Archive

Posts Tagged ‘castaner’

Région : Michel Vauzelle dévoile son état-major

La Provence – 10/04/2010

Quatorze délégations ont été distribuées hier

Avec la culture, Patrick Mennucci dispose d'un balcon sur Marseille.

Avec la culture, Patrick Mennucci dispose d'un balcon sur Marseille. Ph.P.N.

Trois semaines après avoir été réélu à la tête de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le socialiste Michel Vauzelle a dévoilé, hier, les délégations qui incomberont à ses quatorzevice-présidents. Quatorze, en attendant le quinzième, Jean-Marc Coppola, ex-tête de liste Front de gauche qui devrait entrer dans l’hémicycle lors de la prochaine session, le 29 avril. Deux vice-présidences ont été promises à l’allié du PS et une seule pour l’heure est pourvue, celle de Nathalie Lefebvre, qui s’occupera des services publics.

Jean-Marc Coppola pourrait-il avoir la charge des lycées, pour l’heure non attribuée? L’autre partenaire, Europe écologie, dont le score électoral était plus important à l’issue du premier tour (10,9% contre 6,1% au Front de gauche), glane quatrevice-présidences et une délégation particulièrement sensible:les transports. C’est Jean-Yves Petit, élu Verts à Gémenos, qui hérite du poste.

« On souhaitait en priorité les transports. C’est là qu’on pourra mettre en application un certain nombre de nos propositions, explique-t-il. On avait conscience de la difficulté de la tâche, l’objectif numéro un étant que les gens reprennent confiance dans leurs TER. En termes de fiabilité et de régularité déjà. »Les écologistes seront en terrain moins mouvant avec le « Développement soutenable, énergie et climat » qui revient à Annick Delhaye ou la délégation « Santé et alimentation » proposée à Anne-Marie Hautant. Ils devront aussi se concentrer sur le logement, délégué à André Aschiéri. Pour le reste, Michel Vauzelle a récompensé ses fidèles socialistes.

À commencer par Patrick Mennucci, unique vice-président marseillais. À l’ex-directeur de campagne échoient la culture, le patrimoine culturel et le tourisme. « Tout ce qui fait l’attractivité de la région », remarque celui qui dispose d’un balcon politique sur la capitale européenne de la culture 2013 et d’une jolie vue sur Marseille. Les occasions de marquer le territoire vont se multiplier pour le maire de secteur. Le Niçois Patrick Allemand garde, lui, la première vice-présidence de la Région et est chargé des relations internationales.

Le Vauclusien Jean-Louis Joseph jonglera entre finances et agriculture. Le maire de Forcalquier Christophe Castaner qui s’occupait des programmes de campagne aura fort à faire avec l’emploi, le développement économique régional, l’enseignement supérieur et la recherche. Tout comme la Mentonnaise Pascale Gérard qui garde la formation professionnelle et l’apprentissage.

En ayant à se soucier de l’aménagement du territoire, l’Avignonnaise Cécile Helle reçoit, elle, un soutien important dans la perspective d’autres élections dans la cité des Papes. À noter encore, les délégations « Mer, pêche et littoral » offerte à Mireille Peirano, « Solidarité, prévention et sécurité, lutte contre les discriminations » à Gaëlle Lenfant et « Action régionale pour le massif alpin » à Joël Giraud (PRG) dont les compétences sont régulièrement saluées par Michel Vauzelle.

François TONNEAU

.

.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir ou cliquez ici pour télécharger le pdf

Publicités

Conseil régional : Coppola, le vice-président revenu un peu par surprise

La Provence – 27/03/2010

Jean-Marc Coppola accepte de prendre des risques en Vaucluse.

Jean-Marc Coppola avait accepté de prendre des risques en Vaucluse. Photo S.R.

À la tribune, ils sont 14vice-présidents à poser au côté de Michel Vauzelle. Un de moins que lors de la précédente mandature. Surtout, un seul est issu du Front de gauche, la Martégale Nathalie Lefebvre (8e), alors que deux sièges avaient été négociés. Le mystérieux quinzième homme sera vite débusqué.

Parti au second tour en neuvième position sur la liste du Vaucluse, alors qu’il était tête de liste au premier tour dans les Bouches-du-Rhône, Jean-Marc Coppola n’a pas été élu. Après avoir laissé croire qu’il se consacrerait à Marseille, il a bénéficié, comme attendu, de la démission de Stéphanie van Muysen qui le précédait dans le Vaucluse. « Il me semble indispensable que Jean-Marc soit présent pour mettre en oeuvre les engagements pris dans la campagne », explique-t-elle. Le leader communiste, spectateur hier, siégera lors de la prochaine plénière, le 23 avril : « J’ai pris un risque. Mais il y a eu des difficultés lors des négociations de l’entre-deux tours. Personne, en tout cas, n’a contraint Stéphanie à démissionner. »

Il retrouve une vice-présidence, comme entre 1998 et 2004, sans connaître encore sa délégation. Elles seront décidées au cours de la semaine à venir. Il se murmure toutefois que Christophe Castaner, maire PS de Forcalquier et 11e vice-président, aura l’économie et l’emploi. Le Marseillais Patrick Mennucci (PS), 9e vice-président, devrait prendre la culture. Les transports seraient partagés entre le PS Joël Giraud (3e) et l’écologiste Jean-Yves Petit (13e). Trois autres vice-présidents sont issus d’Europe écologie: Annick Delhaye (2 e ), André Aschieri (7e) et Anne-Marie Hautant (14e). Au PS, Patrick Allemand garde la première vice-présidence. Le Vauclusien Jean-Louis Joseph rempile également (5e). Quatre femmes découvrent la fonction. Pascale Gérard (6e), Mireille Peirano (4e), Cécile Helle (10e) et Gaëlle Lenfant(12e), dont il s’agit, à 39 ans, du premier mandat électif. « Cela va dans le sens du renouvellement », sourit cette proche de Martine Aubry, membre, comme Patrick Mennucci et Pascale Gérard, du bureau national du PS. Dont s’est rapproché Michel Vauzelle.

Régionales Paca 2010 : analyses et réactions ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE (3 articles)

REGIONALES / ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE
Résultats: la gauche très largement en tête

Le Dauphiné Libéré – 15/03/2010

.

Photo

Election regionale Sisteron

Les résultats dans le département:

Inscrits 120 733
Votants 62 580 (51,8 %)
Exprimés 60 120 (96,1 %)
Abstentions 58 153 (48,2 %)

Pierre GODARD (LEXG) 2,74%; Jean-Marie LE PEN (LFN) 15,13%; Isabelle BONNET (LEXG) 0,85%; Jean-Marc COPPOLA (LCOP) 7,54%; Catherine LEVRAUD (LCMD) 2,58%; Patrice MIRAN (LAUT) 2,17%; Laurence VICHNIEVSKY (LVEC) 13,07%; Thierry MARIANI (LMAJ) 22,60%; Jacques BOMPARD (LEXD) 1,76%; Michel VAUZELLE (LSOC) 31,55%.

La gauche l’emporte largement au premier tour des régionales dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. La liste conduite par le socialiste Christophe Castaner (31,55 %) devance celle de l’UMP Eliane Barreille (22,60 %) de 5 377 voix, soit près de 10 points.

La majorité actuelle du conseil régional obtient même 52,16 % des voix en comptant celles d’Europe Ecologie (13,07 %) et du Front de gauche (7,54 %). Un score très supérieur aux 40,16 % obtenus par la liste d’union de l’Alliance de l’olivier au premier tour en 2004.

Sisteron : le PS devant l’UMP

Le Parti socialiste devance l’UMP dans toutes les grandes villes du département. À Digne-les-Bains, il obtient 32,73 % contre 21,47 % pour l’UMP. À Manosque, le PS (30,43 %) est également devant l’UMP (25,22 %). À Sisteron, la liste Castaner (29,95 %) devance celle d’Eliane Barreille (29,48 %) de 13 petites voix. C’était le contraire au premier tour de 2004. Jean-Louis Clément, conseiller municipal d’opposition et candidat sur la liste Castaner, l’emporte donc de justesse dans le duel indirect qui l’opposait à Christophe Léone, élu de la majorité municipale et candidat sur la liste Barreille.

Barcelonnette à droite

Barcelonnette confirme qu’elle reste une ville de droite, même si elle a élu un maire de gauche en 2008. Comme il y a six ans, l’UMP (37,75 %) est devant le PS (28,86 %) mais l’écart de voix s’est resserré et Eliane Barreille a perdu 200 voix par rapport à son résultat de 2004.

La liste UMP obtient des scores très élevés en Haute-Ubaye. Elle rafle 53 % des voix à Larche, d’où est originaire Chantal Donneaud, candidate sur la liste. Le maire d’Uvernet-Fours, Bruno Vaginay, peut lui aussi se réjouir des 42,59 % réalisés par l’UMP sur sa commune. Sa candidature y est sans doute pour quelque chose.

Une percée d’Europe Ecologie

Il faut également noter la percée d’Europe Ecologie dans plusieurs villages du Sisteronais : 43,24 % à Authon et 22,64 % à Saint-Geniez, deux communes où la liste de Gérard De Meester arrive en tête. À Pontis, Europe Ecologie (25 %) devance également le Parti socialiste d’une voix, mais la liste arrive derrière celle de l’UMP.

Un record de participation à Clamensane

Dans le nord des Alpes-de-Haute-Provence, la palme de la plus forte participation revient à la commune de Clamensane, près de La Motte-du-Caire, avec 81,48 % de votants. Mais les électeurs s’étaient surtout déplacés pour l’élection municipale complémentaire qui faisait suite à la démission du maire, Elsa Raymond. Sur l’ensemble du département, la participation ne dépasse pas 51,83 %. Elle est en dessous de la moyenne à Barcelonnette (43,81 %) mais au dessus à Sisteron (54,71 %).

Luc CHAILLOT Lire la suite…

Réunions thématiques du Comité de soutien de Michel Vauzelle – 2nde vague : du 02 au 12 mars 2010

PLANNING DES REUNIONS THEMATIQUES DU COMITE DE SOUTIEN

DATES THEMATIQUES PERSONNES RESSOURCES LIEU
Mardi 02 mars18 h 00 Santé, Solidarités Joël CANAPA et Bernard  DELANGLADEDirecteur de l’URIOPSS Permanence
Mercredi 03 mars18 h 00 Coopération méditerranéenne Christophe CASTANER et Mrs Jean- Baptiste LANASPEZE et Nabil M’RAD Permanence
Jeudi 04 mars18 h 00 Partenariat  Région-Associations Frédéric ROSMINI et Roland BATHREZ Permanence
Vendredi 05 mars18 h 00 Economie Patrick ALLEMAND etPhilippe LANGEVIN Permanence
Mardi 09 mars18 h 00 Environnement Jacques  BUCKI Permanence
Mercredi 10 mars18 h 00 Culture Cécille HELLE etJean- Pierre RATA Permanence
Vendredi 12 mars18 h 00 Economie sociale Avec des mutualistes, coopératives et associatifs Permanence

Permanence électorale Michel Vauzelle: 11, place du 4 septembre 13007 Marseille. (Cliquez-ici pour localiser) Pour tous ceux qui ne pourront pas y assister, la plupart de ces rencontres seront retransmises en direct sur le site www.vauzelle 2010.fr .

..
Réunion Economie – Emploi: quelle politique économique pour notre région?

Compte tenu de l’importance des questions d’économie et d’emploi, des réunions complémentaires sont prévues sur ce thème:

  • Initiatives et nouvelle croissance : Mardi 3 mars – CMCI – Marseille.
  • Innover pour vivre mieux : Jeudi 4 mars – Auditorium de l’Arbois.

ELECTIONS REGIONALES/DIGNES-LES-BAINS (ALPES DE HAUTE-PROVENCE) La liste Alliance de l’Olivier était en meeting

26 février 2010 Laisser un commentaire

Le Dauphiné – 25/02/2010

Pour son meeting dans les Alpes-de-Haute-Provence, l’Alliance de l’Olivier s’est chargée de couper l’herbe sous les pieds du candidat tête de liste UMP, Thierry Mariani. « Livre noir des Régions socialistes » en main, Christophe Castaner, tête de liste PS, s’est attaché à énumérer point par point « les mensonges que porte le petit capitaine Mariani ». Car au-delà de l’enjeu régional, les candidats de la majorité sortante veulent « résister à la politique de Nicolas Sarkozy ». Michel Vauzelle est sur le front : «Quand je vois les affiches qui scandent « Nicolas, ce que tu as fait pour la France fais-le pour notre Région », je dis : surtout pas !» s’exclame le président de région, les bras au ciel. «Nous ne voulons pas d’un homme qui infligerait à notre Région ce que Nicolas Sarkozy inflige à la France », poursuit-il. C’est donc autour de la résistance que s’articule le projet régional socialiste des six années à venir. « La Provence est une terre de résistance depuis l’insurrection de 1851, rappelle Michel Vauzelle. C’était aussi un haut lieu de la Résistance durant la seconde guerre mondiale. Notre devoir dans cette élection sera de résister. »

Mise en avant d’une politique régionale pour l’emploi

Solidaire des combats des départements alpins, le président sortant a insisté sur la nécessité d’une politique régionale pour l’emploi. Il n’hésite pas : « Je m’engage à créer 10 000 emplois par an avec un Plan régional pour l’emploi de 600 millions d’euros par an. » Pour Michel Vauzelle, telle est la marque de son « soutien à l’économie solidaire », fustigeant au passage « le bouclier fiscal d’une moyenne de 16 716 euros qui a profité à 1000 familles de Paca. »

Pour les candidats, le dynamisme de l’économie régionale ne pourra être restauré que par le désenclavement de la région, sujet particulièrement sensible dans les Alpes du Sud. Michel Vauzelle n’y va pas par quatre chemins et lance : « Au cours du prochain mandat, la région sera désenclavée ». Se disant « favorable à la poursuite de l’A51 », il a pourtant mis l’accent sur la réouverture de la ligne ferroviaire Digne – Saint-Auban dans le cadre d’un projet de désenclavement régional qui relierait Marseille à Turin par la percée du Montgenèvre. Le barreau autoroutier qui relierait la Durance au val de Bléone est absent de son programme régional : réalisme ou crainte de propos démagogiques ? À moins qu’il ne s’agisse, là encore, d’une pirouette à l’égard de Thierry Mariani qui se mobilise pour la liaison Lyon-Turin…

Thierry Mariani : « Même en triangulaire, la victoire est tout à fait possible ! »

23 février 2010 1 commentaire

Métro – 23/02/2010

.

Thierry Mariani, député de Vaucluse, conseiller régional et tête de liste UMP en PACA.A l’occasion des élections régionales qui se dérouleront les 14 et 21 mars prochains, Thierry Mariani, candidat UMP en PACA, a répondu aux questions des metronautes.

Bonjour à tous les internautes de Metro. Je suis à leur disposition pour répondre à toutes leurs questions.

Jul : Bonjour, quel est votre programme, quelle sera votre priorité si vous êtes élu ?

Nous avons axé notre programme autour de 3 priorités : tout d’abord l’emploi. Puisque la région PACA compte un taux de chômage 15% supérieur à la moyenne nationale. 2e priorité : les problèmes de sécurité où nous souhaitons que la région s’engage par le biais de la video-protection dans les gares, les trains et aux abords des lycées. Et enfin, sur les transports. Dans notre région, les TER ont la palme d’or des annulations et des retards. Ce qui les rend absolument pas fiables pour ceux qui souhaitent quotidiennement l’emprunter pour se rendre à leur travail. Cette semaine, la totalité des foyers de la région PACA devrait recevoir grâce à La Poste, l’intégralité de ce programme.

Sarah : Quelle est votre priorité des priorités pour les habitants de Paca ?

L’emploi. Nous proposons tout d’abord, comme cela a été fait dans de nombreuses régions, un plan de relance des investissements (notre région est l’une des très rares à ne pas avoir fait de plan de relance pour accompagner l’effort du gouvernement !). Nous souhaitons la mise en place d’un fonds régional d’investissement pour soutenir les entreprises afin que celles-ci puissent plus facilement lever des fonds auprès du secteur bancaire. Nous souhaitons, par ailleurs, prendre en charge, dans chaque entreprise, de plus de 10 employés un apprenti supplémentaire en facilitant à la fois son hébergement et son transport.

Manu : Démissionnerez-vous de vos autres mandats si vous êtes élu à la présidence de la région ?

Je n’ai qu’un seul autre mandat qui est celui de député du Vaucluse. Je pense que quand on est président de conseil régional, on a besoin d’une assise dans une instance régionale pour pouvoir mieux faire entendre les préoccupations des habitants de sa région. Ma réponse est claire : je ne démissionnerai pas parce que je pense que ce serait une erreur.

David : Vous avez une image très « droitière ». Vous ne pensez pas que cela soit handicapant pour séduire au 2e tour les centristes, par exemple ?

Lire la suite…

Le copier-coller de la droite

22 février 2010 Laisser un commentaire

 

La Marseillaise – 22 février 2010

PS. Michel Vauzelle et ses co-listiers ont analysé le projet de l’UMP

Patrick Menucci : « un projet confus qui comporte énormément d’erreurs ». PHOTO MARIE-LAURE THOMAS

Avant de rendre public ce lundi leur projet pour la région, les listes conduites par Michel Vauzelle ont passé au crible de la critique le programme de Thierry Mariani et de l’UMP. « Nous prenons au sérieux ce que nos concurrents proposent, explique Patrick Menucci, candidat dans les Bouches-du-Rhône et directeur de campagne. Notre volonté est de faire vivre le débat politique ».
Après un décryptage minutieux et sans concession, les responsables socialistes se disent « stupéfaits » du contenu de l’opus de la droite. « C’est exactement le copier-coller de ce qui est fait nationalement, remarque Patrick Menucci. D’ailleurs, leur programme est le même en PACA qu’en Champagne-Ardennes ou en Lorraine. Cela démontre le peu d’intérêt porté par la droite à la région. Ils n’ont fait aucun effort d’applications locales. Je suis stupéfait que des élus comme Bernard Deflesselles, qui connaissent les dossiers de la région, aient pu accepter ce type de programme ».

Enormémenent d’erreurs
Après avoir noté la « très grande confusion » du projet de Thierry Mariani qui comporte « énormément d’erreurs », l’élu de Marseille considère qu’il « anticipe la réforme des collectivités locales qui supprime la clause de compétence générale. Ainsi, le soutien aux associations, au sport ou à la culture est totalement absent. Ce qu’ils défont à Paris, ils veulent le défaire ici ».
Prenant l’exemple du chapitre « économie-emploi », Christophe Castaner, tête de liste dans les Alpes-de-haute-Provence, souligne qu’aucun engagement n’est pris « sur la création ou le maintien d’emplois, sinon sous forme incantatoire ». Quand des mesures sont annoncées, elles reprennent « des axes déjà mis en œuvre par la région ». Le maire de Forcalquier réfute également la critique de la droite selon laquelle la région n’aurait pas joué son rôle pour la relance de l’économie. « Le budget d’investissement a augmenté de 16% » rétorque-t-il avant de s’étonner de l’absence de référence au projet Iter dans le projet de l’UMP.
Candidate dans les Alpes-Maritimes, Anne-Julie Clary, s’exprimant sur les lycées, lance : « nous n’avons pas attendu les promesses de la droite » pour améliorer les équipements scolaires.

Le sport et la culture occultés

Elle reproche à Thierry Mariani de passer sous silence le transfert des personnels TOS de l’Etat à la région. « En outre, ajoute-t-elle, nous avons créé 300 postes afin de répondre aux besoins des lycées,  à l’inverse de la tendance nationale qui supprime des emplois dans l’Education nationale. » Evoquant l’enseignement supérieur, elle souligne que la droite régionale n’a pour objet que « d’accompagner la politique nationale, notamment sur les pôles d’excellence ».
Elle relève aussi que « tout ce qui relève des compétences volontaristes de la région, de la vie associative, du sport, de la culture est totalement occulté » par la droite. « La région s’est engagée pour 12 millions d’euros dans Marseille 2013, ajoute Patrick Menucci. Cette subvention régionale sera-t-elle supprimée? ».
Quant aux transports, l’une des principales compétences de la région, il estime que « la totalité des projets évoqués par Thierry Mariani ont déjà été contractualisés et financés par la région ».

CHRISTIAN DIGNE