Accueil > 2nd tour, dév. durable, hautes alpes, mariani/ump, paca, politique, société, territoires > Thierry Mariani, UMP, Chantal Eyméoud, Jean Claude Gaudin, Jean-Louis Borloo

Thierry Mariani, UMP, Chantal Eyméoud, Jean Claude Gaudin, Jean-Louis Borloo

  

Pour Mariani, « rien n’est joué » en terres UMP

20 minutes – 16/03/2010 

Mariani n'a rassemblé que 377 000 voix, loin du million recueilli par Sarkozy en 2007./ S. PAGANO / REPORTAGES / 20 MINUTES

Appel tous azimuts : aux électeurs d’Europe Ecologie « dont la moitié ne veut pas d’une alliance » ; aux électeurs du FN dont « on a compris le message » ; et surtout aux 600 000 électeurs de Nicolas Sarkozy qui sont allés à la pêche dimanche. Arrivé en tête au premier tour mais affaibli par un FN fort et théoriquement devancé par une alliance de gauche, Thierry Mariani a répété hier que « rien n’est joué » en Paca. 

« Mouvement d’humeur »
« J’ai vécu plusieurs fois la même situation lors de législatives dans le Vaucluse. J’ai gagné à chaque fois », martèle la tête de liste. Car l’UMP n’a pas fait le plein de ses voix en Paca : à la présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy avait rassemblé un million d’électeurs dans la région au premier tour. Dimanche, ils n’ont été que 377 000 à voter pour Thierry Mariani. « On progresse en pourcentage par rapport aux régionales de 2004, mais on fait moins de voix. Donc beaucoup de nos électeurs se sont abstenus », avance Renaud Muselier, secrétaire du parti dans les Bouches-du-Rhône. Une désertion que l’UMP assure enrayer en une semaine. « Il ne s’agit pas d’un vote-sanction contre le gouvernement », tranche Christian Estrosi, ministre de l’Industrie et maire de Nice. Talonné par un FN à 20,3 %, Thierry Mariani assure « avoir compris le message ». « Les électeurs veulent nous dire : continuez à vous occuper des questions de sécurité et d’immigration », affirme Thierry Mariani. Mais au second tour, l’UMP les appelle à « voter utile » après ce qu’il qualifie de « mouvement d’humeur ». « Tout ce que veux Le Pen, ce sont des élus pour les parrainages à la présidentielle, tacle Thierry Mariani. Chaque voix qui se porte sur lui est une voix pour Michel Vauzelle. » 

Pas de changement de programme
La droite espère même récupérer des électeurs d’Europe Ecologie. « Un sondage publié ce matin montre que la moitié d’entre eux ne veut pas d’alliance au second tour, pointe Christian Estrosi. Ils peuvent se retrouver dans ce que nous avons fait, dans le Grenelle de l’environnement. » Dans la foulée, le ministre de l’Industrie attaque pourtant Laurence Vichnievsky, qui réclame au PS l’arrêt des subventions régionales au projet Iter. « Ce sont des milliers d’emplois directs et indirects pour notre région qui sont remis en cause, une compromission scandaleuse ! », tonne le maire de Nice.
Pour convaincre abstentionnistes, indécis et protestaires, Thierry Mariani mise sur « la continuité de nos listes et de notre programme. Nous n’allons pas changer entre les deux tours, alors qu’à gauche, c’est le marchandage, la grande période de soldes ». Le candidat UMP réclame aussi un débat avec Michel Vauzelle, que celui-ci a jusqu’à présent décliné. « Quand on parle de démocratie participative pendant douze ans et qu’on évite le débat en période électorale, c’est un signe de faiblesse, voire de lâcheté », tacle Renaud Muselier.F. L.

.

REGIONALES 2010/HAUTES ALPES: La contre-attaque de l’UMP Chantal Eyméoud : un programme en 10 points « clair et honnête »

Le Dauphiné Libéré – 17/03/2010 

Vincent OLLIVIER / Le Dauphine Libere / Photopqr . EMBRUN ( hautes alpes) le 16 Mars 2010 . Conference de presse de Chantal EYMEOUD tete de liste UMP

« Nos listes ne changent pas, notre projet est unanimement apprécié. » Voilà résumée la position de l’UMP pour le second tour des élections régionales. Chantal Eyméoud, la tête de liste pour les Hautes-Alpes, l’affirme, soulignant que « c’est la liste de Thierry Mariani qui est arrivée en tête en Provence-Alpes-Côte d’Azur ». Une courte tête, + 0,9%, mais en pole position. Et de renvoyer les sondages et la presse dos à dos. « Ce premier tour n’a pas été la défaite annoncée. » 

«Pas d’augmentation des impôts pendant 4 ans»

De là à croire que la victoire est sinon assurée du moins à portée de main, Chantal Eyméoud ne s’y risque pas. Se limitant à fustiger l’accord conclu entre le président sortant Michel Vauzelle et la tête de liste Europe Ecologie, Laurence Vichnievsky, la candidate haut-alpine UMP semble s’inscrire déjà plus dans l’opposition que dans la proposition d’une alternative de gouvernance. 

« Notre programme est clair, honnête et tient en dix points », se défend Chantal Eyméoud, brandissant le document bleu roi qui le détaille. « Et nous nous engageons à ne pas augmenter les impôts pendant quatre ans », ajoute-t-elle. 

Iter et l’A51 comme arguments

Mais, visiblement, elle espère plus convaincre les nombreux abstentionnistes du premier tour et ces électeurs qui ont voté « par dépit » pour le Front national avec l’argument d’Iter et du désenclavement via la route et le rail. 

« Le projet Iter est remis en cause avec cet accord entre Michel Vauzelle et Europe Ecologie. La Région ne le financera plus. C’est gravissime. C’est notre indépendance énergétique et 5 000 emplois qui sont menacés. Ce projet a été sacrifié sur l’autel des négociations. » Quant à celui du prolongement de l’A51, « il passe à la trappe. Le désenclavement des Hautes-Alpes est compromis. On ne pensait pas que le PS serait obligé d’aller jusque-là pour être élu. On ne peut pas sacrifier des projets qui sont vitaux pour notre département ». 

Et si, effectivement, la liste emmenée par Michel Vauzelle l’emportait, Chantal Eyméoud met en garde. « Le conseil régional sera fait de bric et de broc. Comment pourra-t-il fonctionner ? » 

M.N.C.

 . 

UMP : Gaudin dément la rumeur de son remplacement

La Provence – 17/03/2010 

Conséquence du mauvais premier tour des régionales pour l’UMP, Jean-Claude Gaudin perdra-t-il la présidence de la commission d’investiture de l’UMP ? Rapportée par Le Monde, la rumeur parisienne l’avance, le nom de Brice Hortefeux étant cité pour le remplacer. Des rumeurs qui ont le don de mettre en rogne le maire de Marseille, qui ne manque pas de démentir. 

Lors d’une réunion à Paris, hier, Jean-Claude Gaudin a donc souligné qu’« en 2004, les partenaires centristes de l’UMP ont obtenu 124 sièges, soit plus que le nombre de places éligibles cédées cette fois au titre de l’ouverture ». « J’ai fait le boulot, je n’ai pas l’intention de lâcher les postes qui m’ont été confiés », lance-t-il. Interrogé par Le Figaro, l’Élysée dément aussi la rumeur, du moins pour l’immédiat: « En période de crise, la réorganisation de l’UMP ne peut pas être la première réponse que Nicolas Sarkozy apporte aux Français ». 

. 

Pour Gaudin c’est Eric Besson et son débat sur l’identité nationale qui sont responsables du vote FN en Paca

Marsinfos – 17/03/2010 

Jean-Claude Gaudin se bat.Comme d’habitude dans ces ambiances de bérézina électorales, il faut que des têtes tombent.. Il faut des coupables. Et Gaudin ne veut pas payer pour les autres. Comme marsinfos vous l’a raconté hier, Gaudin en tant que Président du Comité des investitures est pourtant montré du doigt par ses petits camarades de l’UMP à la recherche d’un bouc émissaire. Car les listes UMP aux régionales, qui ont obtenues le score que l’on sait dimanche dernier, c’est lui qui les a faites. Du coup, la rumeur court, relayée hier par Le Monde, de son remplacement par Brice Hortefeux. Gaudin dément ce matin dans Le Figaro  » j’ai fait le boulot, je n’ai pas l’intention de lâcher les postes qui m’ont été confiés ». Toujours dans le Figaro de ce matin, l’Elysée dément aussi, mais plus mollement  » en période de crise, la réorganisation de l’UMP ne peut pas être la première réponse que Nicolas Sarkozy apporte aux français ».  

Lire la suite sur le site de marsinfos 

  . 

Régionales : Borloo en visite pour soutenir Mariani

La Provence – 17/03/2010

Le ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo, sera à Marseille cet après-midi pour soutenir la tête de liste UMP en Paca, Thierry Mariani. Accompagnés de Bernard Deflesselles, tête de liste dans les Bouches-du-Rhône, et du député Renaud Muselier, ils traverseront le Vieux-Port à partir de 15h30, à bord du nouveau ferry-boat électro-solaire.

Un soutien de poids pour le candidat UMP, qui cherche à convaincre les électeurs d’Europe Ecologie en vue du 2nd tour des élections régionales, ce dimanche. Rappelons que la liste de Laurence Vichnievsky a trouvé un accord lundi avec celles de Michel Vauzelle (PS) et de Jean-Marc Coppola (Front de gauche).

 

 

 

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :