Accueil > 2nd tour, coppola/fdg/pc, hautes alpes, paca, politique, société, territoires, transport > REGIONALES / HAUTES ALPES Le Front de gauche y croit

REGIONALES / HAUTES ALPES Le Front de gauche y croit

Le Dauphiné Libéré – 09/03/2010

.

Vincent OLLIVIER / Le Dauphine Libere / Photopqr . GAP ( hautes alpes) le 08 Mars 2010 . Le meeting du Front de Gauche avec le candidat aux elections regionales Jean Marc COPPOLA .

Jean-Marc Coppola, tête de liste régionale du Front de gauche, était hier à Gap. Après avoir rencontré dans l’après-midi des agriculteurs et des cheminots, il a tenu une réunion publique basée surtout sur l’échange, en fin d’après-midi, au CMCL. Devant une soixantaine de personnes, avec Catherine Guigli (PCF), tête de liste départementale, Luc Léandri, tête de liste du Parti de gauche et Jacques Lerichomme, tête de liste de la Gauche unitaire, Jean-Marc Coppola a insisté sur le fait qu’il « faut continuer à enfoncer le clou de l’existence du Front de gauche. Il faut qu’on marque la gauche dans la prochaine majorité ».

Pour le Front de gauche, « notre présence est indispensable pour que la gauche gère la région en rupture avec le libéralisme », insiste Jean-Marc Coppola.

« Un bilan où nous avons inscrit notre marque »

Le Front de gauche ne rejette pas le bilan de Michel Vauzelle. « Car c’est un bilan où nous avons inscrit notre marque. Ce ne serait pas le même si les communistes n’y avaient pas participé. Mais ce bilan aurait encore été différent si les communistes avaient été majoritaires », indique Catherine Guigli.

Avant de poursuivre : « Le Front de gauche doit être une alternative. Il a vocation à jouer un vrai rôle dans les exécutifs régionaux, mais aussi demain, en 2012. Dans cette optique, nous devons créer un vrai rapport de forces avec le PS et Europe écologie pour peser dans cette gauche-là. »

Des propositions « réalistes, concrètes et immédiates »

À quelques jours du premier tour, le front de gauche est fier de ses propositions. « Elles sont réalistes, concrètes, avec un effet immédiat, comme la gratuité des TER ».

Et il croit en lui : « On sent qu’il se passe quelque chose. Notre démarche est comprise. Nous sommes une nouvelle donne à gauche », indique Jacques Lerichomme. Avant de se féliciter sur « cette union qui plaît. Nous avons une ouverture qui fait que nous arrivons à nous entendre, même si l’on n’est pas du même parti ».

« Au niveau local, la liste s’est construite dans l’harmonie : ça s’est fait dans la concertation. Aucune force n’a essayé de s’imposer », renchérit Catherine Guigli.

Pour le second tour, ils sont unanimes aussi. « Nos voix s’additionneront à gauche. On ne laissera pas la Région à Mariani ».

Véronique OURY
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :