Archive

Posts Tagged ‘vaucluse’

Conseil régional : Coppola, le vice-président revenu un peu par surprise

La Provence – 27/03/2010

Jean-Marc Coppola accepte de prendre des risques en Vaucluse.

Jean-Marc Coppola avait accepté de prendre des risques en Vaucluse. Photo S.R.

À la tribune, ils sont 14vice-présidents à poser au côté de Michel Vauzelle. Un de moins que lors de la précédente mandature. Surtout, un seul est issu du Front de gauche, la Martégale Nathalie Lefebvre (8e), alors que deux sièges avaient été négociés. Le mystérieux quinzième homme sera vite débusqué.

Parti au second tour en neuvième position sur la liste du Vaucluse, alors qu’il était tête de liste au premier tour dans les Bouches-du-Rhône, Jean-Marc Coppola n’a pas été élu. Après avoir laissé croire qu’il se consacrerait à Marseille, il a bénéficié, comme attendu, de la démission de Stéphanie van Muysen qui le précédait dans le Vaucluse. « Il me semble indispensable que Jean-Marc soit présent pour mettre en oeuvre les engagements pris dans la campagne », explique-t-elle. Le leader communiste, spectateur hier, siégera lors de la prochaine plénière, le 23 avril : « J’ai pris un risque. Mais il y a eu des difficultés lors des négociations de l’entre-deux tours. Personne, en tout cas, n’a contraint Stéphanie à démissionner. »

Il retrouve une vice-présidence, comme entre 1998 et 2004, sans connaître encore sa délégation. Elles seront décidées au cours de la semaine à venir. Il se murmure toutefois que Christophe Castaner, maire PS de Forcalquier et 11e vice-président, aura l’économie et l’emploi. Le Marseillais Patrick Mennucci (PS), 9e vice-président, devrait prendre la culture. Les transports seraient partagés entre le PS Joël Giraud (3e) et l’écologiste Jean-Yves Petit (13e). Trois autres vice-présidents sont issus d’Europe écologie: Annick Delhaye (2 e ), André Aschieri (7e) et Anne-Marie Hautant (14e). Au PS, Patrick Allemand garde la première vice-présidence. Le Vauclusien Jean-Louis Joseph rempile également (5e). Quatre femmes découvrent la fonction. Pascale Gérard (6e), Mireille Peirano (4e), Cécile Helle (10e) et Gaëlle Lenfant(12e), dont il s’agit, à 39 ans, du premier mandat électif. « Cela va dans le sens du renouvellement », sourit cette proche de Martine Aubry, membre, comme Patrick Mennucci et Pascale Gérard, du bureau national du PS. Dont s’est rapproché Michel Vauzelle.

Publicités

Résultats Régionales PACA 2nd tour : VAUCLUSE (84)

elections.interieur.gouv.fr – 22/03/2010

.

RESULTATS 2nd TOUR*

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 376 387
Abstentions 168 349 44,73
Votants 208 038 55,27
Blancs ou nuls 7 514 2,00 3,61
Exprimés 200 524 53,28 96,39
Liste conduite par Voix % Exprimés
M. Jean-Marie LE PEN (LFN) 53 221 26,54
M. Thierry MARIANI (LMAJ) 61 232 30,54
M. Michel VAUZELLE (LUG) 86 071 42,92

« D’abord mettre la balle au fond »

La Marseillaise – 19/03/2010

Pierre Dharreville : « nous serons dans la majorité pour construire une gauche offensive, une gauche qui se bat et qui agit pour renverser l'ordre des choses » PHOTO ML THOMAS

Pierre Dharreville : « nous serons dans la majorité pour construire une gauche offensive, une gauche qui se bat et qui agit pour renverser l'ordre des choses » PHOTO ML THOMAS

Un accord a été signé entre les forces de gauche pour le deuxième tour. Quel est votre état d’esprit ?
D’abord, il faut mettre la balle au fond. Je ne suis pas certain que la droite ait bien compris l’avertissement de dimanche dernier. Elle doit se retrouver minoritaire dans les urnes dimanche parce que sa politique est minoritaire. Depuis la privatisation de La Poste jusqu’à la réforme des retraites, en passant par la destruction programmée des communes et de la démocratie locale, ça ne passe pas. Nous sommes déterminés à tout faire pour battre la droite et l’extrême droite. Et comme nous l’avons dit dès le départ, nous serons dans la majorité pour construire une gauche offensive, une gauche qui se bat et qui agit pour renverser l’ordre des choses.

L’abstention a été très forte dimanche dernier, comment analysez-vous ce phénomène ?
Durant toute la campagne, nous nous sommes battus pour convaincre que la politique pouvait changer les choses, s’il y avait une vraie volonté d’agir et de s’en prendre à la racine des problèmes. Nous avons rencontré beaucoup d’hommes et de femmes gagnés par la résignation, une résignation accentuée par la crise et par la violence de la politique de la droite. Mais cette résignation, il faut bien reconnaître que la gauche y a aussi eu sa part lorsqu’elle n’a pas su sortir des logiques d’accompagnement du système et qu’elle a manqué d’audace pour faire face aux défis. C’est pour cela que nous avons initié le Front de gauche. Et nous allons porter cette ambition majeure jusque dans les institutions au sein de la gauche rassemblée. Pour nous donner de la force, il faut que la victoire de dimanche soit sans appel, il faut que Nicolas Sarkozy ne puisse pas se prévaloir d’une majorité silencieuse. Et il faut que Le Pen soit renvoyé d’où il vient. La droite explique que les abstentionnistes lui sont favorables. Tout le monde sait que c’est loin de la vérité. C’est pour cela que nous appelons les abstentionnistes à venir s’exprimer dimanche massivement en votant pour la gauche.

Quelle est votre réaction devant le score du Front National ? Lire la suite…

Régionales: PS, Europe Ecologie et Front de gauche même combat

Avignews – 17/03/2010

PS, Europe Ecologie et Front de gauche même combat

manuel PASCUAL

C’est avec de grands sourires mercredi midi que Jean-Louis Joseph (tête de liste PS Vaucluse), flanqué de Cécile Helle, Christine Lagrange et Pierre Meffre, a accueilli au local de campagne du président de la Région sortant Michel Vauzelle rue Carreterie, ses nouveaux co-listiers Jacques Olivier, maire du Thor et tête de liste Vaucluse pour Europe Ecologie, ainsi que Jean-Marc Coppola, tête de liste pour le Front de gauche. L’occasion de présenter officiellement la liste définitive de candidats pour le second tour des Régionales.

Un appel pressant aux abstentionnistes

Aussitôt les résultats connus dimanche soir dernier, les tractations étaient allées bon train. Au final deux jours plus tard, pas de surprises… le PS, Europe Ecologie et le Front de Gauche feront front commun face à l’UMP et au Front national. Jean-Louis Joseph s’est « félicité de la création de cette liste solidaire et écologique », tout en lançant un « appel pressant aux abstentionnistes… Il serait dommage en effet de laisser cette région aux mains du représentant de Nicolas Sarkozy qui a déjà bien assez saccagé le pays… »

« Faire de Paca la première éco-région de France »

Quant à Jacques Olivier, tête de liste Vaucluse Europe Ecologie, qui s’offre la troisième marche du podium de cette liste d’union, il a su, selon lui, « bien négocier » sur des sujets qui lui tenait à coeur comme les énergies renouvelables et la priorité donnée aux transports en commun. Il souhaite en tout cas « faire de Paca la première éco-région de France ». Jean-Marc Coppola souhaite pour sa part avec cette union « donner une vraie dynamique à la Gauche ». Et de justifier sa présence à la 9e place sur la liste du Vaucluse, _il était au départ sur celle des Bouches-du-Rhône_, en rappelant son soutien sur le terrain pour la maternité de Valréas ou les papeteries de Malaucène: « J’avais l’assurance d’une 3e place sur la liste des Bouches-du-Rhône, mais je veux aller chercher ce 9e siège en Vaucluse et renvoyer l’émissaire de Sarkozy d’où il vient ! »
A noter tout de même un grand absent sur la liste, Frédéric Meyer, tête de liste Vaucluse Front de gauche. Beau joueur, il explique : « il est vrai que légitimement je pouvais prétendre à une place, mais il y avait un problème de parité, alors on s’est mis d’accord et j’ai laissé ma place à Fabienne Haloui, tout naturellement. »

.

REGIONALES 2010/VAUCLUSE : Les partis de gauche affichent leur union

Le Dauphiné Libéré – 18/03/2010

Vaucluse

PhotoBras dessus, bras dessous, les candidats vauclusiens ont marqué leur union, hier, au local de campagne de la rue Carreterie à Avignon.

Jean-Louis Joseph placé en tête de la liste du département a réaffirmé « son soutien le plus total à la liste conduite par le président sortant de la Région, Michel Vauzelle ».

À ses côtés, Jean-Marc Coppola, ancienne tête de liste du Front de gauche dans les Bouches-du-Rhône et aujourd’hui placé en neuvième position : « nous sommes parvenus à trouver un accord sur le fond du programme. Rien d’autre ne nous préoccupait ».

Avis partagé du côté du représentant d’Europe Écologie Jacques Olivier : « Certains points de notre programme ont été intégrés à la liste comme par exemple le développement des trains régionaux. Cela nous satisfait ».

« Une stratégie commune »

Concernant les transferts de candidats effectués entre les différents départements de la région, Jean-Louis Joseph a insisté sur le caractère régional de l’élection. « C’est une stratégie commune qui a été définie avec un seul objectif : peser le plus possible dans le prochain conseil régional ».

Michel Vauzelle dans le Vaucluse et à Marseille – 06 mars 2010

 

le samedi 6 mars 2010

.

10h : Michel Vauzelle ira à la rencontre des habitants d’Apt samedi 6 mars. Rendez-vous sur le marché.

.

14h : Michel Vauzelle se rendra aux archives départementales des Bouches-du-Rhône pour l’Assemblée constitutive de l’ « Association des Amis de la Résistance » en présence de Raymond Aubrac.

17h :  Michel Vauzelle ira à la rencontre des jeunes en présence de Myriam Lamare. Rendez-vous Quai des Belges face à la mairie de Marseille.

18h :  Michel Vauzelle rencontrera la fédération franco-tunisienne.

20 minutes – 01/03/2010

.

Thierry Mariani Portrait de la tête de liste UMP aux élections régionales

Thierry Mariani veut rassembler « au-delà de l’UMP » dès le premier tour, mais se refuse à tout accord avec le FN.

20 Minutes vous présente les têtes de liste pour les élections régionales. Aujourd’hui, le député Thierry Mariani, qui conduit la liste UMP en Paca.

Profil Député UMP du Vaucluse depuis 1993, maire de Valréas de 1989 à 2005, Thierry Mariani s’est fait connaître notamment par ses amendements autorisant la saisie du matériel dans les « rave » (fêtes nocturnes, souvent clandestines, dédiées à la musique techno) ou proposant des tests ADN pour les immigrés. Depuis 2009, il est représentant spécial de la France en Afghanistan.

Score aux régionales de 2004 La liste UMP conduite par Renaud Muselier avait recueilli 24,22 % des suffrages (17 706 voix).

Diagnostic régional Après douze ans de gestion par la gauche, l’UMP voit en Paca une « belle endormie » qu’il convient de réveiller. « La région compte 10 % de chômeurs de plus qu’au niveau national, et les indicateurs sur le taux de pauvreté ou le degré de qualification ne sont, eux non plus, pas bons », attaque Thierry Mariani. Selon la tête de liste UMP, le conseil régional aurait sombré dans l’immobilisme et le saupoudrage « en adoptant une opposition systématique à la politique du gouvernement ». Sur les TER, un de ses principaux axes de campagne, Thierry Mariani dénonce un bilan « pas fameux » : « la Région a construit à peine 42 km de voies en douze ans. La régularité et la fréquentation ne sont pas au rendez-vous, estime le candidat. Il faudrait sans doute moins soutenir les grévistes de la SNCF…»

Prescriptions Pour rassembler les électeurs « au-delà de l’UMP » et notamment ceux du FN, dès le premier tour, Thierry Mariani met en avant la sécurité, avec le développement de la vidéosurveillance dans les TER et dans les lycées, sur demande des directeurs. Il plaide aussi pour la création d’une autorité régionale des transports chargée de coordonner l’action des collectivités locales. Le candidat UMP propose en outre la création d’un fonds stratégique d’investissement régional pour développer l’emploi privé marchand. Côté fiscalité, il s’engage à ne pas augmenter les impôts et à « dépenser moins pour dépenser mieux ». Refusant tout accord de parti avec le FN, Thierry Mariani assure que son programme « ne changera pas entre les deux tours », puisqu’il n’aura pas à négocier de fusion de listes.

Sa devise « La France change, ma région doit changer aussi. »

Frédéric Legrand

.

Vaucluse: Les leaders d’Europe Écologie sur le site de Tricastin et la liste de Michel Vauzelle en meeting

27 février 2010 Laisser un commentaire

Les leaders d’Europe Écologie convergent sur le site de Tricastin

Le Dauphiné Libéré – 26/02/2010

Bollène/pierrelatte

PhotoPour le mouvement écologiste au sens large, réuni sous la bannière d’Europe Écologie, la Région est l’échelon le plus pertinent pour mettre en œuvre efficacement les conditions d’une transformation sociale et écologique. En particulier dans ses domaines de compétence : transports, éducation-formation, emploi, aménagement du territoire, santé, culture et, bien entendu, l’environnement.

Hier matin, pour faire passer le message aux électeurs, les leaders des listes Europe Écologie des régions Rhône-Alpes (Philippe Meirieu) et Paca (Laurence Vichnievsky), se sont retrouvés aux abords du site nucléaire de Tricastin. Un pied dans le Vaucluse, l’autre dans la Drôme. Et bien campés sur les fondamentaux écolos.

Un EPR de plus à Tricastin ? « Trop cher, trop dangereux »

« Ce n’est pas par hasard si nous sommes ici où pourrait s’implanter un réacteur nucléaire de plus », indiqua Mme Vichnievsky en dénonçant à ce sujet l’absence de débat public et de concertation. Trop dangereux, trop gourmand en énergie, contraire aux prescriptions du Grenelle de l’environnement » s’inquiète l’ancienne magistrate en plaidant // pour le développement des énergies renouvelables, le solaire, le thermique et l’éolien « dans lequel trop de retard a été pris ».

Compteur en main, Olivier Florens, coordinateur de campagne en Vaucluse, ouvre la marche le long des grillages ultra-protégés du site nucléaire, derrière lesquels une butte de plusieurs mètres de haut abrite des déchets radioactifs « sur lesquels on ne sait à peu près rien ». La norme, dit-il, est à 0,16 millisivert : « Là on est à 0,78 et si on prenait la mesure au bout d’une perche, on aurait beaucoup plus… » Lire la suite…