Accueil > 2nd tour, coppola/fdg/pc, paca, politique, territoires, vauzelle/ps, vichniewsky/ee > Régionales : PS, Europe écologie et Front de gauche, l’équation du second tour

Régionales : PS, Europe écologie et Front de gauche, l’équation du second tour

La Provence – 10/03/2010

Les équipes de Michel Vauzelle, Laurence Vichnievsky et Jean-Marc Coppola préparent déjà le second tour des élections régionales. Points de programme et places sur une éventuelle liste commune nourrissent les discussions.

Bien sûr, les candidats de gauche ne pensent qu’à batailler durant les derniers jours de campagne pour séduire les électeurs. Pourtant, les états-majors ont déjà pris des contacts en discutant alliances. Si à droite, tant Thierry Mariani (UMP) que Jean-Marie Le Pen (FN) ont déjà dit qu’ils ne changeraient pas leurs listes, à gauche, le socialiste Michel Vauzelle rêve de fonder à nouveau son alliance de l’olivier qui lui avait permis de conquérir la Région en 1998 et en 2004. Une coalition PS-PCF-Verts.

Au Front de gauche, on a toujours affirmé un ralliement « aux forces de gauche pour le second tour« , explique Pierre Dharréville, responsable du PCF des Bouches-du-Rhône. « Notre idée est de gouverner pour faire passer nos idées. »

De son côté, Europe écologie ne veut plus être « un simple appoint« , affirme Sébastien Barles, directeur de campagne de Laurence Vichnievsky. Il demande « un véritable partenariat. Nous avons quatre points clivants : Iter, l’abandon des projets routiers et autoroutiers hormis les contournements, mettre une question d’éco-conditionnalité à tous les projets et le développement du train. Des exigences fermes. » Mais ce mouvement laisse planer toutes les hypothèses pour le second tour, y compris de se maintenir, provoquant alors une quadrangulaire.

Quant à Patrick Mennucci, directeur de campagne du PS Michel Vauzelle, il a évoqué en réunion publique la possibilité d’une alliance avec Europe écologie tout en indiquant que son candidat n’abandonnerait pas « la L2, le tunnel de Toulon et les contournements routiers. Sur Iter, on avance, la Région mettra les 152M€ prévus, pas un euro de plus. Quant à l’A51, c’est à l’État de payer. » Dès dimanche soir, les états-majors se retrouveront pour discuter. Avec comme argument de poids le résultat des urnes.

Florent PROVANSAL

.

A lire également: « Iter: l’épine dans l’alliance PS/Europe Écologie? » sur le site de marsinfos

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :