Veillée d’armes (20 minutes) et début de débat (Var matin)

Veillée d’armes pour les listes

20 minutes – 12/03/2010

.

politique La campagne officielle pour les régionales prend fin ce soir

Dix listes sont en lice en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour le premier tour./ S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

Encore trois jours de suspense. Après six semaines de campagne, les dix listes en lice aux régionales de Paca s’apprêtent à être départagées dimanche, dans un premier tour qui, pour beaucoup, s’apparente à un quitte ou double. Pour Michel Vauzelle (PS) et Thierry Mariani (UMP), peu de surprise : sauf tremblement de terre, façon 21 avril 2002, tous deux sont sûrs d’être au second tour. Leur seul enjeu consiste à rassembler au-délà de leur camp, dès dimanche.Le FN lorgne son ancien bastion
Juste derrière, selon les sondages, Europe Ecologie pourrait jouer les trouble-fête. Laurence Vichnievsky est bien décidée à ne plus « jouer les supplétifs » du PS, et verdir le programme du candidat socialiste pour une alliance au second tour. De l’autre côté de l’échiquier, Jean-Marie Le Pen veut rebondir dans son ancien bastion, qui l’avait placé en tête à la présidentielle de 2002 avant de lui préférer Nicolas Sarkozy. Au centre et à l’extrème gauche, la lutte consiste à dépasser les 5 % nécessaires pour fusionner. Parti sans le PS, après douze ans de cogestion de la région, le PCF devrait jouer dimanche à « ça passe ou ça casse ». Pour ses premières régionales, le MoDem risque gros lui aussi, après son échec aux européennes. LO, le NPA et la Ligue du Sud espèrent créer la surprise en dépassant les 5 %. Tous partis confondus, les regards devraient aussi se tourner vers les abstentionnistes : aux régionales de 2004, 36 % des électeurs n’avaient pas voté. Quant aux indécis, selon les sondages, ils étaient encore 20 % la semaine dernière.

Frédéric Legrand

.

Les candidats face à nos lecteurs

Var matin – 12/03/2010

Six têtes de liste varoises, six lecteurs, cinq thématiques. L’occasion de confronter leurs projets pour la Région

Assis les uns à côté des autres, hier à Toulon, les candidats ont répondu aux questions de six de nos lecteurs. Photo : Patrick Blanchard

Et hop, un petit exercice de démocratie directe. À trois jours du premier tour des élections régionales, six des dix têtes de liste départementales étaient conviées à répondre aux questions de nos lecteurs.

Hier, dans un salon du restaurant Les Pins Penchés, à Toulon, Nathalie Bicais (MoDem), Hubert Falco (majorité présidentielle), Robert Alfonsi (parti socialiste), Jean-Louis Bouguereau, (Front national), Philippe Chesneau (Europe écologie) et Luc Léandri (Front de gauche) se sont courtoisement assis les uns à côté des autres en présence d’Olivier Biscaye, directeur des rédactions du groupe Nice-Matin.
Leur mission : répondre concrètement aux préoccupations des lecteurs-électeurs qui leur faisaient face. Avec des questions concernant le logement, la santé, la fiscalité, la mer, mais aussi les stratégies d’entre-deux-tours.

Marie Roussel (retraitée) : Que prévoyez-vous pour développer le logement social dans la région ?
Robert Alfonsi : « Le logement est une compétence de la commune et du Département. Le projet de Michel Vauzelle est de distribuer des aides régionales aux communes qui respecteront les 20 % de logements sociaux imposés par la loi. »
Hubert Falco : « À Toulon, cela fait deux ans que nous ne payons plus l’amende infligée aux communes qui ne construisent pas assez de logements sociaux. Mais dans notre région le foncier est rare et très cher. »
Philippe Chesneau : « Une loi de 1945 permet au préfet de réquisitionner les logements vides. Pourquoi ne pas l’appliquer pour les transformer en logements sociaux ? »
Jean-Louis Bouguereau : « Sans principe de préférence nationale, les flux de familles nombreuses étrangères resteront prioritaires sur les Français pour s’installer dans ces logements. »
Luc Léandri : « Avec des équipements photovoltaïques, les logements sociaux pourraient générer leur propre énergie et vendre le surplus pour construire de nouveaux logements de ce type. »

Dr Hervé Besançon (médecin généraliste) : La santé, préoccupation numéro 1 des Français. Que peut-on attendre de la Région ?
Robert Alfonsi : « Il y a un vrai problème de santé publique dans les secteurs ruraux. Nous proposons la création de Maisons de santé régionales avec des médecins, des infirmières, des psys… Il faut aussi sauver les hôpitaux de proximité. »
Hubert Falco : « Le réseau de santé est en effet déséquilibré dans la région. Il faut territorialiser aussi dans ce domaine autour de Maisons de la santé en réunissant des médecins libéraux et des acteurs publics. »
Nathalie Bicais : « Nous devons tenir compte du vieillissement de la population. Et par exemple mieux prendre en compte les malades d’Alzheimer. »
Jean-Louis Bouguereau : « Il faut aider les médecins à s’installer là où il y a des besoins. Et tenir compte des maladies liées au vieillissement. »
Luc Léandri : « Une compétence directe de la Région, c’est la formation des soignants. Or, dans les années qui viennent, un sur deux partira à la retraite… »

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :