nombre de compétences aujourd’hui dévolues aux régions. C’est dire que ce débat sur l’avenir de la décentralisation ne pouvait être écarter de la confrontation électorale.
Après s’être exprimé à de nombreuses reprises sur la dangerosité de cette « recentralisation », le tête de liste régionale du Front de gauche, Jean-Marc Coppola vient de s’adresser à l’ensemble des parlementaires de PACA afin qu’ils s’expriment sur un sujet, mettant en jeu non seulement le rôle des élus mais le contenu même de la démocratie de proximité.
Expliquant la raison de cette initiative, il rappelle qu’ « un projet de destruction massive de la démocratie locale est dans les
cartables du gouvernement. Il prévoit la disparition des communes et la mise sous tutelle des Régions et départements ». Il interpelle les parlementaires de la région « pour connaître leurs intentions. Je crains en effet que les discours tenus ici ne soient
pas nécessairement appliqués à Paris, avec des arrière-pensées politiciennes bien éloignées des enjeux, ajoute Jean-Marc Coppola. Car c’est bien la République qu’on assassine ».

Consultation citoyenne

Selon le candidat du Front de gauche, « les métropoles sont la véritable pierre angulaire de ce coup d’Etat. Il n’y a rien à prendre dans ce projet dont toute
la logique est de concentrer les pouvoirs et de vassaliser les élus
restants. » Pour Jean-Marc Coppola, « plutôt qu’un Référendum sur le nom de notre Région », il proposera « dès le début de la prochaine mandature à l’Assemblée Régionale d’organiser une grande consultation citoyenne en lien avec toutes les collectivités locales afin de permettre aux citoyennes et aux citoyens de se prononcer sur ces projets et en particulier sur le périmètre de l’action régionale. »

CHRISTIAN DIGNE

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :