Accueil > alpes maritimes, mariani/ump, paca, politique, société, territoires > Christian Estrosi : « La victoire est possible ! »

Christian Estrosi : « La victoire est possible ! »

Nice matin – 09/03/2010

« La victoire est possible ! » Comme Christian Estrosi, près de 1 500 personnes ont voulu, hier soir au palais de la Méditerranée à Nice, conjurer le sort ou plutôt les mauvais sondages qui donnent la liste d’union de la droite en échec en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur face à celle du président sortant le socialiste Michel Vauzelle.

.

Le meeting de Thierry Mariani, hier soir à Nice, s'est déroulé en présence d'une invitée de marque, la ministre de l'économie, Christine Lagarde. A ses côtés Christian Estrosi et Eric Ciotti, Gaston Franco, Dominique Estrosi-Sassone et Michèle Tabarot. Photo : Sébastien Nogier

« Non, cette élection n’est pas jouée », a insisté le député Eric Ciotti président du conseil général des A.-M.
Avec lui, l’ensemble ou presque des parlementaires UMP et Nouveau Centre azuréens était au côté de la tête de liste régionale Thierry Mariani (1) et des co-têtes de liste du 06 Gaston Franco et Dominique Estrosi-Sassone. Et pour donner un peu plus de poids à cet appel à la mobilisation le maire de Nice et ministre de l’Industrie avait invité, en cette journée de la femme, la ministre de l’économie Christine Lagarde. C’était Bercy décentralisé au bord de la baie des Anges.

.
« Ni vu, ni connu, je t’embrouille »

Résigné quant à la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour (2), Thierry Mariani n’en lançait pas moins un nouvel appel à ses électeurs en leur demandant de « voter avec (leurs) têtes plutôt qu’avec (leurs) tripes ». Et d’ajouter : « Chaque voix qui se portera sur la liste Le Pen est une voix qui aidera Vauzelle et sa majorité à rester. »
Le député du Vaucluse dressait le bilan du président sortant en reprenant le titre d’un magazine économique : « Paca : la Région la plus mal gérée de France. » Il épinglait aussi les subventions données aux « associations et aux mairies à condition qu’elles puissent montrer pattes roses ». Il rappelait « la mise en examen des plus proches collaborateurs du président du conseil régional pour une affaire de subventions fictives ». Il raillait aussi une gauche divisée « qui se mettra miraculeusement d’accord après le 1er tour. » Une opération que Christian Estrosi résumait d’une formule : « Ni vu, ni connu je t’embrouille ! C’est le programme de 2nd tour de M. Vauzelle avec des gens qui n’ont pas les mêmes listes et pas les mêmes programmes. »
Thierry Mariani rappelait quelques-unes de ses promesses : « Pas d’augmentation des impôts pendant 4 ans, un fonds stratégique d’investissement pour les entreprises, des caméras dans les trains, les gares et aux abords des lycées qui en feront la demande…» Auparavant les co-têtes de liste des Alpes-Maritimes avaient énoncé dix engagements pour leur département.
En conclusion, Christine Lagarde a fait le tour des réformes économiques menées par le gouvernement. Diversement accueillies en France, en ces temps de crise, elles sont appréciées à l’étranger. « On nous dit que la France a changé, s’est réformé, avance, qu’elle est différente d’il y a deux ans et demi. « France is on the move » comme le souligne le FMI. » La France est en marche. La liste de Thierry Mariani était, elle aussi, hier soir en ordre de bataille.

1. Hier après-midi, il a participé à un déjeuner-débat au Cannet en présence de la députée-maire Michèle Tabarot et de quelque 400 femmes. A Mougins, il a rencontré, avec le maire Richard Galy, les responsables de l’association des Naufragés du TER Grasse-Vintimille.
2. Il est crédité de plus de 10 % dans les sondages.

Advertisements
  1. drogo
    9 mars 2010 à 2:49

    C’est attristant de lire que Thierry Mariani a rencontré les « naufragés du TER » alors que le Maire de Mougins n’a soutenu la réouverture du TER qu’à son inauguration. Il lui faudra bientôt soutenir les naufragés de la route, ceux que les bouchons auront enfermés dans leur voiture alors qu’ils rêvaient de déambuler dans le labyrinthe du manitou du caddie de meubles, monsieur ikea. D’autres, ceux qui se rendent à leur travail, devront subir les mêmes embouteillages et ne pourront que pester contre cette démoniaque implantation d’un autre âge alors que scientifiques et économistes s’accordent à clamer que les grandes surfaces ont assez démoli d’emplois dans le petit commerce de proximité, que l’environnement crie à l’aide, qu’un retour à la vraie vie est urgent. C’est, en substance, ce que le Président du Conseil Général, Eric Ciotti déclarait, rejoignant ainsi le Président de la CCI. En votant ce dimanche contre ces listes-là, c’est réapprendre à respirer.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :