Accueil > identité nationale, le pen/fn, médit/international, paca, politique, société, territoires > Affiche FN Paca: protestation du gouvernement algérien et réactions (2 articles)

Affiche FN Paca: protestation du gouvernement algérien et réactions (2 articles)

L’Algérie demande le retrait de l’affiche Paca du Front national

La Provence – 09/03/2010

.

La justice a repoussé ce lundi une plainte de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). © 2010 Thomson Reuters / Jean-Paul Pélissier

Le gouvernement algérien vient d’intervenir auprès de la France, afin de protester contre l’affiche que le Front national utilise depuis plusieurs semaines dans la région Paca pour les élections régionales.

« C’est à l’Etat français de prendre les dispositions qui s’imposent lorsque des symboles de pays étrangers sont mis à genoux », vient de déclarer Mourad Medelci, le ministre des Affaires étrangères algérien. Il est officiellement intervenu auprès de la France, afin d’obtenir le retrait d’une affiche utilisée par le Front national en Paca, en vue des élections régionales : cette représente une femme voilée à côté d’une carte de France couverte du drapeau algérien et de minarets qui ont la forme de missiles.

Ce week-end, Mustapha Farouk Ksentini, président de la Commission Nationale Consultative pour la Promotion et la Protection des Droits de l’Homme, s’était déjà prononcé contre le document électoral du parti de Jean-Marie Le Pen : « Cette campagne xénophobe et raciste porte atteinte par son caractère discriminatoire à tous les Algériens », expliquait-il.

L’avocat précisait ne pas comprendre le silence des autorités de son pays : « Le drapeau algérien a été affiché alors que personne dans le monde n’a le droit de faire représenter l’emblème d’un pays étranger dans une campagne électorale ». Il dénonçait « une atteinte aux Droits de l’Homme » et jugeait que Jean-Marie Le Pen est « un colonialiste qui doit sa carrière à l’Algérie ».

Cette affiche électorale du Front national proclamant « Non à l’islamisme » reste autorisée malgré une plainte de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra). Le juge des référés du tribunal de grande instance de Marseille a décidé lundi après-midi de ne pas l’interdire tout en se déclarant compétent.

Deux autres associations de lutte contre le racisme ont également saisi la justice, le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) et SOS-Racisme. « Sous couvert de dénoncer l’extrémisme religieux, Jean-Marie Le Pen a très clairement marqué sa volonté de susciter la peur et le rejet à l’encontre de toutes personnes de confession musulmane, mais également des Français d’origine algérienne et des ressortissants algériens vivant en France », juge SOS-Racisme. L’action du Mrap doit être étudiée vendredi par le tribunal de Nanterre.

En réponse à ces attaques, Marine Le Pen a réagi ce mardi sur France Info. Elle a qualifié de « porteurs de valises du gouvernement français » ces associations antiracistes, faisant référence à ceux qui, pendant la guerre d’Algérie, soutenaient et aidaient le FLN.

.

Affiche FN : un Etat étranger n’a pas à intervenir dans l’élection s’insurge Le Pen

Le Parisien – 09/03/2010

.

Jean-Marie Le Pen s'est insurgé mardi contre le fait qu'un "Etat étranger puisse intervenir" dans les élections françaises, réagissant aux protestations de l'Algérie contre une affiche du FN aux élections régionales en France. Patrick Valasseris

Jean-Marie Le Pen s’est insurgé mardi contre le fait qu’un « Etat étranger puisse intervenir » dans les élections françaises, réagissant aux protestations de l’Algérie contre une affiche du FN aux élections régionales en France.
« Je ne vois pas comment un Etat étranger peut intervenir dans notre élection », s’est insurgé le président du Front national sur TF1.

« Je rappelle que je ne suis pas intervenu dans l’élection du (président algérien Abdelaziz) Bouteflika quand 770 000 citoyens algériens résidant en France ont voté pour son élection présidentielle », a-t-il ajouté.
Alger a protesté lundi auprès de la France contre une affiche du FN diffusée en Provence-Alpes-Côte d’Azur, montrant une carte de France recouverte du drapeau algérien sur laquelle se dressent des minarets en forme de missiles, avec en titre « non à l’islamisme ».
L’affiche n’est « pas contre l’Algérie », a ajouté le dirigeant du FN, candidat en Paca, « j’ai repris le tee-shirt porté à Marseille par les jeunes Français de papier, qui représente la France aux couleurs de l’Algérie, avec (noté) « Marseille notre bled ».
« Comme beaucoup de mes compatriotes français, je me suis inquiété de voir par exemple, lors de la sélection de l’équipe d’Algérie pour la Coupe du monde (de football), plusieurs dizaines de milliers de manifestants derrière le drapeau algérien dans notre pays ».
« Ca valait la peine d’attirer l’attention des Français, nous sommes en campagne électorale, le peuple est souverain, nous lui soumettons les problèmes librement, démocratiquement », a-t-il ajouté.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :